Portrait d'homme

Abraham de Vries

Abraham de Vries petit

Huile sur panneau, 1629

Le modèle de ce portrait n’est pas identifié. Souriant, le regard vif, il tient une bague entre ses doigts. C’est pourquoi Jacques Foucart, qui a publié le tableau en 1980, proposait d’y voir un orfèvre. Cependant, le sertissage de la pierre évoque plutôt des modèles du XVe siècle qu’une création joaillière récente. Aussi pourrait-il s’agir d’une bague de fiançailles ou de mariage.Sur d’anciennes illustrations, l’inconnu du portrait portait un léger rabat de mousseline blanche sur son habit noir dont les poignets étaient dépourvus de manchettes au lieu de la splendide fraise à la confusion que nous lui voyons aujourd’hui. C’est la galerie, qui a acquis le tableau auprès d’un collectionneur privé britannique, qui a fait procéder à une restauration du panneau avant son acquisition par le Petit Palais. L’enlèvement des repeints a permis de restituer son état original au tableau. Il est probable que le personnage a voulu mettre son portrait au goût du jour, la fraise étant complètement passée de mode dès 1630-1631. Il est tentant d’imaginer, sans aucune certitude, qu’Abraham de Vries aurait pu procéder à la retouche lui-même lors d’un second séjour dans la capitale où sa présence est attestée à Paris en 1634.

Source parismuseescollections