Les langues anciennes au Lycée Lamartine

23 janv. 17

Les langues anciennes au Lycée Lamartine

Un enseignement linguistique et culturel obligatoire

Depuis la réforme du concours en 2009, l’étude d’une langue ancienne est obligatoire en hypokhâgne, et ce, dans tous les établissements. Cette étude est par ailleurs adossée à un cours, lui aussi obligatoire, de « culture antique ». Cet ensemble vise à doter tout étudiant d’hypokhâgne, quel que soit son parcours antérieur concernant les langues anciennes, et quelle que soit la suite d’étude envisagée, d’un bagage linguistique et culturel minimal concernant la civilisation gréco-latine.

Modalités des enseignements

Les étudiants sont donc tenus de suivre, outre l’enseignement de culture antique (2h par quinzaine), l’enseignement d’une langue ancienne au moins, des deux s’ils le souhaitent. Cet enseignement consiste en 3h à 3h30 hebdomadaires ; des créneaux différenciés sont proposés aux étudiants dits « avancés » (qui ont déjà étudié la langue au collège, voire au lycée) et aux étudiants débutants. Pour ces derniers, une pédagogie adaptée au profil des « grands commençants » est mise en œuvre, à partir de manuels spécifiques. A titre d’exemple, pour l’année scolaire 2016-2017, les latinistes travaillent sur le manuel Initiation à la langue latine et à son système de Deléani (Sedes) et les hellénistes sur le Cours de grec ancien à l’usage des grands débutants de Métayer et Lebeau (Sedes).
Dans tous les cas, les cours mêlent étude de la langue, et traduction de textes authentiques sous des formes diverses (version « classique », mais aussi traduction accompagnée ou lecture en édition bilingue).
Chaque année, les ENS fournissent un thème de culture antique qui décide du parcours de ce cours, mais aussi de l’orientation de la plupart des textes étudiés en cours de langue. Ainsi, durant l’année 2015-2016, le thème était « le corps » ; il nous a permis de nous interroger, entre autres choses, sur la définition du corps héroïque par les Grecs, mais aussi de faire le point sur les connaissances médicales antiques, ou encore d’étudier la représentation du corps amoureux dans l’élégie latine.
Pour l’année 2016-2017, le programme nous invite à étudier « l’éloge et le blâme » : il s’agit alors de se familiariser avec le domaine de la rhétorique, fondamental et complexe dans le monde antique, avant de se concentrer sur ces formes de discours bien particulières que sont l’éloge et le blâme et qui traversent le genre historique, le roman, la tragédie ou encore la comédie.

homere-hector-mort-p

Achille traînant le corps d’Hector, Lécythe à figures noire, Peintre de Diosphos, Athènes vers 490 av.JC. (Musée du Louvre)

 Marie Fontana-Viala
mfv.lamartine@free.fr