Un lieu plus que centenaire

10 déc. 18

Un peu d'histoire

P-05-04-01

Cet hôtel particulier a été bâti en 1908 par l’architecte René Sergent (1865-1927) pour le compte d'Hugo Reifenberg, riche homme d'affaires allemand, musicien reconnu et mélomane. (La maison Reifenberg et Frères était spécialisée en broderies, nouveautés et jouets. Les locaux commerciaux de sa succursale française étaient installés au n°31-33 rue du Louvre).

L'actuel n° 9 de le rue Octave Feuillet est vite devenu un salon musical où la bonne société parisienne aimait se retrouver.

38f8811406496ff47b1fa75bf9954829

L’hôtel Reifenberg étire sa longue façade le long de la rue Alfred-Dehodencq. Un avant-corps (ajouté dans un second temps à la construction principale) marque la façade latérale donnant sur la rue Octave Feuillet : il est à pans coupés au rez-de-chaussée et arrondi au 1er étage.

f IdFF583 8

Construit à la Belle Epoque, l’édifice est essentiellement inspiré de l’architecture de style Pompadour (guirlandes de fleurs, bas-reliefs sculptés au linteau des baies, garde-corps géométriques), très en vogue au début du XXe siècle. De nombreux hôtels particuliers du quartier imitent ce style, mais avec moins de virtuosité.

 Cet hôtel particulier a également servi d'entrepôt à Christian Dior, et fut même réquisitionné par l'armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Il a ensuite été transformé en école, toujours orientée vers le monde de la mode.

4106064106 0a32c1184e b