L'accompagnement éducatif

Un temps passerelle entre l'école et la famille

L'accompagnement éducatif concerne l'ensemble des écoles élémentaires de l'éducation prioritaire et des DOM ainsi que l'ensemble des collèges publics. Le dispositif propose, aux élèves qui le souhaitent, des activités pédagogiques et éducatives après la classe.

arton794-93bbd

Présentation

    Contribuer à la réussite de tous

L'objectif est de changer le rapport à l'École et à la connaissance. Le programme contribue à la réussite de tous en offrant à l'ensemble des élèves les conditions qui permettent une scolarité réussie.

 

    Proposer une offre éducative complémentaire

L'accompagnement éducatif est une offre éducative complémentaire aux enseignements. D'une durée indicative de deux heures par jour, il est organisé tout au long de l'année, de préférence en fin de journée après la classe, quatre jours par semaine.

Quatre domaines sont privilégiés :

  • l'aide aux devoirs,
  • la pratique sportive,
  • la pratique artistique et culturelle,
  • au collège, la pratique orale des langues vivantes.

Pour en garantir l'efficacité, les heures d'accompagnement éducatif seront effectuées par petits groupes d'élèves et devront répondre à des objectifs pédagogiques et éducatifs précis. Elles seront donc coordonnées par un enseignant référent et prises en charge soit par des enseignants, soit par des assistants d'éducation.

L'accompagnement éducatif doit être coordonné avec les dispositifs existant hors temps scolaire (contrat locaux d'accompagnement à la scolarité, contrats éducatifs locaux, programmes de réussite éducative, études surveillées, etc.), sans se substituer à eux, afin de proposer une offre cohérente.

Les parents d'élèves sont informés de l'offre d'accompagnement éducatif proposée par l'établissement et de son intérêt pour leur enfant. Ils sont garants de son assiduité dès lors qu'il s'y engage. L'accompagnement éducatif constitue une réponse à une forte demande sociale de prise en charge des élèves après la classe.

 

    Le recentrage de l'accompagnement éducatif sur l'éducation prioritaire

Dans son rapport de mai 2010 « L'éducation nationale face à l'objectif de la réussite de tous les élèves », la cour de comptes notait une mise en œuvre du dispositif concernant peu d'écoliers des écoles RAR et RRS.

La refondation de l'éducation prioritaire initiée dans 102 Réseaux d'éducation prioritaire renforcés (REP+) à la rentrée 2014 puis développée à la rentrée 2015 à hauteur de 350 REP+ et 739 REP prévoit de réorienter progressivement ces moyens vers les territoires qui en ont le plus besoin.

 

    L'accompagnement continu en classe de 6ème de l'éducation prioritaire

Dans le cadre de la refondation de l'éducation prioritaire, sera notamment développé « un accompagnement continu jusqu'à 16h30 pour les élèves de 6e ». Ce recentrage d'une partie des moyens de l'accompagnement éducatif sur l'accompagnement continu des élèves de 6e d'éducation prioritaire leur permettra d'avoir accès à un contenu éducatif aux moments laissés libres dans leurs emplois du temps : aide aux devoirs, soutien méthodologique, tutorat, recours à l'application "D'COL", etc.  Ce dispositif sera mis en œuvre dans les établissements les plus difficiles et progressivement étendu à l'ensemble des collèges de l'éducation prioritaire.  Au cours de la journée, l'accompagnement continu jusqu'à 16h30 sera obligatoire pour tous les élèves de sixième.

Domaines

L'accompagnement éducatif offre quatre grands domaines d'activité : aide aux devoirs, pratique sportive, pratique artistique et culturelle, pratique orale d'une langue vivante.

La part respective de ces différents domaines peut varier au cours de la semaine et pendant l'année. Il est souhaitable que l'offre d'accompagnement éducatif soit équilibrée de façon à ce que les élèves bénéficient des différents domaines.

Aide aux devoirs

L'aide aux devoirs (aide au travail scolaire à l'école ou aide aux devoirs et aux leçons au collège) permet aux élèves de bénéficier d'un cadre propice au travail et de conseils particuliers. Sans être du soutien disciplinaire à proprement parler, l'aide aux devoirs favorise l'acquisition des notions vues en cours, en offrant aux élèves un accompagnement pour réaliser leur travail.

Orientations :

  • apprentissage des leçons ;
  • réalisation, au moins partielle, des devoirs à effectuer à la maison ;
  • aide méthodologique notamment pour utiliser le cahier de textes, les manuels, les cahiers de classe, pour apprendre une leçon, pour respecter une consigne ;
  • approfondissement disciplinaire : lecture, atelier scientifique, travail sur projet interdisciplinaire, recherches documentaires, etc.

Ce temps, qui constitue un cadre propice aux échanges avec les adultes et entre élèves, permet aussi le développement de deux compétences majeures du socle commun (piliers 6 et 7) : les compétences sociales et civiques et l'autonomie et l'initiative.

L'aide aux devoirs est coordonnée et assurée par des enseignants volontaires, avec le renfort éventuel d'assistants d'éducation ou d'assistants pédagogiques ou des assistants étrangers pour la pratique des langues vivantes.

Pratique sportive

Les ateliers proposés dans le cadre de l'accompagnement éducatif prolongent les enseignements obligatoires d'éducation physique et sportive en offrant aux élèves un temps supplémentaire de pratique sportive et de découverte de nouvelles activités. Ils peuvent prendre appui sur les possibilités offertes localement par les associations sportives, et tout particulièrement par l'association sportive du collège affiliée à l'Union nationale du sport scolaire (UNSS). Pour le premier degré, la collaboration avec l'Union sportive de l'enseignement du premier degré (USEP) est recherchée pour la mise en place et la conduite de projets.

L'encadrement est assuré par des enseignants volontaires chargés de l'éducation physique et sportive dans le second degré. Dans le premier degré, il est assuré par les enseignants. Les assistants d'éducation peuvent intervenir dans ce domaine, toujours sous la responsabilité d'un enseignant.

Il peut également être fait appel à l'association sportive du collège ou de l'école, à des personnels territoriaux de la filière sportive, à des éducateurs sportifs des associations sportives locales agréées et aux partenariats avec les clubs affiliés aux fédérations sportives agréées.

L'implication des directions départementales et régionales de la jeunesse et des sports permet aux établissements de disposer des garanties nécessaires quant à la qualité des intervenants.

Pratique artistique et culturelle

Les activités artistiques et culturelles proposées dans le cadre de l'accompagnement éducatif concernent tous les domaines et toutes les formes de l'art et de la culture, sans oublier les sciences et techniques. L'accent est mis sur les activités d'expression et de création artistiques aboutissant à des réalisations concrètes.

Elles s'appuient sur les différents partenariats mis en place avec les structures artistiques et culturelles proches de l'établissement : conservatoires, écoles de musique, théâtres, médiathèques, musées, etc. et les associations agréées (notamment par les ministères chargés de la Jeunesse, de l'Éducation nationale, de la culture) au niveau local ou national.

Le partenariat entre école et collèges d'une part, et structures ou associations culturelles d'autre part, s'inscrit plus généralement dans la politique interministérielle d'éducation artistique et culturelle, conformément aux nouvelles orientations définies dans la circulairen°2008-059 du 29 avril 2008.

Le volet artistique et culturel de l'accompagnement éducatif doit s'inscrire dans le cadre du volet culturel du projet d'établissement, conformément à la circulaire n°2007-022 du 22 janvier 2007qui pose les principes d'une politique ambitieuse de formation artistique et culturelle et d'un rayonnement des pratiques artistiques sur l'ensemble de la communauté éducative d'une école ou d'un EPLE. Réciproquement, les établissements, structures et associations culturelles développent un volet éducatif et sont à même d'élaborer des projets culturels en concertation avec des enseignants.

Quel que soit le type de partenariat envisagé, il est conseillé de se rapprocher des collectivités territoriales, de la délégation académique à l'éducation artistique et culturelle, de l'inspection pédagogique régionale et de la direction régionale des affaires culturelles, afin d'en adapter les modalités en fonction du contexte académique et local.

Orientations :

  • histoire des arts,
  • arts visuels,
  • architecture,
  • musique,
  • cinéma,
  • arts appliqués,
  • arts du goût,
  • théâtre,
  • danse,
  • écriture,
  • cirque.

La pratique artistique et culturelle est confiée à des enseignants volontaires et peut concerner tous les domaines relevant de l'éducation artistique et culturelle. L'accompagnement éducatif doit permettre à un enseignant de développer des activités de pratique artistique et/ou de découverte culturelle au-delà du cadre strict de son enseignement disciplinaire. Elle peut impliquer des assistants d'éducation ou des assistants pédagogiques.

Les ateliers artistiques conduits par un artiste et un enseignant, et organisés sur le temps de l'accompagnement éducatif, suivent les règles habituelles d'organisation et de financement de ce type d'activité. Les intervenants participant aux ateliers doivent satisfaire aux conditions posées par le décret n°88-709 du 6 mai 1988 pris en application de la loi n°88-20 du 6 janvier 1988 relative aux enseignements artistiques et conditions dans lesquelles certaines personnes peuvent apporter leur concours aux enseignements artistiques du premier et du second degré.

Pratique orale des langues vivantes

La pratique des langues vivantes et plus particulièrement de l'anglais concerne les collèges. Elle est encadrée prioritairement par des enseignants volontaires, des assistants étrangers et des locuteurs natifs. Elle peut se combiner avec les autres domaines de l'accompagnement éducatif au cours de situations transversales.