Catherinettes?

18 janv. 19

Une tradition qui nous est chère.

JAUNE ET VERT

 

Quelle est l'origine de cette tradition?

Sainte Catherine d'Alexandrie a vécu au IVème siècle, et selon l'histoire et/ou la légende, l'empereur Maxence voulait l'épouser : Catherine ayant refusé, il lui fit couper la tête, le 25 novembre 307. Son culte se propagea avec les Croisades et se répandit alors sur tout l'Occident durant l'ère médiévale. Sainte Catherine est ainsi devenue la patronne des filles à marier, mais aussi des étudiants, des chapeliers et modistes, des couturiers notamment.

  

De la tradition religieuse à la tradition laïque et populaire

d 15  ta05571 tx 2A partir du XVIème siècle, on commença à "coiffer Sainte Catherine" dans les églises le 25 novembre. Il s'agissait de restaurer les statues de la Sainte en renouvelant sa coiffe, en ce jour qui lui était consacrée. La tradition voulait que ce soient les jeunes femmes célibataires qui se chargent, dans les paroisses, de ce travail. Dans la France laïque, cette coutume se transformera bientôt.

Ce n'est plus la statue que l'on va "coiffer" à la Sainte Catherine, mais les "Catherinettes" elles-mêmes. Le chapeau de la Sainte Catherine, porté toute la journée du 25 novembre par les femmes célibataires de 25 ans est né : Confectionné par des proches, le chapeau de Catherinette donne une large place au vert, couleur de l'espoir, et au jaune, couleur de la sagesse.

 

Pourquoi entretenir la tradition au Lycée Octave Feuillet?

Le défilé annuel des Catherinettes est une tradition ancrée dans l'histoire de la couture parisienne. Cette coutume qui s'affirme comme un hommage à la couture, à la féminité et à la jeunesse, est désormais bien éloigné de la tradition originale qui pointait du doigt les célibataires de moins de 25 ans.

***

Aujourd’hui, c’est avant tout le défilé de ceux qui ne défilent jamais, une occasion de mettre en avant la créativité et le talent de nos élèves, dans le respect de la transmission de savoir-faire inestimables.

c 06  ta08711 tx