Narval

Narval

narval

Narval du duc d’Orléans. Monodon monoceros(© MNHN – Bernard Faye)

Le narval, caractérisé par une longue défense horizontale spiralée, a longtemps été surnommé "licorne de mer". Au Moyen-Âge, on le décrivait comme un monstre gigantesque. Les marins le chassaient avec acharnement sur les côtes du Groenland ou d’Islande pour récupérer sa défense considérée comme magique. Cette dent démesurée est l’incisive gauche, qui pousse au cours de la croissance du jeune mâle et se développe en spirale. Elle peut atteindre 3 m de long ! Sauf de rares exceptions, les femelles n’ont pas de défense.

Féru de chasse et de sciences naturelles, Philippe d’Orléans (1869-1926) a amassé quantité de trophées de chasse qu’il a fait naturaliser. À sa mort, en 1926, le prince lègue ses collections au Muséum national d’Histoire naturelle, qui aménage le musée du duc d’Orléans. À présent la majorité des spécimens du duc est conservée en réserve, mais certains sont exposés dans la Grande Galerie de l’Évolution.


Croquis

croquis narval site

Croquis à vue d'élève de l'école de la rue Fondary

La dame à la Licorne

La Dame à la licorne au musée de Cluny et/ou sur le site des Enfants conférenciers !