Présentation

Le collège Flora Tristan a deux dispositifs relais : D.S.A et l' Atelier Relais

Définition et enjeux

Les dispositifs relais (classes, créées en 1998, ateliers ouverts depuis 2002) accueillent temporairement des élèves, en voie de déscolarisation et de désocialisation, qui ont bénéficié au préalable de toutes les possibilités de prise en charge prévues au sein des collèges. L'objectif des dispositifs relais est de réinsérer les jeunes dans un parcours de droit commun et de favoriser la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture ainsi que l'appropriation des règles de la vie sociale et scolaire.

 

Les points forts des dispositifs relais sont :

  • un encadrement renforcé (enseignants et éducateurs, personnels associatifs),
  • un accueil temporaire pour un groupe réduit d'élèves,
  • un partenariat entre l'Éducation nationale, la Protection judiciaire de la jeunesse, les collectivités territoriales, des associations agréées complémentaires de l'enseignement public et des fondations reconnues d'utilité publique...

DISPOSITIF DE SOCIALISATION ET D’APPRENTISSAGE

Présentation

DISPOSITIF DE SOCIALISATION  ET D’APPRENTISSAGE

Mis en place depuis une dizaine d’années, le D.S.A s’adresse aux élèves de quatrième qui rencontrent des difficultés de comportement ou des difficultés d’apprentissage. Des élèves passent en classe supérieure sans avoir acquis les compétences nécessaires et en adoptant un comportement qui les  rend parfois difficiles à gérer et qui fragilise l’ensemble de la classe. Certains d’entre eux sont en phase de déscolarisation qui se traduit par un absentéisme important.

Il s’agit, dans le cadre de ce dispositif (qui n’est pas une division), de leur redonner confiance en en eux-mêmes et de les aider à mettre en pratique leurs capacités.

Au collège Flora Tristan, nous avons opté pour un D.S.A ouvert : les élèves concernés sont accueillis pendant une partie de leurs emplois du temps au sein d’un groupe de six élèves au maximum sur une durée de sept semaines et suivent leurs cours habituels dans leurs classes d’origine le reste du temps. Ainsi nous organisons trois sessions par an.

Un entretien avec la famille précède l’intégration de l’élève dans le dispositif. Les objectifs à atteindre sont alors clairement formulés. L’objectif fondamental est de permettre une insertion complète et optimale de l’élève dans sa classe d’origine. Il faut aussi une implication forte de la famille : elle est reçue avant l’inscription de l’élève dans le dispositif et à la fin de la session. Elle est tenue au courant de l’évolution de l’enfant. A cette fin, nous utilisons :

  • Des fiches hebdomadaires de suivi et d’évaluation permettant de noter, pour chaque heure passée dans le dispositif et dans la classe, l’attitude et le travail.
  • Une feuille bilan hebdomadaire remplie par l’élève, puis utilisée par le professeur coordonnateur pour faire le point avec celui-ci. Les objectifs sont alors redéfinis chaque semaine. Cette feuille est transmise à la famille qui doit la signer.
  • Une feuille de notes, sur laquelle est reporté l’ensemble des résultats obtenus en français, mathématiques et éducation à la citoyenneté. Cette évaluation, fondée sur les programmes officiels, est portée à la connaissance des parents lors de l’entretien de fin de session et figure sur le bulletin trimestriel de l’élève.
  • Un bulletin de fin session comportant les résultats et les appréciations de chaque professeur intervenant dans le dispositif ainsi qu’une appréciation globale du chef d’établissement.

Nous travaillons aussi avec l’Action Collégiens :

  • Organisation de projets en collaboration avec la médiathèque Marguerite Duras : les élèves font un travail de recherche sur un thème défini et exposent leurs productions à la médiathèque et au collège.
  •  A deux reprises les élèves ont pu suivre une formation sur les premiers gestes de secourisme et ont obtenu leurs diplômes.
 

Le D.S.A en quelques mots et chiffres

 

Niveau : 4ème

nombre de sessions : 3

Durée des sessions : 7 semaines

Effectif maximum : 6 élèves

Intervenants : un professeur de français, un professeur d’éducation à la citoyenneté, un professeur de mathématiques et coordonnateur, l’Action Collégiens,

En collaboration avec : la principale, la principale adjointe,la CPE, le professeur principal de la classe, les professeurs de la classe, et en cas de besoin : l’infirmière, le médecin scolaire, l’assistante sociale…