Et après le baccalauréat professionnel

30 juil. 18

Avec le baccalauréat professionnel systèmes numériques, il est fortement conseillé de poursuivre ses études, par exemple, en BTS, le diplôme préparé en deux années le plus adapté aux lycéens de cette filière. Son recrutement est sélectif et tous les bâcheliers ne peuvent de facto prétendrent y entrer. Reste la solution du BTS en alternance. Cette option suppose de trouver une entreprise désireuse d'accueillir le jeune. Certaines écoles aident dans les démarches ; d'autres non. 

Ces hypothèses exclues, pour telle ou telle raison, la situation n'est pas pour autant sans espoir, bien heureusement ! Cet article a pour objectif de présenter, sans volonté d'exhaustivité, quelques possiblités réalistes. 

Autres poursuites des études
Des écoles tournées vers le numérique accueillent des élèves titulaires du baccalauréat professionnel. Néanmoins, ces écoles sont privées et la scolarité y a un coût. En outre, elles n'ont pas le label école d'ingénieur.

Parmi elles, nous pouvons citer : 
Epitech
L'école 42 qui ne demande pas le baccalauréat mais sélectionne sur son site web
EPSI
SUPINFO
IPI...

Vous pouvez utilement consulter la page du site de l'ONISEP sur la poursuite des études après le baccalauréat professionnel.

L'entrée dans la vie active
Le gouvernement a mis en place une aide à la recherche d'un premier emploi, pensez-y !
Des grands groupes publics ou privés ont leur propre système de formation qui passe le plus souvent par de l'alternance :

Quelques exemples : 
Orange
La RATP
La SNCF

Pensez également aux carrières militaires dans les armées ou au concours de gardien de la paix : 
Armée de terre
Armée de l'air
Marine nationale
Gardien de la paix
Pompier

Les concours de la fonction publique sont très nombreux et permettent, en cas de réussite, d'envisager une entrée dans la vie active "sécurisée".

Des métiers en relation avec la formation
Les pistées citées ci-dessus peuvent parfaitement amener à des carrières qui utilisent les compétences acquises dans le cadre de la formation suivie antérieurement. 
D'une manière plus évidente, il importe d'explorer les pistes suivantes : les lieux de vos stages pour envoyer CV et lettre de motivation ; les services informatiques des hôpitaux, des collectivités ; les communes, par exemple, qui se tournent vers des univers numériques (smart cities ; Issy-les-Moulineaux pour ne citer que cette commune limitrophe à Paris)...

Les sociétés dont les champs de compétences sont la sécurité informatique, la vidéo-surveillance, des groupes plus importants tel Schneider...

Les entreprises liées à la téléphonie et à l'internet : 
Orange déjà citée
SFR
Bouygues
Free

Les revendeurs d'électroménager et de produites informatiques : 
Fnac Darty
Boulanger...

Il n'y a pas de honte enfin à frapper à la porte de pôle-emploi ou à user de relations. 

Conclusion : si le chemin vers la vie active après le baccalauréat professionnel systèmes numériques n'est pas nécessairement sans embuches, il faut s'armer de patience ; être méthodique et volontaire.