Rencontre avec David Groison, journaliste

Capture2

Mercredi 16 mai, les élèves de la classe de 5B ont rencontré David Groison, rédacteur en chef de "Phosphore" et co-auteur de plusieurs documentaires sur la photographie. 

Nous avons discuté des trucages photo et des différentes manières de photographier un même événement (en fonction de l'angle de prise de vue, du cadrage, etc). 

David Groison s'est ensuite prêté au traditionnel jeu des questions / réponses.

 

 

photos photos2 photos3 david groison bm CVT Lhistoire-vraie-des-grandes-photos 3155

 

  • Avez-vous déjà été sur une zone de conflits ? 

Non, pas personnellement. Etre journaliste me permet d'aller dans des univers très différents, rencontrer du monde, ou partager des moments avec des gens qui vivent dans des situations très difficiles. J'habite dans votre quartier, et si je n'avais pas été journaliste, je n'aurais pas pu vivre tout cela.

Il peut arriver à la rédaction de "Phosphore" que certains journalistes prennent des risques pour écrire un article sur certains sujets, et mon rôle de rédacteur en chef est de veiller à la sécurité de ces journalistes. Un reportage dans une zone de conflits peut coûter très cher. Nous voulions faire un article sur la famine en Somalie et nous avons dû y renoncer pour des raisons économiques.      

 

  • Renoncez-vous à publie certaines photos ?

En France, il y a une règle : on ne publie pas d'image de cadavre. La photographie du petit garçon Syrien mort sur une plage Méditerranéenne n'a été publiée que dans un journal en France: "Le Monde". Quand on publie une photo comme ça, c'est pour provoquer une réaction. Quand une photo choque l'opinion, il y a des trucages photo, on essaie de déformer l'information, de discréditer l'histoire.   

 

  • Selon le cadrage, la photo peut avoir un sens très différent. En classe, nous avons étudié une photo qui pouvait laisser penser à une scène de combat en Irak, mais en fait il s'agissait d'un entrainement militaire (en hors champ, sur une autre photo, on voit une foule de journalistes)

Oui, effectivement, je pense à une autre photo du même type : au moment des élections, "Paris Match" a publié une photo de Brigitte et Emmanuel Macron se promenant main dans la main amoureusement, tranquilles, sereins  et dans d'autres journaux on a vu une photo légèrement différente avec un cadrage moins resseré qui laissait voir un mur de photographes (on voit que c'est une séance photo organisée). Il faut alors se poser la question : Qu'est-ce qu'a voulu nous montrer le journaliste ?

Capture3 David4