Présentation du DDFPT Directeur Délégué aux Formations Professionnelles et Technologiques

26 sept. 16

Chef de travaux Les missions du chef de travaux s’appliquent à l’ensemble des enseignements technologiques et professionnels dispensés au sein de l’établissement.

Elles peuvent se décliner en quatre points :

I – Conseil : le chef de travaux est un proche conseiller du chef d’établissement et de son adjoint  pour les enseignements technologiques et professionnels.

En matière d’offre de formation de l’établissement : veille relative à l’évolution des besoins des professions et des entreprises du bassin d’emploi, recommandations en terme d’évolution des formations de l’établissement.
En matière technique et technologique : expertise et participation au choix et à l’implantation des investissements matériels et logiciels utilisés par les enseignements, information sur l’évolution des technologies et leurs conséquences sur les enseignements.
En matière budgétaire : propositions concernant l’utilisation des crédits de fonctionnement et des crédits d’équipement pour l’enseignement technologique ou professionnel ainsi que de la taxe d’apprentissage.
En matière de formation des personnels de l’établissement : participation à l’élaboration des plans de formation.
En matière d’insertion professionnelle des jeunes : recommandation et organisation d’actions visant à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et l’information des élèves sur les poursuites d’études.

II – Organisation des enseignements technologiques et professionnels.

Le rôle d’organisateur du chef de travaux s’applique aux ressources humaines, aux moyens techniques ainsi qu’à la gestion du temps et de l’espace pédagogique, notamment en matière :
d’évaluation des moyens d’enseignement nécessaires ;
de pilotage des projets visant à répartir les moyens horaires au sein des formations technologiques et professionnelles ;
de proposition de répartition du service des enseignants des filières technologique et professionnelle ;
de collaboration à l’élaboration des emplois du temps ;
de gestion et coordination de l’utilisation des locaux et des équipements à l’usage des formations technologiques et professionnelles et notamment des salles spécialisées et des plates-formes techniques ;

III – Coordination et animation des équipes d’enseignants.

La coordination et l’animation peuvent porter sur :
les activités et projets disciplinaires et interdisciplinaires liés à l’établissement ;
la préparation et la réalisation des différents projets pédagogiques mis en œuvre dans le cadre des enseignements professionnels ou technologiques ;
– la participation à l’élaborationdu projet d’établissement.
En tant que référent des inspections territoriales, le chef de travaux pilote la mise en œuvre au sein de l’établissement :
des évolutions pédagogiques liées aux rénovations et réformes des voies technologique et/ou professionnelle ;
des épreuves d’examen, des opérations de validation et de certification et des situations d’évaluation certificative, dans le domaine technologique ou professionnel.
Il contribue à l’accueil et à l’accompagnement des nouveaux enseignants (remplaçants, stagiaires, etc.).
Il favorise au sein de l’établissement le déploiement et le développement de ces technologies et des outils correspondants.

IV – Relations avec les partenaires extérieurs. 

Sous la responsabilité du chef d’établissement, le chef de travaux est amené à assurer les activités suivantes :
pilotage de l’organisation des stages en relation avec les équipes pédagogiques ;
prospection de nouveaux partenariats avec les entreprises et les organisations professionnelles ;
participation au développement des échanges internationaux ;
participation aux relations avec les collectivités territoriales ;
organisation des interventions dans le cadre des actions de formation des enseignants ;
participation aux actions de communication et de promotion externe (forum des métiers, journées « portes ouvertes », etc.) et interne (intervenants extérieurs, etc.) ;
participation à des actions de mise en réseau d’établissements ;
coordination de la collecte de la taxe d’apprentissage.
La gestion des relations avec les partenaires extérieurs porte aussi sur le suivi des relations avec les fournisseurs d’équipements ou prestataires de service.