Khâgne classique

CPGE khagne classique ill

Les horaires en khâgne classique sont les suivants :

Enseignements obligatoire Horaire
Lettres 4 h
Philosophie 6 h
Histoire 4 h
LVA (allemand, espagnol ou autre langue enseignée dans un autre établissement parisien) 5 h
Latin ou grec 4 h
Enseignements optionnels Horaire
Option lettres modernes 3 ou 4 h
Option philosophie 3 h
Option lettres classiques 3 ou 4 h
Option histoire de l'art 6 h

 

Les cours de tronc commun

Lettres

En khâgne, le travail d’acquisition est à la fois plus approfondi et moins libre qu’en hypokhâgne dans la mesure où les programmes sont définis et fixés par les deux écoles normales supérieures. Ce programme, pour le cours commun, qui regroupe tous les étudiants, est constitué par trois « axes » ou « questions ».

La pratique de la dissertation, exercice central de ce dispositif, s’intensifie dans cette classe, de même que celle de l’explication de texte, exercice d’oral sur programme pour l’ENS-LSH, hors programme pour Ulm. Le travail des textes se fait plus précis, plus exigeant, en vue d’amener les élèves à une pensée la plus approfondie possible des sujets donnés. Certains étudiants, ceux qui se hissent au niveau du concours, font dans cette classe des progrès remarquables; tous gardent de ce contact privilégié avec les grands auteurs une empreinte fondamentale.

Certains d’entre eux, les « littéraires », poursuivent cette démarche en option Lettres Modernes, apprenant l’art complexe du commentaire composé, hors programme en khâgne moderne, le corpus portant sur tout texte, du XVIIème au XXIème siècle, sur programme en khâgne classique, où les élèves s’initient à la littérature comparée. La constitution de petits groupes, en rapport étroit avec un professeur, qui est souvent le même que celui du cours commun, permet un apprentissage privilégié, tout à fait unique, et construit de véritables spécialistes.

Le travail en Lettres est important, mais passionnant ; apprentissage de l’exigence, il constitue ce terreau fertile d’où sortiront, nous l’espérons, des esprits plus justes, mieux formés, véritablement humanistes.

Philosophie

L’enseignement de la philosophie en Khâgne se fait dans la continuité de l’hypokhâgne. Les élèves de Khâgne classique doivent, tous, quelle que soit leur option, se préparer à une épreuve écrite et à une épreuve orale.

L’épreuve écrite du tronc commun est une dissertation sur programme (en six heures), l’épreuve orale une leçon de philosophie générale (une demi-heure d’interrogation, préparée en une heure, deux sujets proposés, un sujet choisi). Cette configuration exige du candidat qu’il puisse à la fois, en vue de l’écrit, avoir une bonne connaissance d’un champ particulier de la discipline philosophique au programme, mais aussi, en vue de l’oral, le plus grand nombre possible de problématiques. Précisons qu’il ne saurait décidément pas être question, pour préparer ces épreuves, d’apprendre par coeur une foule de doctrines. Il s’agit d’apprendre à composer, à l’oral comme à l’écrit, un propos philosophique, qui interroge les enjeux d’un sujet choisi avec soin, en définissant des concepts-clé de la façon la plus rigoureuse possible.

Langues vivantes

En khâgne classique – comme en khâgne moderne, l’épreuve étant la même à l’ENS de Lyon – les élèves préparent en LvA l’épreuve écrite du commentaire de texte littéraire auquel se rajoute une partie du texte à traduire. L’épreuve est de 6 heures (coefficient 3) et nécessite une préparation rigoureuse et une bonne gestion du temps.

Les cours de langues vivantes hebdomadaires préparent non seulement à cette épreuve écrite d’admissibilité, mais également à l’épreuve orale d’admission qui consiste en un commentaire de texte littéraire (préparation 1 heure et passage 30 minutes).

Trois concours blancs sont organisés dans l’année afin d’entraîner les élèves dans les conditions de l’examen écrit et deux colles annuelles viennent compléter cette préparation.

Au lycée Condorcet aucune option de langue n’étant proposée en khâgne classique*, les cours de LvB s’adressent essentiellement aux élèves désireux de passer les concours de la BCE (qui prépare aux écoles de commerce) et pour lesquels deux épreuves de langue sont obligatoires – à moins que ces élèves n’optent pour le latin en seconde langue s’ils sont anglicistes LvA. Certains peuvent également souhaiter poursuivre une seconde langue par pur goût intellectuel.

* Lorsqu’une option de langue est choisie au concours d’entrée à l’ENS Paris, la LvA fait l’objet d’une épreuve écrite et la LvB, d’une épreuve orale.

Anglais LvA

En khâgne classique, le cours d’anglais tronc commun prépare les élèves aux épreuves écrite et orale de la BEL, Banque d’Epreuves Littéraires du concours des ENS (Ulm, Lyon et Paris-Saclay). A l’écrit, l’épreuve est de 6 heures et porte sur un texte d’environ 900 mots, soit un extrait de roman anglo-saxon choisi dans une période allant du XIXème au XXIème siècle, soit un extrait d’essai choisi dans la même période. Une partie du texte signalée dans les consignes est à traduire en français. A l’oral, l’épreuve consiste en une préparation d’1 heure et un passage de 30 minutes durant lequel les candidats admissibles doivent commenter un texte littéraire (tous genres et toutes périodes depuis le XVIème siècle).    

 

Ces deux exercices sont préparés activement pendant un cours hebdomadaire de 5 heures qui généralement se répartit en 3 heures de préparation à l’épreuve écrite et 2 heures de préparation à l’épreuve orale. Le travail écrit suivra deux axes correspondant au format de l’épreuve : révision des techniques de traduction, entraînement intensif à la version, et approfondissement de la méthodologie du commentaire. En arrière-plan un travail régulier sur la langue permettra de développer les compétences d’expression écrite et d’enrichir le lexique. La préparation à l’épreuve orale mettra par définition l’accent sur la pratique orale de présentation d’un texte. Etant donné les points communs entre les deux épreuves bien naturellement les préparations à l’écrit et à l’oral doivent s’envisager comme complémentaires l’une de l’autre. Dans les deux cas, les textes étudiés seront l’occasion d’évoquer certains mouvements littéraires ou auteurs afin de consolider les connaissances littéraires de base que doit posséder tout élève de khâgne.      

 

Outre les différents travaux faits en cours, des concours blancs sont organisés pendant l’année, permettant ainsi aux élèves de s’entraîner régulièrement dans les mêmes conditions que celles du concours. Deux colles annuelles viennent compléter cet entraînement ainsi que des colles en mai et en juin.

 

Anglais LvB

En Première Supérieure Classique, il est possible de poursuivre l’étude de l’anglais LvB. Le cours (en commun avec la classe de Lettres Supérieures) ne prépare pas d’épreuve dans le cadre du concours d’entrée à l’ENS Ulm puisqu’aucune option de langue* n’est proposée en khâgne classique au lycée Condorcet. Le choix de continuer l’anglais LvB sera donc essentiellement motivé par pur goût intellectuel ou dans la perspective de passer le concours de la BCE (Banque Commune d’Epreuves) menant aux écoles de commerce pour lequel deux langues vivantes sont exigées – si l’anglais fait partie d’une des deux langues choisies, il est cependant possible d’opter pour le latin.

Les élèves intéressés par le cours d’anglais LvB se reporteront au descriptif de l’anglais LvB en Lettres Supérieures.

* C’est uniquement lorsqu’une option de langue est choisie qu’il y a deux épreuves de langue à l’oral d’Ulm.

Allemand LvA

En khâgne LvA (moderne et classique), les trois heures hebdomadaires sont dédiées à l’entraînement à l’épreuve écrite de commentaire version de la BEL. En plus des concours blancs, des devoirs réguliers sont organisés afin d’apprendre à organiser le travail en temps limité.

En khâgne classique LvA, deux heures hebdomadaires sont consacrées à la préparation de l’oral. Il s’agit avant tout d’étudier les textes représentatifs des grands courants littéraires du 16ème au 21ème siècle et de consolider la méthode d’analyse. L’entraînement se fait en classe sous forme collective ou sous forme de colle publique. Les candidats bénéficient par ailleurs d’une colle individuelle par semestre.

Conseils pour tous les germanistes

Il est important de pratiquer pendant les vacances afin de ne pas laisser votre allemand en jachère tout l’été, ce qui facilitera grandement la reprise du travail à la rentrée. Si des connaissances linguistiques solides (grammaire et vocabulaire) sont toujours souhaitables à l’entrée en hypokhâgne et plus encore en khâgne, il convient désormais de dépasser une simple approche scolaire de la langue et de rechercher une pratique la plus intensive et la plus variée possible. Elle peut prendre la forme de lecture de la presse, d’œuvres littéraires, de visionnage de films, de vidéos publiées par les grands médias sur internet…

Les indications suivantes n’ont aucun caractère prescriptif et il sera judicieux de les adapter à votre niveau et de les faire évoluer progressivement. Vous êtes parfaitement libres du choix de vos lectures, mais lisez ! Il s’agit là d’une habitude à prendre dès la nouvelle de l’admission au lycée Condorcet, et à pérenniser par la suite.

ESPAGNOL LVA

Le cours de tronc commun Espagnol LVA (préparation à l’épreuve de commentaire et traduction) est un cours de trois heures hebdomadaires commun aux deux classes: Première Supérieure Classique (Ulm) et Première Supérieure Moderne (Lyon). A ce cours de tronc commun s’ajoute le cours de préparation à l’oral. En Première Supérieure Classique deux heures sont consacrées à la préparation de l’oral (littérature en langue espagnole, dernier quart du XIXème siècle - XXIème siècle). En Première Supérieure Moderne deux heures sont consacrées à la préparation de l’oral (presse / civilisation).

Le cours d’espagnol mobilise des connaissances linguistiques et culturelles acquises dans le secondaire et en hypokhâgne tout en permettant aux étudiants hispanistes de se hisser à la hauteur des exigences propres aux études supérieures. Les effectifs réduits favorisent la pratique de la langue orale et la consolidation des fondamentaux de la langue. Le cadre de travail agréable offert par le lycée, l’esprit d’équipe, le travail collectif et l’entraide sont des atouts qui permettent aux étudiants de progresser sereinement sur le chemin de la réussite. Il est possible de permuter ses langues en khâgne pour les étudiants qui ont bien progressé en hypokhâgne et qui sont passionnés par la langue espagnole, son rayonnement, ainsi que par la richesse et la variété de la culture hispanique.

Le témoignage d’une ancienne élève:

« J’ai choisi l’Espagnol LV1 par intérêt personnel pour la culture hispanique mais ce choix présente aussi bien d’autres avantages. Pour les concours, il permet de se démarquer des candidats qui choisissent l’Anglais LV1. La concurrence étant moins importante, la barre de réussite est plus grande (j’ai eu 20/20 à l’écrit de l’ENS ULM). Du point de vue des études littéraires, la littérature hispanique est essentielle : à l’agrégation de Lettres classiques (que j’ai obtenue au rang 4), j’ai retrouvé des textes espagnols que peu de candidats maîtrisaient. Enfin, du fait de l’effectif réduit en Espagnol LV1, chaque étudiant peut bénéficier d’une attention soutenue sur son travail. En traduction et en commentaire de textes, j’ai ainsi pu acquérir de nombreux réflexes que j’ai mis à profit dans mes études et que je transmets aujourd’hui à mes étudiants (ayant fait passer des colles au Lycée Condorcet et étant maintenant en charge d’un TD à l’Université de Nanterre). » Diane, ancienne élève du Lycée Condorcet.

L’option philosophie

Pour les optionnaires de philosophie, il convient de préparer en outre deux autres épreuves, là encore une écrite et l’autre oral. Le programme de l’option philosophie définit l’horaire à trois heures par semaine. Au Lycée Condorcet, l’enseignement de spécialité est de quatre heures. Le candidat doit alors préparer, pour l’écrit comme pour l’oral, non une épreuve de dissertation ou de leçon, mais une épreuve de commentaire de texte philosophique. La préparation de l’écrit consiste ainsi en la lecture continue et rigoureuse de deux grands textes de la tradition L’épreuve écrite dure ici quatre heures. Lors de l’oral, le candidat doit proposer, en une demi-heure (temps de préparation : une heure), le commentaire d’un texte de l’un des deux auteurs de l’écrit. Le fait que l’option exige un travail très approfondi de lecture continue d’œuvres exigeantes vient, comme on l’a dit en commençant, parfaitement s’accorder avec le travail fait en hypokhâgne : il s’agit de réfléchir librement, mais de façon riche et informée sur des problématiques fondamentales, en sachant restituer un mouvement de pensée, en en faisant entendre les différentes interprétations possibles, en s’interrogeant avec lui.

L’option Histoire des Arts

L’horaire de l’option se distribue en hypokhâgne comme en khâgne classique sur six heures qui ne sont plus vouées qu’à l’histoire de l’Art en khâgne.

Si le programme en hypokhâgne d’histoire et théorie des Arts reste généraliste, s’essayant à couvrir la période s’inscrivant du « Moyen- Âge à nos jours » à travers des thématiques, investiguant ce qui concerne la muséographie, le marché de l’Art et les manières d’analyse des œuvres, celui de la classe supérieure se concentre sur les thèmes à étudier pour le concours de l’ENS Ulm.

L’emplacement idéal du lycée Condorcet permet les déplacements rapides dans toutes les expositions et musées qui permettent de voir les œuvres in situ dans les meilleures conditions. Ces visites sont une composante essentielle dans le travail d’apprentissage en Histoire de l’Art.

A cet égard de nombreux voyages sont effectués à l’étranger au regard des programmes proposés. Ainsi l’année dernière ont eu lieu un voyage à Venise pour les hypokhâgnes et deux pour les khâgnes, à Londres puis à Barcelone. Et cette année, Amsterdam à la Toussaint, Venise en mai et Londres entre les deux.