Quatrième jour à Arcachon

Cybercarnet - blomet chuzar 1

Hier soir :

Nous avons fait une veillée avec Nicolas, notre animateur astronomique, accompagné de Raphaël à la guitare. A l'aide d'un logiciel planétarium, ils nous ont remontré les constellations que nous avions vues l'avant-veille en vrai dans le ciel et ils nous ont raconté des légendes qui parlent d’elles. Ils nous ont ainsi expliqué, par exemple, pourquoi il y avait la Grande-Ourse et la Petite Ourse, selon la mythologie grecque. C’était un moment très agréable et apaisant.

20190317 203119

Ce matin, durant le cours d’astronomie, Nicolas nous a parlé des caractéristiques de notre satellite, la lune. Il nous a aussi bien expliqué le phénomène des phases de la lune.

20190318 115026

Ensuite, il a été question d’astronautique. L’astronautique, c’est la grande aventure de la conquête spatiale. Après la Seconde Guerre Mondiale, l’Union Soviétique et l’Amérique se sont affrontées pour être les meilleures dans le domaine. Ils voulaient être les premiers à envoyer un satellite artificiel dans l’espace, un être vivant, un homme, puis un homme sur la lune. Le premier homme a avoir posé le pied sur la lune est Neil Armstrong et cet événement s’est produit il y a 50 ans (en juillet 1959).

Nous avons encore eu la chance de pouvoir manger dehors et le repas (du poulet et des pommes de terre) était délicieux !

L’après-midi, nous avons commencé avec des expériences sur le vide. Le vide, c’est comme dans l’espace ! Nicolas avait du matériel pour créer du vide. Les expériences qu’il nous a montrées étaient étonnantes.

Dans celle des hémisphères de Magdebourg, qui consiste à retirer l’air entre deux hémisphères, on a constaté qu’il fallait beaucoup de force pour séparer les deux hémisphères une fois qu’il y a du vide à l’intérieur. Il fallait d’ailleurs tant de force que personne n’y est arrivé : cela montre que la pression de l’air, qui pousse à l’extérieur des deux hémisphères, est très importante .

 

 20190318 144241

Grâce à la cloche à vide, nous avons pu gonfler un ballon et faire bouillir de l’eau fraîche !

 Nicolas nous a aussi montré avec un réveil que dans le vide, il n’y a aucun son. C’est que le son est une vibration de l’air et que le vide ne peut pas vibrer. Il a placé le réveil qui sonnait sous une cloche et on entendait toujours le réveil. Il a fait le vide sous la cloche et on n’entendait plus rien. En remettant de l’air sous la cloche, on entendait à nouveau le réveil sonner.

20190318 154754

20190318 154725

Ensuite, on a construit des fusées hydropneumatiques, c'est à dire des fusées qui fonctionnent avec un mélange d'eau et d'air comprimé. Le mélange est libéré et s'échappe de la bouteille (ACTION) et la fusée s'envole (RÉACTION). Après la construction, nous les avons essayées dans un champ. Les fusées se sont rapidement élevées à plusieurs dizaines de mètres de hauteur et elles ont toutes très bien marché. C’était extraordinaire !

20190318 164213

20190318 165001 010b

Si vous êtes attentifs, vous repérerez trois de nos fusées en train de s'envoler...

Ce soir, pour la veillée, nous avons joué au jeu qui rend fou ! Nous sommes vraiment devenus fous !

A bientôt pour de fabuleuses aventures !!! En attendant, n'hésitez pas à laisser des commentaires... ;-)

Gabriel, Charlotte, Clémence, Juan, Elise… et toute la classe