Paris, ville antique

L’enjeu de cet atelier est de faire découvrir aux élèves la structuration de la ville à l’époque gallo-romaine et la place particulière des Thermes dans la Cité.

Localiser les principaux axes du module romain (caro, decumanus), ainsi que les Thermes sur le plan de la Cité gallo-romaine et sur le plan de la ville actuelle.

Ressource : Paris, ville antique

Les thermes de Cluny sont en fait la partie conservée d’un ensemble plus vaste formant de grands thermes publics qui s’étendaient, du nord au sud, du boulevard Saint-Germain à la rue des Ecoles, et, d’est en ouest, du boulevard Saint-Michel au centre de la cour actuelle du musée national du Moyen Âge.

Bien plus qu’un simple établissement de bain répondant à un souci d’hygiène corporelle, ce monument, comme tous les thermes publics, est le reflet d’un mode de vie typiquement romain. Aux rites des bains pouvaient s’adjoindre d’autres pratiques facultatives liées à l’entretien du corps, au simple agrément ou aux relations sociales, et dont la détermination spatiale est difficile à définir ici à Lutèce.
En général, les thermes publics, dont l’accès était gratuit ou peu coûteux, étaient, avec leurs « buvettes », leurs salles de repos, de réunion ou leurs bibliothèques, le lieu de rencontre préféré des habitants d’une ville.


« L’orgueil des cités romaines se mesure dans la présence des amphithéâtres et des thermes ». Tacite, La Vie d’Agricola, XI

CH Cm

Médiation des Cm1 de l'école Charles Hermitte : tracer le cardo, le décumanus (maximus) de la ville gallo-romaine et localiser les thermes.