BMA "Graphisme et Décor" option Décorateur de surfaces et volumes

27 nov. 17
bma intro

Devenir un spécialiste du trompe l’œil et de l’imitation !

BMA « Graphisme et Décor »

option B : Décorateur de surfaces et volumes

Diplôme de niveau IV, 2 ans.

 

Objectifs / Débouchés :

Le Brevet des Métiers d' Arts « Graphisme et Décor » option Décorateur de surfaces et volumes est un diplôme de niveau IV qui forme des techniciens d’atelier capables de conduire une production de sa conception à sa réalisation finale. C’est un spécialiste des décors, des murs peints (toiles, panneaux, évènementiels, vitrines, véhicules panoramiques, trompe-l’oeil), des représentations graphiques et décoratives de matières, des filages ou patines, des travaux à la feuille d’or, d’argent, de cuivre. Le technicien dialogue avec les concepteurs du produit (dessinateur, architecte, artiste) afin de cerner précisément leurs objectifs. Il analyse le cahier des charges et le dossier technique puis élabore un projet-maquette. Il vérifie l’état des stocks, gère les approvisionnements en matériels et produits. Il suggère des choix techniques et détermine les délais et le planning des travaux. Il nettoie, ponce, dégraisse les supports, choisit les instruments,prépare les couleurs, les teintes.

Il procède à la réalisation des travaux qui nécessitent toujours l’intervention manuelle (murs ou décors peints, imitations de matières ou de texture, découpe à la scie sauteuse, travail au cutter, à la brosse... ).

Employé le plus souvent dans de petites entreprises, le graphiste décorateur intervient dans des secteurs économiques multiples : particuliers, commerçants et artisans, PME et grandes entreprises, promoteurs immobiliers, cabinets d’architecture, collectivités publiques et aussi professionnels de l’évènementiel. Dans le domaine immobilier et patrimonial par exemple, il peut participer à la réalisation des décors destinés à la conservation ou la mise en valeur, à la restauration,aux créations d’ambiances spécifiques. Le métier exige de l’habileté manuelle, du soin et de la méthode. Il faut aussi posséder une culture artistique certaine.
Avec de l’expérience, le technicien graphiste décorateur pourra devenir chef d’atelier puis responsable de chantier.
 

Formation :

En enseignement professionnel et technologique, le futur peintre décorateur de surfaces et de volumes apprend à réaliser des représentations graphiques et décoratives de matières, des fresques, des toiles peintes, des décors évènementiels ou de spectacle, des trompe-l’oeil, des poses de feuille d’or, d’argent ou de cuivre. Il doit définir une technique en fonction du résultat attendu, du type de support et du budget. Il acquiert les procédés de réalisation et les principales techniques de décor et de peinture.

L’enseignement met l’accent sur la connaissance des produits, des supports (plastiques, métaux, bois), des matériels et outillages manuels et de leurs conditions de mise en oeuvre. Les élèves acquièrent des connaissances sur le contexte professionnel (les partenaires, la réglementation, la sécurité et l’hygiène). Ils doivent maîtriser l’infographie et différents logiciels (DAO, 3D). La pratique professionnelle est axée sur la préparation des supports et des teintes, sur les techniques d’agrandissement, sur l’utilisation de l’outillage mécanique et manuel. Des cours d’économie et de gestion permettent de découvrir le fonctionnement de l’entreprise, son activité commerciale, la gestion administrative et économique des stocks ainsi que d’acquérir des notions de comptabilité.

Une période de formation en entreprise d’une durée de 12 semaines est prévue et se répartit sur les deux années.

 En arts appliqués,les élèves apprennent à représenter un modèle sous forme de croquis, de schéma ou de maquette, à lire, réaliser des plans d’ensemble, à restituer des espaces, des éléments en perspective. Ils acquièrent les formes, les volumes, le dessin, la couleur, les matières. La formation aborde aussi l’analyse d’un cahier des charges, la mise en place d’un projet en tenant compte des aspects artistiques, techniques et financiers.

En arts, techniques et civilisations, il s’agit d’approfondir la connaissance de l’histoire de l’art, des styles, du décor, de l’écriture et du signe et d’analyser les dernières évolutions de la communication graphique et de la production artistique.

 

Accès :

La formation est ouverte principalement aux titulaires du CAP Signalétique, Enseigne et Décor et du BEP finition (diplome intermédiaire du Bac Pro Aménagement Finition) de toutes académies.

Peuvent aussi être admis les titulaires d’un CAP dessinateur d’exécution en communication graphique, d’un CAP sérigraphie industrielle, d’un CAP métiers de l’enseigne et de la signalétique, d’un CAP des métiers de la gravure.

Les titulaires d'autres diplômes (BAC, BAC PRO) peuvent être admis aussi sur positionnement. 

 

Postulez dès maintenant  pour la rentrée 2018 !

Nature du dossier de candidature à envoyer par courrier au lycée ou à remettre directement pour un entretien individuel avec un enseignant de la section :
Lettre de motivation,CV détaillé, photocopies des diplômes et des bulletins scolaires de l'année, photocopie du livret de famille, dossier de travaux personnels (Croquis, Dessins, Peintures, Projets d'Arts Appliqués, Photos,...).

 affiche jpo Guimard avril