Point d'interrogation

Point d'interrogation

BREGUET 19 TF Super Bidon - Point d’Interrogation

 point f

(c) MAE

Un bref descriptif

Charles Lindbergh atterrit le 21 mai 1927 au Bourget, avec le Spirit of Saint Louis (traversée sans escale d’une durée de 33 heures et 30 minutes). Pour alléger son avion au maximum, déjà très chargé par le carburant, il n’emporte que 4 sandwichs et 2 barres de chocolat (même pas de radio).

 Pour relier Paris à New York, c’est une autre affaire : les vents sont contraires. Après une tentative infructueuse,  deux  français  Maurice  Bellonte  et  Dieudonné  Costès  décollent  du  Bourget  le      1er septembre 1930 avec un Bréguet 19 TF Super Bidon – Point d’interrogation. De jour, ils naviguent en suivant la  route des  paquebots et  la  nuit,  ils utilisent  un sextant.  Ils atteignent  New  York,  le  2 septembre 1930 après 37 heures et 18 minutes de vol.

 Le surnom de « Point d’interrogation » est dû au fait que le mécène souhaitait garder l’anonymat. Il s’agissait du parfumeur et propriétaire du journal « Le Figaro », François Coty. Lindbergh félicite les deux pilotes à leur arrivée. L’exploit accompli, l’avion fait un tour de l’amitié à travers les Etats-Unis avant de rentrer au Bourget en bateau. Lors d’une restauration au musée, des papiers ont été trouvés dans l’avion et dateraient de l’époque de la traversée. Ils étaient utilisés par les deux pilotes pour communiquer : ils étaient assis l’un derrière l’autre et ne pouvaient se parler.

Pour en savoir plus :

https://www.museeairespace.fr/aller-plus-haut/collections/breguet-xix-tf-super-bidon-point- dinterrogation/

Video

Max Réjean " le point d'interrogation "aux aviateurs Costes et Bellonte 1930