BTS PIM1 à la Cité de l'Architecture

LES BTS PIM VISITENT LA CITE DE L'ARCHITECTURE

Cliquez sur le lien ci-dessous et vous découvrirez les trésors découverts par nos élèves de BTS "Professions Immobilières"...

 

Cité de l'architecture 15 novembre 19


PIM 1 / Journée d’intégration au Havre

20191003 161500

LES BTS PIM VISITENT LE HAVRE... JOURNEE D'INTEGRATION

Le 3 octobre 2019, les élèves de BTS première année Professions Immobilières ont effectué leur journée d’intégration au Havre (76) dans la Seine-Maritime.

Ils ont découvert l’architecture particulière de cette magnifique ville normande.

Pour apprendre à connaître la ville du Havre et son histoire, leurs professeurs leur avaient préparé un parcours culturel.

Au programme,  le matin, des visites guidées conduites par des guides conférenciers de la Maison du Patrimoine les ont menés sur les pas de l’architecte Auguste Perret, de l’église Saint-Joseph à l’appartement témoin  en passant par la rue de Paris et l’avenue Foch.

La journée s’est terminée par  une promenade en bateau. Les élèves ont pu voir le port intérieur du Havre où stationnaient, en particulier, un pétrolier, un porte-conteneur et un bateau de croisière.

Léa & Shérazade

Rue de Paris & avenue Foch

mceclip1 - 2019-11-08 17h14m45s

Lors de notre visite du Havre, le guide conférencier nous a fait découvrir deux axes du « triangle monumental » dessiné par l’architecte Auguste Perret : l’avenue Foch et la rue de Paris, renommées pour leur architecture.

Ces deux avenues ont été totalement reconstruites après la fin de la Seconde Guerre mondiale, puisque la ville du Havre avait été bombardée à deux reprises, les 5 et 6 septembre 1944.

Plus de 60 000 personnes vivaient dans la rue. La priorité était donc de les reloger.

Pour cela, le ministre de la reconstruction a fait appel à Auguste Perret, un des plus grands architectes de sa génération. Auguste Perret n’a travaillé qu’un seul matériau : le béton.

Le style Perret a un nom : le classicisme structurel, ainsi nommé car il emprunte à l’architecture classique du XVIIIe siècle le rez-de-chaussée, un premier étage avec un balcon et un toit plat.

C’est une architecture « structurelle » car, pour Auguste Perret, la structure d’un bâtiment est ce qu’il y a de plus important. Chaque poteau porteur est à égale distance (6m24).

Ces deux avenues font donc partie des plus belles réussites d’Auguste Perret.

L’avenue Foch est considérée comme l’avenue des Champs-Élysées du Havre. Ses constructions d’une grande unité lui donnent une certaine allure.

Inspirée par la rue de Rivoli et ses galeries couvertes, la rue de Paris est la rue commerçante du Havre et relie l’hôtel de ville au bassin du Havre.

Laura & Yannis

 

L’appartement témoin

 

mceclip0 - 2019-11-08 17h14m19s

Dans le cadre de notre journée d’intégration au Havre, nous avons pu visiter un appartement témoin qu’Auguste Perret a imaginé après la Seconde Guerre mondiale.

Ce que l’on peut voir en premier, en entrant dans l’appartement, c’est la colonne située à l’entrée. Elle est caractéristique du style d’Auguste Perret, le « classicisme structurel », inspiré du classicisme (balcons, grandes ouvertures, toit-terrasse) et de l’Antiquité (colonnes).

Dans les années 1950, le béton était le matériau le plus utilisé. Auguste Perret fut le premier à voir quelque chose d’esthétique avec le béton, jusque-là réservé aux constructions industrielles.

Auguste Perret remplacent les murs porteurs par des poteaux porteurs disposés à égale distance ce qui permet d’organiser l’espace comme on le souhaite.

L’appartement a été conçu dans l’idée de le rendre le plus pratique possible comme, par exemple, dans la chambre des enfants, les lits coulissants ce qui permet un gain de place, tout comme les placards intégrés.

Le mobilier et les équipements de la cuisine sont révolutionnaires pour l’époque comme le réfrigérateur, l’autocuiseur.

Autre innovation : l’importance et le confort de la salle de bains. Après guerre, en effet, les architectes veulent que les gens apprennent à se laver, à aérer.

Les plus grands designers de l’époque ont participé à l’aménagement de l’appartement : René Gabriel, Pierre Paulin, Pierre Guariche ou encore Raymond Loewy.

Enzo & Hugo