Master class contre le racisme et les discriminations

image11

 Master class contre le racisme et les discriminations, le jeudi 7 novembre 2019 au siège de l’UNESCO.

Master class contre le racisme et les discriminations,

le jeudi 7 novembre 2019 au siège de l’UNESCO.

 

En amont de cette journée, nos élèves ont eu une préparation en classe d’EMC sur la thématique de la discriminationpar Mme D’Esquerre.

Déroulement de la journée :

Récupération des élèves par Mesdames D’Esquerre et Dudant au métro Ségur, à 5 minutes à pied du Siège de l’UNESCO.

- Accueil et petit-déjeuner de 9h à 9h30 pour se mettre en bouche, avec une explication historique de cette organisation par Mme D’Esquerre en s’appuyant sur une œuvre de Picasso exposée dans le hall.

image2   image1 

image3 

 

-Séance plénière d’introduction dédiée, dans un premier temps, à la définition et à l’apprentissage des différentes formes et origines du racisme et des discriminations parune approche scientifique et épistémologique (conférence menée par la professeure Eveline Heyer, commissaire de l’exposition itinérante  «Nous et les Autres : des préjugés au racisme », produite par le Musée de l’Homme).

 

Deuxième temps de présentation de trois témoignages :

- Mme Clarisse Agbegnemou, quadruple championne du monde de Judo

-Mme Assa Sylla, jeune actrice (Bande de filles, Skam France)

- M. Alexandre Philip, comédien, auteur et scénariste (série Vestiaires)

 

Troisième temps : discussion interactive modérée par Mme Rokhaya Diallo, journaliste et M. Jonas Bochet, directeur de l’institut international des droits de l’homme et de la paix.

Ce premier moment d’échange a permis à nos élèves de montrer une bonne capacité d’écoute vis-à-vis des intervenants adultes et des autres élèves (15 établissements représentés), puis d’intervenir de façon pertinente dans les débats.

image5 image4 

Pause-déjeuner. Le panier repas n’a pas ravi l’ensemble de nos élèves…

Après-midi consacré aux ateliers, avec l’objectif de créer une liste d’engagements.

Nos élèves se sont répartis dans les différents ateliers dans lesquels ils avaient été inscrits en amont avec les thèmes suivants :

-Faire évoluer les mentalités à l’égard des migrant.e.s et des réfugié.e.s

image6 

-L’intersectionnalité : à la croisée de différentes formes de discrimination.

-Lutter contre les discriminations ordinaires dans les espaces publics : l’expérience de Policité pour améliorer les relations polices/jeunes.

-Racisme et stéréotypes dans les médias.

image8 

 

Quelques garçons se sont perdus dans le bâtiment , mais Madame Dudant a pu leur permettre de  s’intégrer dans d’autres ateliers de remplacement.

Arrivée de Monsieur Gicquel à 14 heures. Madame Dudant et Monsieur Gicquel ont assisté à deux ateliers d’une durée d’une heure trente

Les deux enseignants ont regroupé les élèves pour les diriger vers l’amphi où se déroulait la dernière séance plénière.Des élèves volontaires des 4 ateliers ont présenté leurs listes d’engagements quiseront mis en œuvre dans leurs établissements respectifs. Par exemple, créer une affiche,  élaborer des panneaux d’affichage afin de  mieux communiquer en interne sur les lois, le droit, la police, ou encore contacter Amnesty International pour s’investir dans des actions pédagogiques.

Mots de conclusion par Madame Rokhaya Diallo et Monsieur Jonas Bochet.

image10 

image9 

A l’issue de cette journée, il a été distribué à tous les élèves un certificat de participation, attestant l’amélioration de leurs connaissances et leurs compétences sur diverses questions liées au racisme et aux discriminations.Ce document a été accompagné d’un livret pédagogique sur le thème du racismeet des discriminations , pouvant servir d’outil dans les établissements afin de stimuler la réflexion et le dialogue. Les enseignants ont eu chacun un exemplaire de la bande dessinée « Policité », outil également pour l’amélioration des rapports police et citoyens.

 Chaque établissement recevra plus tardle jeu de plateau « Miroirs », développé par la Mairie de Toulouse avec le soutien de la Coalition européenne des villes contre le racisme de l’UNESCO et de l’Union Européenne.

Cette journée a été très dense en contenus, parfois difficile à suivre en continu. Mais les ateliers de l’après-midi, en nombre plus restreint, a permis aux élèves de s’exprimer sur le thème.

Il est prévu que les élèves élaborent des CR sur les différents ateliers suivis l’après-midi en cours de français avec Monsieur Gicquel, permettant à tous de prendre connaissance des contenus. Proposition d’un quizz par Madame Dudant.

Ensuite, les travaux d’élèves serviront de base pour un débat en cours d’EMC avec Madame D’Esquerre.