Le projet Hip Baroque Choc est sur Instagram

Vous pouvez suivre à chacune de ses étapes le projet Hip Baroque Choc dans sa nouvelle édition en vous abonnant au compte Instagram Hip Baroque Choc, ou simplement en allant sur Instagram à partir du lien ci-dessous.

Hip Baroque Choc sur Instagram

Il est également possible de voir ou revoir le teaser de l'an dernier, où musiciens et élèves racontent leur expérience.


Le projet Hip Baroque Choc en images

Album photo du projet Hip Baroque Choc


Deuxième édition du projet Hip Baroque Choc

INVITATION HIPHOP BAROQUE CHOC 2018

Deuxième édition du projet Hip Baroque Choc

La deuxième édition

 

 

Equipe de choc

 

Hip Baroque Choc revient en 2018!

Pour sa deuxième édition, le Hip Baroque Choc s'est ouvert à d'autres disciplines et d'autres établissements.

Au lycée Théophile Gautier, en plus des ateliers hebdomadaires de danse et de chant, ainsi que des journées de micro-chocs, un travail a été initié avec l'UPE2A (Unité Pédagogique pour Elèves Allophones et Arrivants) autour des percussions.

Le projet s'est aussi étendu aux arts plastiques avec le lycée Auguste Renoir, et les élèves de Première Année du DMA Illustration.

Tous les élèves inscrits au Hip Baroque Choc ont pu profiter de sorties culturelles pour des spectacles de danse et des concerts au Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne et à la Seine Musicale de l'Ile Seguin.

Ces sorties ont été également proposées aux élèves des Cordées de la réussite du lycée professionnel Théophile Gautier. Les Cordées de la réussite ont été lancées en 2008 dans le cadre du plan Espoir Banlieues et elles contribuent à encourager l'ambition scolaire des jeunes.

 

Le projet

Le Hip Baroque Choc naît au lycée Théophile Gautier en 2017 de la volonté de créer une oeuvre collective et participative autour de la musique baroque, de la danse hip-hop et du chant choral, encadrée par des artistes professionnels. 

Durant 7 mois, plus de 90 heures d'ateliers, animées par des artistes professionnels, ont été proposées aux élèves des deux lycées:

- 3 jounées d'ateliers "Micro-chocs": mini-interventions de 20 minutes par les musiciens du Concert de la Loge et les danseurs Hip-Hop dans plusieurs classes et pendant les récréations

- 16 ateliers hebdomadaires de danse Hip-Hop accompagnée par de la musique baroque

- 10 ateliers hebdomadaires de chant choral

- 2 ateliers de live-painting et dessin ainsi que deux séances préparatoires

- 7 ateliers de percussions avec la classe de non-francophones

Ces ateliers étaient animés par Julien Chauvin et les musiciens du Concert de la Loge pour la musique, Sandrine Monar et Krees pour la danse, Jérôme Boutillier pour le chant ainsi que Bernard Lacalmette pour les percussions.

Au-delà des ateliers, plusieurs sorties ont également été proposées aux élèves afin de compléter l'expérience du Hip Baroque Choc: assister à des répétitions de concert, des spectacles de danse, des journées portes ouvertes. Si l'an passé, les élèves avaient pu aller répéter au CRR de Paris avec les maîtrisiennes, cette année, chanteurs et danseurs du lycée Théophile Gautier sont venus répéter dans les studios de danse du Conservatoire de Puteaux et ils ont aussi visité le lycée Auguste Renoir, ce qui leur a donné l'occasion d'observer le travail des apprentis illustrateurs.

 Plusieurs rencontres, passages de classe en classe

Le programme

Te Deum, Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)

Le Bourgeois gentilhomme: Marche pour la cérémonie des turcs, Jean-Baptiste Lully (1632-1687)

Alcione: La Matelotte et Air "Amants malheureux", Marin Marais (1656-1728)

Water Music, Suite n°1 en Fa majeur: Bourrée et Hornpipe, Georg Friedrich Haendel (1685-1759)

Armide: Passacaille et air "Les plaisirs ont choisi pour asile", Jean-Baptiste Lully (1632-1687)

Les Fêtes d'Hébé: Tambourin en rondeau, Jean-Philippe Rameau (1683-1764)

Passacaille, Heinrich Ignaz von Biber (1644-1704)

Water Music, Suite n°1 en Fa majeur: morceaux choisis, Georg Friedrich Haendel (1685-1759)

Tafelmusik: Réjouissance, Georg Philipp Telemann (1681-1767)

Dardanus: Prologue (Tambourin): Jean-Philippe Rameau (1683-1764)

 

Paroles sur le projet

"Les élèves que le lycée Théophile Gautier forme préparent soit un Certificat d'Aptitude Professionnelle, soit un Baccalauréat professionnel dans les secteurs de la gestion-administration, du commerce ou des métiers de la sécurité: des domaines bien éloignés de la pratique artistique.

Nous avons initié le projet "Hip Baroque Choc" afin de faire entrer la musique baroque dans la vie d'un établissement qui en est dénué, dans la vie de ces jeunes qui n'ont jamais été en lien jusqu'ici avec des artistes professionnels. Des jeunes qui découvrent pour la première fois le son d'un orchestre, qui se familiarisent peu à peu avec la musique de Rameau, de Lully au point de la télécharger sur leur téléphone, et qui ont pratiqué sans relâche le chant ou la danse chaque semaine, en dehors du temps scolaire, depuis le mois de novembre, pour offrir ce spectacle.

Cette année, en plus des oeuvres chantées et dansées par les élèves inscrits volontairement au projet, nous avons initié un travail original autour des instruments à percussions avec l'UPE2A (Unité Pédagogique pour Elèves Allophones et Arrivants) , et nous avons invité une classe de première année du diplôme des métiers d'art en illustration du lycée d'Arts Appliqués Auguste Renoir à exprimer leur rapport à la musique à travers deux performances en LIVE!

Tous ces jeunes ont osé dépasser certaines résistances culturelles et sociales, car ils ont assumé leur envie de pratiquer un art tout en prenant le risque d'aller vers l'inconnu: la musique baroque, le spectacle vivant, une création collectie avec des artistes professionnels exigeants.

Bravo à eux!"

Sandrine Labat, professeur coordinateur au lycée professionnel Théophile Gautier

 

Inscrire notre projet "Hip Baroque Choc" au lycée professionnel Théophile Gautier, c'était toucher un public peu féru de musique classique, aimer le goût du défi et surtout surprendre!

Nous avons ainsi, tout au long de ces mois de travail, provoqué des réactions épidermiques chez les élèves: des cris, des larmes, de l'étonnement, du rejet parfois, mais surtout beaucoup de rires et de bonheur!

Nous avons fait bouger les lignes, désamorcé les préjugés our atteindre ensemble l'objectif de cette création collective, et la transmission d'une émotion, qui est au coeur de notre métier et en est l'objectif ultime.

J'ai pu observer avec beaucoup de curiosité le parcours impressionnant effectué par les élèves impliqués dans ce projet, et j'espère qu enous irons encore plus loin prochainement et que la richesse de ces rencontres et des découvertes réalisées ensemble nous habiteront tous longtemps!

Julien Chauvin, violoniste et fondateur du Concert de la Loge