Présentation des formations en Khâgne Classique

10 janv. 18

Enseignements de tronc commun

Français

L’hypokhâgneux admis en classe supérieure prépare, en khâgne, le concours d’entrée aux ENS (Ecoles Normales Supérieures – ENS-Paris (dite de la rue d’Ulm) et ENS-Lyon (dite LSH - Lettres & Sciences humaines). La préparation à l’ENS-Paris (rue d’Ulm) se fait en khâgne dite « classique » ; à l’ENS-Lyon, en khâgne dite « moderne ». Il est bien évidemment possible (et parfois recommandé) de s’inscrire au concours d’entrée des deux Ecoles. L’épreuve de lettres, à l’écrit, est en effet commune. Cette épreuve consiste en une composition française (d’une durée de 6 heures) et donne lieu à un enseignement hebdomadaire de 5 heures, portant sur un programme précis imposé par les Ecoles.
Ce programme repose sur l’étude de :
- quatre œuvres choisies dans la littérature francophone, du 16ème au 21ème siècles (quelques exemples : Les Regrets- Du Bellay ; Le Cid – Corneille ; Bérénice – Racine ; Le paysan parvenu – Marivaux ; Le siècle de Louis XIV - Voltaire ; Le faiseur - Balzac ; Les Complaintes – Laforgue ; Aurélien – Aragon ; Les soleils des Indépendances – Kourouma ; Dans la solitude des champs de coton – Koltès ; les Années - Ernaux)
- trois « axes » qui traversent le champ de la littérature, selon des questions d’ordre théorique, générique et/ou esthétique (quelques exemples : le roman, la poésie ; littérature et morale, littérature et savoirs ; l’auteur, l’œuvre et le lecteur ; le romantisme)
Ce double programme nécessite des lectures approfondies, curieuses et réfléchies, lectures des textes programmés et d’œuvres voisines, également, susceptibles d’étoffer la réflexion et de nourrir la composition française.
L’oral d’admission constitue une nouvelle épreuve : une explication de texte, préparée en une heure et présentée devant le jury pendant une demi-heure. Les deux ENS ont chacune une épreuve spécifique : pour « Ulm » : l’explication de texte porte sur un fragment de toute oeuvre relevant de notre patrimoine littéraire (texte de toute nature, choisi – hors programme - parmi les auteurs du XVI° au XXI° siècles).

 

Philosophie

En Khâgne « moderne » ou « classique » une épreuve commune de dissertation en 6 heures portera sur un large programme articulé autour de deux axes : la connaissance (comprenant deux domaines : la métaphysique et la science) et l’action (comprenant trois domaines : la morale ; la politique, le droit ; l’art, la technique).
Bien sûr l’oral pour les admissibles faits l’objet d’une préparation au cours de l’année.


Histoire

Préparation à l’épreuve écrite
Quel que soit le concours préparé (ENS. Lyon –dite moderne- et ENS. Ulm – dite classique-) l’enseignement de deux heures hebdomadaires porte sur une question d’histoire contemporaine avec,  en alternance  un an sur deux, un programme  sur la France (par exemple « Culture et politique en France de 1871 à 1939 ») ou un programme sur le monde (par exemple « Les Etats-Unis de Lincoln à Truman » ou « La question des nationalités au cœur de l’Europe, 1814-1871 »). Il est destiné à préparer à une épreuve de dissertation de 6 h.

Préparation à l’oral
S’ajoutent deux heures hebdomadaires pour préparer le thème sur lequel porte l’oral d’admission à l’ENS. Deux questions alternent une année sur deux : « Les relations est-ouest de 1917 à 1991 » ou « La France de 1939 à 1995 ».

 

Anglais

1. L’épreuve (écrite) de tronc commun en Khâgne classique ou moderne
Depuis la réforme des CPGE littéraires de 2009, l'épreuve est de 6 heures (version + commentaire d’un texte d’auteur contemporain), épreuve commune aux deux Ecoles Normales Supérieures. Les objectifs de l’enseignement des langues en Khâgne se sont donc rapprochés et nécessitent un investissement important de la part de tous les candidats, quelle que soit leur classe ou leur spécialité, puisque tous doivent posséder des connaissances lexicales solides, savoir traduire et analyser un texte, et s’exprimer clairement par écrit. La préparation de cette épreuve se fait dans la continuité des exercices proposés en hypokhâgne.

2. L’épreuve orale de tronc commun en Khâgne classique (2h de cours hebdomadaires)
Les étudiants se destinant à l’ENS ULM doivent tous préparer une épreuve orale de langue vivante de 30 minutes (explication d’un texte littéraire hors programme). La langue vivante choisie peut être la même que pour l’épreuve écrite, ou peut être différente, mais elle doit être différente de la langue d'option pour les spécialistes de langue.

 

Espagnol

Pour le concours de l'ENS Ulm, les épreuves écrites sont toutes  affectées du même coefficient. Il est donc essentiel, dans la perspective d'une admissibilité au concours, de bien préparer l'épreuve de langue, d'égale importance que les autres épreuves de tronc commun. Tout candidat a, en tronc commun, une épreuve de LVA écrite et une épreuve de LVA orale. Il ne garde donc pas de LVB, sauf à choisir une option langues. Le candidat se prépare à :
- l'épreuve écrite commune de LVA (BEL) 3heures de cours/semaine préparent à l'épreuve de commentaire et traduction de texte (texte contemporain littéraire (XIXème-XXIème siècle).
- l'épreuve orale commune (explication de texte littéraire hors programme, fin XIXème -XXIème siècles) : 2 heures/semaine.
Pour l’écrit comme pour l’oral les épreuves communes ne sont pas des épreuves de spécialistes. Néanmoins, elles sollicitent une bonne connaissance des auteurs, des œuvres, des grands mouvements littéraires. Les qualités d'expression écrite et orale doivent être devenues solides, grâce aux progrès réalisés en HK.

 


Enseignements de spécialité

Français

Qu’il soit inscrit en filière « classique » ou « moderne », tout khâgneux choisit une « spécialité » dont le volume horaire varie selon sa filière. Cette spécialité donne lieu à une épreuve de concours, tant à l’écrit qu’à l’oral, différente selon les Ecoles. Pour l’ENS « Ulm » : la spécialité (à laquelle sont consacrées trois heures hebdomadaires) porte sur l’étude de trois œuvres, rassemblés sous une « étiquette » commune, et se solde, à l’écrit, par une épreuve de commentaire composé, effectuée en 4 heures, portant sur un extrait de l’une des trois œuvres (quelques exemples : Amours cruelles - Racine Britannicus ; Laclos : Les liaisons dangereuses ; Proust : La prisonnière ; Pour la liberté - Cyrano de Bergerac : Etats et Empires du Soleil ; Diderot : La religieuse ; Char : Fureur & Mystère). A l’oral, l’épreuve consiste en un commentaire « croisé » de deux fragments d’œuvres du programme, dont la confrontation est organisée à partir d’un sujet qui les « coiffe ». 

 

Philosophie

Trois heures supplémentaires sont consacrées à l’étude de deux œuvres classiques (appartenant l’une à la philosophie ancienne ou médiévale, l’autre à la philosophie moderne ou contemporaine) et, plus généralement, à l’étude de l’ensemble de la doctrine des auteurs de ces œuvres. On travaille le commentaire d’un extrait de l’une de ces deux œuvres (épreuve écrite) et le commentaire d’un extrait d’une œuvre quelconque d’un de ces auteurs (épreuve orale).


Histoire

L’enseignement de spécialité histoire (3 heures par semaine) se consacre à une question sur l’année : cette question porte en alternance sur un point d’histoire ancienne, d’histoire médiévale, d’histoire contemporaine. A titre d’exemple, en 2015/2016, le programme était « Le monde hellénistique d’Alexandre à 188 avant J.C. », en 2016/2017 « L’Italie des communes du XIIe au XIIIe siècle », en 2017/2018 « Les guerres de Religion en France de 1559 à 1629 ». Au cours de l’année les optionnaires approfondissent leur maîtrise du commentaire de texte historique, entamée en hypokhâgne.
L’enseignement est couplé à celui de géographie qui comporte 2 heures hebdomadaires sur la géographie de la France. A l’écrit du concours, les spécialistes d’histoire ont le choix entre une épreuve mixte de 6 heures (un commentaire d’histoire en 3 heures sur la question au programme et une question de géographie avec 2 à 3 documents à l’appui en 3 heures) ou une dissertation de géographie 6 heures.
Les spécialistes qui sont admissibles au concours de l’ENS Ulm passent un oral sur un texte à commenter sur la même question (1 heure de préparation et 30 minutes d’oral).

 

Géographie

Le cours de géographie est suivi par les étudiants qui choisissent la spécialité « histoire-géographie ». A partir de la rentrée 2018, tous les étudiants suivent un cours de 2 heures sur la géographie de la France. Les étudiants qui choisissent de se spécialiser en géographie suivent aussi en plus un cours de 2 heures sur un programme qui change tous les ans, et porte sur une question de géographie générale ou régionale (exemple : « Les espaces publics dans le monde »).
A l’écrit, l’épreuve dure 6 heures. Les étudiants historiens ont le choix entre une dissertation de géographie sur la France et une épreuve mixte comportant un commentaire d’histoire et une question de géographie sur la France avec 2 ou 3 documents d’accompagnement. Pour les étudiants géographes, l’épreuve est une dissertation, portant sur le programme étudié pendant l’année (exemple : « Les espaces publics dans le monde »).
A l’oral du concours de l’ENS Ulm, les étudiants historiens n’ont pas d’épreuve de géographie. Pour les étudiants géographes, l’épreuve est un commentaire de carte sur la France. La préparation dure 1 heure, la carte est une carte IGN au 1/25 000 accompagnée d’un sujet portant sur un thème ou un espace précis de la carte, avec le complément de deux documents d’appui (image, graphique, texte ou carte). L’oral dure 30 minutes.

 

Anglais

Les khâgnes classiques préparent à l’ENS-ULM (entre autres) et mettent l’accent sur la pluridisciplinarité, la complémentarité des savoirs et des cultures. Ainsi toutes les épreuves sont affectées d’un même coefficient à l’écrit. Un optionnaire d’anglais suit un enseignement de 4 heures de spécialité  réparties de la façon suivante :
- 2 heures consacrées à l’épreuve écrite de spécialité : selon le choix des candidats, soit une épreuve de traduction ( thème + version d'un niveau de spécialistes) ou commentaire composé (d’un texte hors programme tiré de la littérature anglo-saxonne de l’époque élisabéthaine jusqu’à nos jours) accompagné d'un court thème.
- 2 heures de préparation des œuvres au programme (oral).
Un spécialiste d'anglais en khâgne classique suivra donc un enseignement de 3h de tronc commun écrit + éventuellement 2h de littérature tronc commun (facultatif) + 4 heures de spécialité, soit 7 ou 9 heures d'enseignement de spécialité.

 

Espagnol

Les optionnaires de langues doivent présenter deux langues au concours, quelle que soit la combinaison des deux langues (écrit-oral), la seule contrainte étant de présenter deux langues différentes à l'oral. Le choix d'une option n'oblige nullement à la poursuite dans la spécialité, une fois que l'on a intégré l'ENS. Dans la plupart des cas, un optionnaire en espagnol, en Khâgne A/L (Ulm) suit :
- 3 heures de tronc commun LVA : pour préparer l'épreuve de la BEL
- 2 heures d'option-écrit : préparation à l'épreuve de version et de thème, ou de Commentaire d'un texte du Siècle d'or et court thème (coeff.3, comme toutes les épreuves de l'écrit).
- 2 heures d'option-oral : préparation du programme d'oral, une œuvre classique (Siècle d'or), une œuvre contemporaine, de genres divers (coeff. 5)

 

Théâtre

Les études théâtrales sont un enseignement optionnel en hypokhâgne qui devient une spécialité en khâgne ; à ce titre, elles sont affectées d'un coefficient important au concours des ENS. Les épreuves du concours consistent en une dissertation à l'écrit et en un commentaire dramaturgique à l'oral, qui conduit à une proposition sur le plateau à l'ENS de Lyon.
L'enseignement en hypokhâgne se répartit en deux heures de théorie (théorie théâtrale proprement dite, éléments d'histoire du théâtre, commentaire d’œuvres et méthodologie des exercices du concours) et deux heures de pratique (initiation au jeu et à la création), qui donnent lieu à une restitution en fin d'année. En outre, les étudiants s'abonnent à plusieurs théâtres et ont un programme assez conséquent de spectacles, qui font l'objet d'analyses. Ce travail venant en surcroît de celui des autres matières, l'option théâtre s'adresse à des élèves impliqués et volontaires, qui envisagent un parcours professionnel dans le théâtre et qui veulent profiter de l'exigence et de la pluridisciplinarité de l'hypokhâgne pour s'y préparer et l'enrichir.
Depuis des années, le lycée Fénelon obtient les meilleurs résultats nationaux aux ENS pour le théâtre ; le volet pratique de l'enseignement articule cette excellence académique à une initiation au travail théâtral.

 

Musique

L'enseignement dispensé comporte l'harmonie (écriture pour quatuor à cordes dans le style classique), l'histoire de la musique associée à l'esthétique et à l'analyse musicale. De plus, nous réalisons deux concerts par an durant lesquels diverses oeuvres du répertoire choral, musiques de chambre ou soliste sont interprétées par les étudiants. Le programme d'histoire de la musique est renouvelé par moitié chaque année en Khâgne (en 2017-18 : La rhétorique musicale au 16è siècle : Divers Motets de Josquin et de Lassus ; La division symétrique de l'octave : Stravinsky, Le Sacre du Printemps; Scriabine, Poème de l'extase; Debussy, Préludes pour piano; Messiaen, Préludes pour piano). En Khâgne moderne, l'épreuve d'admissibilité consiste en une dissertation de 6h sur un des deux sujets imposés par l'ENS, sujet qui réunit réflexion historique et analyse musicale (une partition est imposée le jour de l'écrit). Les épreuves orales en spécialité Musique sont, d'une part une harmonisation d'une mélodie courte imposée par le jury pour quatuor à cordes (2h de préparation et entretien), d'autre part une épreuve vocale et/ou instrumentale suivie d'un entretien sur diverses ouvertures problématiques à partir du répertoire choisi par le candidat. Dans cette spécialité, il est tout à fait possible de suivre la préparation en Khâgne Moderne et en Khâgne Classique simultanément.