HectorGuimard

09 oct. 17
portrait

Biographie :

Connu principalement pour ses entrées du métro parisien, Hector Guimard fut avant tout architecte et designer.

Il dessina des villas, hôtels particuliers et immeubles de rapport et créa également les décorations intérieures, meubles et objets divers, le tout dans un style raffiné très personnel.

Les principales étapes de sa carrière :

1882
: Entrée à l’Ecole Nationale des Arts décoratifs. Scolarité brillante.
1885 : Inscription à l’Ecole des Beaux-Arts mais il n’obtient pas son diplôme d’architecte.
1889 : Participation à l’Exposition Universelle avec la commande du pavillon de l’electricité. Début d’une longue période qui verra la réalisation d’immeubles pour une clientèle particulière du XVIe arrondissement de Paris. Les plus connus sont le Castel Béranger (1894-1898) et la maison Coilliot, mélanges de pierres de taille, briques, fer et céramique. il est l’auteur de toute la décoration intérieure. Il impose l'Art nouveau en France.
1885 : Construction de la salle Hubert de Romans où les matériaux métalliques jouent avec l’équilibre.
1899 : Concours de la compagnie du métro portant sur la réalisation d’édicules destinés à couvrir les stations des entrées souterraines. Aucun concurrent ne se rattache à l’Art Nouveau alors le président du conseil d’administration fait appel à Guimard. Succès de ce nouveau style appelé « Style métro ».
1902 : L’Art Nouveau n’est plus à la mode . Rupture entre Guimard et la compagnie du métro. Nouvelles constructions d’immeubles dans le XVIe arrondissement de Paris.
1938 : Départ pour les Etats-Unis avec sa femme pour fuir la guerre.
Il meurt à New-York en 1942. Sa femme reviendra en France pour sauvegarder son oeuvre.
1960 : les portes du Musée National d’Art Moderne sont enfin ouvertes à H.Guimard.


Ses constructions :

Entrées de stations du métropolitain :

1900 : Station "Porte Dauphine" le seul style pavillon restant.
1900 : Station "Abbesses" une entrée avec édicule de toit.
1900 : Station "Châtelet" une entrée avec édicule de toit reconstruit.
1900 : Station "Tuileries" deux entrées le long des grilles du jardin des Tuileries.
1909 : Station "Boissière" avec candélabres, environnement urbain.
1909 : Station "Mouton-Duvernet" deux entrées avec et sans candélabres.
1910 : Station "Saint Michel" trois entrées avec deux candélabres Guimard et un de Dervaux.
1913 : Station "Chardon Lagache" avec candélabres, environnement végétal.


Immeubles de Paris :

1891
: Hôtel Roszé 34, rue Boileau Paris 16e.
1893 : Villa Jassede 41, rue Chardon Lagache Paris 16e.
1894
: Hôtel Delfau 1, rue Molitor - Atelier Carpeaux 39, boulevard Exelmans Paris 16e.
1898 : Castel Béranger 14, rue La Fontaine Paris 16e.
1903
: Immeuble Jassede 142, avenue de Versailles Paris 16e.
1907 : Hôtel Deron-Levent 8, villa de la Réunion Paris 16e.
1909
: Immeuble Trémois 11, rue Millet Paris 16e.
1909 : Hôtel Mezza 60, rue La Fontaine Paris 16e.
1913 : Hôtel Guimard 122, avenue Mozart Paris 16e, son domicile.
1913 : Synagogue 10, rue du Pavée Paris 4e.
1924
: Villa Flore 120, avenue Mozart Paris 16e.

1anglehautMaisonHGMetroHG