École élémentaire CLAUDE VELLEFAUX
33 Avenue Claude Vellefaux - 75010 Paris 
01 42 08 99 43

Myriam Martin - Directrice de l'école et Rédactrice du site

LA MUSIQUE ET LES EMOTIONS

Date de création : 27/03/2015<br>Date de dernière mise à jour : 27/12/2019

Résultat de recherche d'images pour "musique gif animé"MUSIQUE 2017 - 2018Image associée


 

 Image associée La Musique et les Emotions Image associée

 

 Image associée

 

Mme Caracciolo PVP Musique des CP – CE1 et CE2 travaillera:

 

 

- avec les CP sur le conte musical de Nicole Berne « Les musiciens de Brême » et les

émotions ressentis par les personnages Les musiciens de Brême (Conte musical)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-avec les CE1 et CE2, sur l’œuvre « Peer Gynt » d’Edvard Grieg et abordera le thème

des émotions ressenties par les personnages et la

manière dont la musique illustre l’atmosphère de l’histoire.

 

Edvard Grieg - Peer Gynt Suites - 1 and 2 - (Cliquer)

Image associéeL’histoire de Peer Gynt

Au nord de l’Europe, la Norvège est un pays sauvage et froid où la mer s’infiltre entre les montagnes.

C’est dans ce pays hanté, dit-on, par les trolls, que vivait autrefois Peer Gynt.

Il habitait dans une ferme avec sa mère, la vieille Aase, aussi délicate qu’il était robuste.

Image associée

Peer Gynt lui donnait, hélas, bien du souci. Il était vif et malicieux, mais ne songeait qu’à s’amuser, à se battre et mentait comme il respirait.

Ce jour-là, Aase était en colère. Son fils était parti à la chasse pendant une semaine et venait de rentrer sans gibier, sans fusil, les habits déchirés. Au lieu de s’excuser, Peer Gynt inventait des histoires, comme d’habitude.

-Figure-toi, mère, que je suis parvenu à grimper sur le dos d’un renne. Nous avons galopé jusqu’au sommet des glaciers, au bord des précipices. Nous avons même sauté dans un lac…

-Ca suffit, Peer, tu n’es qu’un menteur. Cette histoire je l’ai déjà entendue et c’est à un chasseur de la vallée qu’elle est arrivée.

Mon fils, ne me donneras-tu que du chagrin ?

Tu devrais t’occuper de la ferme ! Ses fenêtres n’ont plus de carreaux. Les bêtes souffrent des courants d’air. Prés et champs ne sont plus cultivés. Tu te bats avec les pires garnements du village. Tout le pays nous montre du doigt.

-Laisse-moi le temps, répliqua Peer Gynt et je ferai quelque chose de grand, je te le jure. Je serai prince, roi ou même empereur !

-En attendant, reprit sa mère, Ingrid, la fille du fermier de Haeggstad, qui était prête à te donner son cœur, lasse de t’attendre en vain, se marie aujourd’hui avec un autre que toi.

 

 

-C’est impossible, rugit Peer Gynt et il file aussitôt en courant jusqu’au village voisin de Haeggstad.

Là-bas, la fête battait son plein pour le mariage d’Ingrid et de Mads. Dans la cour de la ferme, le banquet était dressé. Les invités chantaient, buvaient, riaient bruyamment.

Résultat de recherche d'images pour "Peer gynt"

Sur la prairie, les jeunes gens et les enfants dansaient au son du violon. Peer Gynt se mêla à eux, mais chaque fois qu’il essayait d’inviter une jeune fille à danser, celle-ci refusait et s’écartait de lui avec mépris. Finalement, il vit arriver un homme tenant par la main deux jeunes filles. L’aînée avait les cheveux presque aussi pâles que sa robe et son tablier blanc. On aurait dit un ange.

-Comment t’appelles-tu ? demanda Peer Gynt, fasciné.

-Solveig.

-Veux-tu danser ?

-Non, je n’y tiens pas, répondit Solveig, tu as trop mauvaise réputation. Elle tourna les talons et s’éloigna.

La vérité n’est pas toujours agréable à entendre. La colère submergea Peer Gynt comme une vague. Il gravit l’escalier jusqu’au grenier où la mariée, fatiguée par la danse, se reposait.

Personne ne voulait de lui ? Il emploierait la force. Il saisit Ingrid dans ses bras sans se soucier de ses cris, il la hissa sur son dos comme un sac de farine et s’enfuit en courant vers la montagne.

Quand le marié s’aperçut que son épouse avait disparu, Peer Gynt et son fardeau étaient déjà loin.

Mais déjà, la colère de Peer Gynt commençait à tomber. Il faisait sombre dans la forêt et très froid. Ingrid pleurait.

-qu’ai-je encore fait ? se disait le jeune homme. Il délivra Ingrid, la renvoya dans la vallée en lui disant :

-Après t’avoir enlevée, je ne peux retourner en bas : je serai jeté en prison. Aussi, vais-je m’enfoncer dans la montagne. Je ne crains ni les hommes ni les trolls. Je veux être prince, je veux être roi, je veux être empereur !

Et sans un regard pour la jeune fille qui dévalait la pente, il se glissa dans une crevasse et pendant des heures grimpa les hautes murailles.

Soudain, une femme tout de vert vêtue, surgie de nulle part, se dressa devant lui. En un instant, Peer Gynt fut envoûté par son charme magique. Oubliant tout, il se jeta à ses pieds :

-Veux-tu m’épouser ? s’écria-t-il. Je te traiterai bien… je suis fils de roi mentit-il.

-Ah, tu es fils de roi ? Moi, je suis la fille du roi de Dovre, la montagne que tu vois là-bas. Quand mon père se fâche, toute la montagne tremble.

C’est alors qu’un gigantesque cochon gras et rose surgit. Peer Gynt sauta sur son dos, jucha la femme en vert devant lui et galopa, se laissant guider par son monture. De gros blocs de rochers s’ouvraient comme par magie et se refermaient derrière eux. Ils arrivèrent devant une lourde porte, le cochon grogna et la porte s’ouvrit en grinçant découvrant une caverne creusée dans le roc. Peer Gynt et la femme en vert débouchèrent dans la salle du trône. Le roi y siégeait, une grosse couronne en or sur la tête qui laissait dépasser ses longues oreilles de troll.

Image associée

La salle était pleine de trolls de toutes les tailles, de gnomes, de sorcières. Ils rampaient et menaçaient Peer Gynt.

-Silence ! cria le roi d’une voix forte. Ainsi, jeune homme, c’est ma fille que tu réclames ?

-Oui, ta fille et ton royaume, répondit Peer Gynt.

-Je te donnerai la moitié de mon royaume si tu acceptes de renoncer à ta condition humaine. Tu ne devras vivre que la nuit, enlever tes vêtements et t’accrocher une queue dans le dos.

Horrifié, Peer, essayait de gagner discrètement la porte.

-Il est plus facile d’entrer ici que d’en sortir, ricana le roi de Dovre.

Qu’on le jette contre la paroi de la montagne !

Résultat de recherche d'images pour "Peer gynt"

Peer Gynt essaya de s’enfuir mais pourchassé par une meute de trolls il finit par tomber sous leurs coups. Il se mit à pleurer.

-Au secours, mère, pardon…

A peine eut-il prononcé ces mots qu’il entendit au loin les cloches d’une église sonner. Aussitôt, comme par enchantement, tous les trolls s’enfuirent en hurlant, laissant Peer Gynt évanoui.

Dans un grand fracas, la montagne s’effondra et disparut.

Peer Gynt vit alors en rêve une forêt de pins, avec une maison au milieu d’une clairière. Sur le pas de la porte, il y avait une jeune fille au teint clair qui filait la laine. C’était Solveig. Son chant monta et enveloppa Peer Gynt de sa douceur.

Le jeune homme se réveilla. Il faisait nuit. Il trouva un sentier forestier. Il reconnut le chemin qui menait à la maison maternelle.

Il dévala le sentier et entra sans toquer comme s’il s’était absenté quelques instants.

Le silence surprit Peer Gynt. La vieille Aase était couchée seule avec son chat.

-Bonsoir, murmura Peer Gynt.

-Ainsi tu es venu, mon cher garçon ! Mais comment oses-tu ? Tu es en danger ici.

-Depuis combien de temps, suis-je donc parti ?

-Voilà trois ans que tu t’es enfui. Ingrid et son mari vivent en paix à la ferme. Tout le monde va bien sauf les parents de la jeune Solveig qui se désolent car leur fille les a quittés pour aller vivre seule dans une cabane dans la forêt. Personne ne sait pourquoi.

-Et toi, demande Peer, comment vas-tu ?

-Je suis faible. Maintenant que tu es rentré, je peux partir en paix.

Peer Gynt se souvint de son enfance et des moments heureux passés avec sa mère.

Une voisine entra dans la maison, Peer Gynt lui dit :

-Veille bien sur ma mère. Je dois partir.

Il s’enfuit, se dirigea vers la mer pour conquérir le monde… Il se fit engager comme matelot.

Vingt ans ont passé. Peer Gynt a fait le tour du monde, il a exercé tous les métiers. Il a couru après ses rêves mais n’a été ni prince, ni roi, ni empereur…

Aussi, il rentre chez lui plein de déception. Après tout ce temps, il pense que ses bêtises de jeune homme seront oubliées et qu’il n’ira pas en prison.

Il retrouve son village de Haeggstad. Il reconnaît les arbres, les maisons, la montagne mais pas les personnes et personne ne le reconnaît. Alors il continue sa marche jusqu’à la clairière où Solveig vit toujours dans la maison de bois. Elle a filé des kilomètres de laine, elle chante :

- Mon cher garçon, toi qui es loin, vas-tu venir ? Je vais t’attendre, c’est ce que j’ai promis.

Peer Gynt comprend que Solveig l’attend depuis bien longtemps.

-Je voulais être prince, je voulais être roi, je voulais être empereur. Et c’était donc ici, mon empire ?

Image associée 

 

 

                                                                                                   LES CHANTS DE L'ECOLE 

 

DU CP AU CM1

 

Les chants de l'école appris pendant les cours

 

de Musique avec

Madame Caracciolo,

 

PVP Musique du CP au CM1.

 

Diapositive1

Diapositive2

Diapositive3

Diapositive4

 

 

Résultat de recherche d'images pour "musique gif animé"

Ecole Modèle 2018 - QFED - Pied - Lien custom