Mathématiques - Cycle 3

  • Dans la continuité des cycles précédents, le cycle 3 assure la poursuite du développement des six compétences majeures des mathématiques : chercher, modéliser, représenter, calculer, raisonner et communiquer. La résolution de problèmes constitue le critère principal de la maitrise des connaissances dans tous les domaines des mathématiques, mais elle est également le moyen d’en assurer une appropriation qui en garantit le sens.
  • La résolution de problèmes, en particulier, permet de montrer comment des notions mathématiques peuvent être des outils pertinents pour résoudre certaines situations.
  • Les situations sur lesquelles portent les problèmes sont, le plus souvent, issues d’autres enseignements, de la vie de classe ou de la vie courante. Les élèves fréquentent également des problèmes issus d’un contexte interne aux mathématiques. La mise en perspective historique de certaines connaissances (numération de position, apparition des nombres décimaux, du système métrique, etc.) contribue à enrichir la culture scientifique des élèves. On veille aussi à proposer aux élèves des problèmes pour apprendre à chercher qui ne soient pas directement reliés à la notion en cours d’étude, qui ne comportent pas forcément une seule solution, qui ne se résolvent pas uniquement avec une ou plusieurs opérations mais par un raisonnement et des recherches par tâtonnements.

Accès au site académique : Mathématiques à l'école


Qu'est-ce qu'un rallye mathématiques et ses objectifs ? - Mai 2005

Article publié par Martine Chomentowski dans Les Cahiers pédagogiques - Octobre 2008

Article des Cahiers Pédagogiques (Michel Perraudeau - février 2010) sur l'importance de l'analyse des erreurs en mathématiques pour des remédiations adéquates.

Extrait d’Arithmétique appliquée et impertinente, de Jean-Louis Fournier (éd. Payot, 1993) - Août 2011

Rappel d’une préconisation "ancienne" pour ne pas imposer cette présentation.

L’acquisition du nombre. Extrait et analyse de l'ouvrage de Michel Fayol : dans la collection « Que sais-je ? » (2013)

L’acquisition des différents sens de la soustraction nécessite de proposer des situations permettant de les découvrir.