La Dame à la licorne

La Dame à la licorne

dame

Tenture : La dame à la licorne – XVIe siècle

Analyse de l'oeuvre

Formes : tenture composé de 6 tapisseries, de grandeurs différentes. Hauteur : de 311 à 377 cm, largeur : de 290 à 473 cm

Techniques : Tapisserie tissée à partir de « cartons » (modèles dessinés). Ces tapisseries « millefleurs » se caractérisent par une flore abondante: fleurs, orangers, pins, houx ou chênes sans effet de profondeur. Elles sont peuplées d'un bestiaire paisible (singe, chiens, lapins, héron).  Dans cette nature paradisiaque qui invite à la contemplation, la licorne est tantôt actrice et tantôt simple spectatrice. Accompagnée d'un lion, elle porte sur chaque scène les armoiries de la famille Le Viste.

 Significations : Ces six tapisseries représentent les cinq sens :

  • le toucher : la Dame tient la corne de la licorne ainsi que le mât d'un étendard.
  • le goût : la dame prend ce qui pourrait être une sucrerie d'une coupe que lui tend sa servante et l'offre à un oiseau.                                                                                                                                              
  • l’odorat : la Dame fabrique une couronne de fleurs, alors qu’un singe respire le parfum d'une fleur dont il s'est emparée
  • l’ouïe : la Dame joue de l’orgue.                                                                                                             
  • la vue : la Dame présente un miroir dans lequel la licorne se regarde.

Reste le sixième sens, commenté par l'inscription « À mon seul désir », qui a inspiré de nombreuses hypothèses. Sans exclure une signification dans le registre de l'amour courtois, il pourrait désigner le libre-arbitre : la femme à la coiffe apprêtée et aux vêtements recherchés renonce aux plaisirs temporels. Il pourrait désigner le cœur.

Dotée d’un corps de cheval, de sabots de chèvre et d’une corne inspirée de la dent de narval, connaît un grand succès au Moyen Âge. Sa signification est complexe : animal redoutable réputé ne pouvoir être capturé que par une vierge, la licorne symbolise le Christ, la pureté et la chasteté ; mais l'animal revêt aussi une dimension courtoise. C’est à partir du XIIe siècle qu’elle revêt un sens positif.

Usages : les tapisseries, au Moyen-Age servaient d’ornementation des pièces de châteaux et demeures ainsi que moyen d’isolation.

Ressources

Ressource vidéo

Dossier art et nature au Moyen âge

Fiche de salle du musée (1 et 2)

La licorne (exposition de la Bnf)