Bonjour,

en raison d'une opération de maintenance, les contributions sur les sites Web d'établissements, d'écoles, de circonscriptions et les Cybercarnets seront momentanément indisponibles le mardi 27 octobre de 9h30 à 12h.

La consultation de ces sites ne sera pas impactée (les accès en lecture restent opérationnels).

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

La DSI

J'ai compris !

Marie Laurencin

Marie Laurencin (1918)Marie Laurencin est une artiste peintre qui participa à la grande aventure de l'art moderne. Elle était lée aux cubistes de la "bande à Picasso" au Bateau-lavoir au début du XXème siècle, avec ses amis Guillaume Apollinaire et Georges Braque. Elle s'impose dès 1907 au Salon des Indépendants.
Elle a réalisé une oeuvre considérable : près de deux mille peintures à l'huile, de nombreux dessins et aquarelles, quelque trois cents gravures, ainsi que plusieurs décors de théâtre. La remise en lumière de son talent, autour des années 1990, doit beaucoup à l'engouement du public japonais.

Une femme peintre dans un monde d'hommes

En ce début du XXème siècle, l'art était une affaire d'hommes, comme tout dans la société. En ce temps où les femmes ne pouvaient exercer d'activités publiques sans l'autorisation de leur père où de leur mari, seules quelques rares écoles privées leur donnaient des cours sérieux. Marie Laurencin sera la première femme-peintre à connaitre le succès avant 1914.
Elle revendiquait sa liberté et sa féminité dans ce monde masculin, tant dans son oeuvre que dans sa vie privée, de même que ses contemporaines Colette, Suzanne Valadon ou Sonia Delaunay ou, dans le domaine scientifique, Marie Curie.

La peintre de la douceur du sourire et de la féminité

MLColombesLe style de Marie Laurencin est unique. Sans être cubiste, elle a partagé avec ses amis la simplification des lignes et des formes. Ses tableaux sont pour l'essentiel des représentations de femmes qui sont liées entre elles par un mystérieux air de ressemblance. On retrouve la douceur des lignes courbes et des demi-teintes, le noir des yeux et le blanc, parfois réhaussé de rose pour le visage et le corps. Elles sont souvent accompagnées d'animaux : chiens, oiseaux, chevaux ou biches.
Les femmes de Marie Laurencin ne sont pas des objets peints pour le plaisir des hommes. En ce sens aussi, elle s'éloigne du style habituel à son époque. La douceur de ses modèles, leur regard et leur sourire ne s'adressent pas à l'observateur, lui laissant parfois le sentiment équivoque de rester extérieur à leur monde.

La peintre de la mode

MLChanelFille de couturière, Marie Laurencin a baigné depuis la tendre enfance dans le monde du vêtement.
Amie intime de Paul Poiret, couturier décorateur, et de sa soeur Nicole Groult, styliste renommée, elle sera liée à Coco Chanel dont elle fait le portrait en 1924. Un tableau qui sara d'ailleurs rejeté par le modèle. Dans l'entre-deux guerres, le milieu mondain féminin en fera sa portraitiste obligée.
Amie intime de Jean Cocteau, elle réalisera les décors, voire les costumes, des ballets 'Les Biches', 'Paul et Virginie', 'Orphée et Euydice', puis du 'Déjeuner sur l'herbe', présenté en 1944 par les ballets qui deviendront les ballets Rolland Petit.