Journée de la Femme : des élèves de Turgot à l'Élysée avec le Président de la République

À l’occasion de la Journée des Droits de la Femme nous avons été invitées, Mathilde Alibert et Chloé Rabiat, élèves en Terminale ES 2, à l’Élysée par le Président de la République. Cette rencontre réunissait 100 femmes venues de chaque région française. Certaines venaient même de loin, de Guadeloupe ou encore de Guyane. Tous les âges, toutes les classes sociales, tous les secteurs professionnels étaient représentés. De par notre présence, nous incarnions les lycéennes de France.

Ces femmes devaient rencontrer le Président de la République, M. François Hollande, la secrétaire d’État chargée du droit des femmes, Pascale Boistard, et la ministre de la santé, Marisol Tourraine. L’objectif de cette journée était de créer un échange entre les femmes et les différents membres du gouvernement. Il était question d’apporter des témoignages, d’éclairer différents faits ou encore de manifester certaines attentes dans le but d’améliorer la condition des femmes dans la société.

Tout d’abord, en vue de préparer cette journée, nous avons été conviées à participer à une réunion préparatoire. Avec 6 autres femmes, de tout âge et de toute profession, nous avons pu échanger et organiser notre intervention du 8 mars. En outre, plusieurs d’entre nous ont pu partager certains témoignages personnels, concernant notre condition de femme en France.

Dans une autre mesure, nous avons organisé notre propos autour de l’un des trois thèmes choisis. L’Île-de-France s’était vue attribuer le sujet suivant : les femmes et le libre accès à l’espace public. Les autres régions se partageaient la notion de stéréotypes et d’égalité professionnelle.

 

ChloéMathildeElysée 08 03 15

Le 8 mars au matin, nous nous sommes présentées à l’Élysée. Les différents membres du gouvernement sont arrivés et la conférence a pu démarrer. Elle se découpait en plusieurs parties, selon les trois thèmes à aborder. À chaque fois, deux femmes prenaient place aux côtés de M. Hollande, Mme Boistard et Mme Tourraine, afin de représenter toutes les femmes de France. En premier lieu, nous nous sommes intéressés à la question des stéréotypes, auxquels un grand nombre de femmes sont aujourd’hui confrontées. En effet, elles s’y heurtent dans de nombreux lieux, que ce soit au travail, dans la vie quotidienne, à l’école… Il y a en même dans les publicités. Puis nous avons évoqué la condition des femmes et l’égalité professionnelle. Tout d’abord, on remarque une différence de condition entre les femmes et les hommes dans le domaine professionnel. En effet, il y a souvent des écarts de rémunération entre hommes et femmes pour un même emploi. En outre, les hommes accèdent à des postes à hautes responsabilités, à l’inverse des femmes qui sont plus touchées par le travail précaire et par le temps partiel. Enfin, nous avons abordé le troisième et dernier thème : les femmes et la liberté d’accès à l’espace public. Tout d’abord, la femme a un accès réduit à l’espace public. Elle est très souvent touchée par un sentiment d’insécurité qui persiste, notamment le soir et parfois dans les transports publics. Elle doit donc s’adapter et prévoir une tenue spécifique selon l’heure et les lieux choisis. Le Président de la République a aussi parlé du « silence coupable » dont font parfois preuve les individus lors d’une agression. Ceux-ci ne viennent pas toujours en aide et cèdent généralement au silence.

À la fin de ces trois thèmes, le Président et les ministres ont pris la parole et ont répondu à certaines questions. Plusieurs femmes ont fait partager des témoignages concernant leur condition dans la société. En outre, le Président a aussi pris en considération certaines demandes et idées afin d’améliorer la vie des femmes. Cette réunion s’est ensuite clôturée, et nous avons été invitées à prendre une photo dans les jardins de l’Élysée ; le soleil était au beau fixe. Puis nous avons pu prendre part à un buffet, qui a permis de développerles échanges entre les femmes, dans un cadre moins formel.

Cette journée a prouvé la solidarité et la force des femmes, face à une société qui parfois les dénigre. C’est un bel espoir qui a été offert aux femmes de France, ce dimanche 8 mars 2015.