Un peu d'histoire...

16 avr. 09

(à partir de la brochure de M.DEIXONNE, premier  proviseur)

Les débuts :

C'est en 1953 que le conseil municipal  fait l'acquisition des immeubles et du terrain occupés alors par d'anciennes tanneries qui utilisaient l'eau de la Bièvre et sur lesquels s'élèvera le lycée Rodin.

Le projet initial était de procéder à l'extension du square Le Gall. D'autres projets fleurirent mais en 1955, le conseil municipal opta pour un futur lycée.

Les travaux furent confiés à l'architecte, Jean DEMARET, qui fut ensuite Inspecteur général des bâtiments civils et Palais nationaux.

La première rentrée scolaire eut lieu en octobre 1956, en même temps que le début du chantier, puisque le jour de la rentrée une seule baraque provisoire accueillait les élèves ,  « une deuxième était à peine terminée, une troisième à peine commencée ; les ouvriers peignaient pendant la classe en s'entendant au préalable avec le professeur sur l'ordre des travaux, un hangar de la tannerie abritait le réfectoire plus deux autres classes, une autre classe trouvait asile dans une des villas de la rue des Cordelières.
Quant aux autres classes (il y en avait 12 au total) elles valsaient d'un local libre à l'autre. Les bureaux occupaient tout bonnement ceux de la tannerie.

Ce régime de haute improvisation dura deux mois »

lycée 4

La dénomination du lycée :

« Au début l'établissement portait le nom d' « annexe des Cordelières » (le lycée était encore l'annexe du lycée Montaigne). Promu lycée autonome à compter du 1er janvier 1960, il figura dans tous les actes officiels sous l'intitulé modeste de « Lycée mixte » jusqu'à l'arrêté du 6 juin 1961 qui lui conféra son appellation actuelle. »

D'autres propositions avaient été présentées : le conseil de l'établissement avait opté pour SAINT EXUPERY, choix ratifié par le conseil municipal de PARIS mais un établissement de Mantes - la Jolie avait auparavant revendiqué ce nom.

Ce fut donc RODIN, après bien d'autres suggestions : ZOLA, Anatole FRANCE, PASCAL, CAMUS, PROUST, Edmond ROSTAND...

RODIN et le XIIIème arrondissement


603px-Auguste Rodin 1893 Nadar « Rodin est né le 12 novembre 1840, rue de l'Arbalète, presqu'à l'angle de la rue Mouffetard. Elève à l'Ecole des Arts décoratifs, il dessine à la Manufacture des Gobelins, au Muséum, au Marché des chevaux qui se tenait alors à l'angle du boulevard Saint Marcel et du boulevard de l'Hôpital. »
Pour gagner sa vie, il exécute des œuvres sur commande par exemple les cariatides  du Ciné - Théâtre des Gobelins, au N°73 de cette avenue.

« Il habite successivement plusieurs maisons, rue des Fossés Saint Jacques, rue Saint - Jacques, rue des Grands - Augustins.

Il loue son premier atelier rue Le Brun. Il en occupera un autre , 68 , Boulevard d'Italie, au clos Payen, près de la Bièvre, dans l'ancienne « Folie » qui avait appartenu à CORVISART, le médecin de Napoléon 1er. »

Rodin éprouvait « un profond attachement... pour le lieu de son enfance. Un de ses rêves fut d'acheter pour y vivre  la Folie Regnault, un des magnifiques domaines dont le XVIIIème siècle avait peuplé le quartier. »