Portraits d'Ambroise Vollard

Par Cézanne

Vollard par Cézanne petit

Huile sur toile, 1899

 

Paul Cézanne peint son ami et marchand Ambroise Vollard. C'est un portrait moderne.

On ne reconnaît pas les traits de Vollard. Ce n’est pas le sujet qui intéresse Cézanne. Il révolutionne la peinture en représentant le monde non pas tel qu’il est réellement mais tel que l’artiste le ressent : « Il faut traiter la nature par le cylindre, la sphère et le cône. »  

Le cubisme cézanien

"Cézanne était intéressé à la simplification des formes naturelles en leurs formes géométriques essentielles. Comme les peintres cubistes, il a voulu traiter de la nature par le cylindre, la sphère et le cône (un tronc d'arbre peut être conçu comme un cylindre, une tête humaine comme une sphère, etc.). En outre, cette attention avec laquelle il a enregistré ses observations de la nature a abouti à une profonde exploration de la vision binoculaire, ce qui se traduit en deux perceptions visuelles simultanées, légèrement différentes, qui nous donnent la perception de la profondeur et une connaissance approfondie de l'espace." (Source : http://www.le-cubisme.com/cubisme-cezannien.html)

Cubisme Cézanne

Par Bonnard

Ambroise Vollard avec son chat vers 1924 par Bonnard peti

Ambroise Vollard au chat

Pierre Bonnard, 1924, Huile sur toile, H : 96,5 x111 cm

"J'ai posé pour d'autres peintres que Renoir et Cézanne, pour Bonnard notamment, qui fit deux portraits de moi. Mais chez lui, je ne m'endormais pas, car j'avais toujours sur mes genoux un petit chat qui était difficile à tenir". Souvenirs d'un marchand de tableaux (p. 248)

In situ

Vollard retaillé

Croquis in situ d'élève de Ce2 de l'école Fondary conférencé par les élèves de 2nde Histoire des arts du Lycée Rodin