Au crépuscule d’une année si particulière…de belles vacances.

L’année scolaire 2020-21 est achevée, presque identique à la précédente.

Avec son lot de masques, de gel hydroalcoolique, de distanciation physique, de tests PCR, de cas covid et de cas contact, de confinement, d’isolement et de cours à distance…toute une terminologie nouvelle que les élèves et les adultes ont dû apprivoiser et finalement adopter comme si cela était devenu naturel…

Nous n’aurons pas aperçu les minois des 6èmes cette année et avons dû décrypter les émotions et les interrogations de nos plus jeunes à travers leurs regards, leurs froncements de sourcils ou leurs yeux écarquillés.

Année semblable oui… ou presque, sans la brutalité du confinement et de la pandémie de mars 2020.

La préparation, l’anticipation et la souplesse des équipes enseignantes, la montée en puissance des équipements numériques et les progrès tous azimut de l’utilisation des outils numériques de nos jeunes leur auront permis dans une large mesure de s’adapter aux cours à distance, visio-conférence, en hybride parfois, en demi-jauge, et d’éviter ainsi la catastrophe pédagogique annoncée.

Grâce à l’adaptabilité et au travail remarquable de toute la communauté éducative, les élèves ont tenu bon, les personnels aussi dans ce contexte difficile, contre vents et marées, c’est-à-dire contre les courbes capricieuses de ce virus tenace et nous tenons à les en remercier.

La cour silencieuse n’aura été investie par les pigeons qu’une dizaine de jours au total pendant lesquels les parents ont donné de leur peine pour aider leurs enfants à la maison. Puis vint le temps de la vaccination, du déconfinement progressif et enfin d’une timide abolition de nos masques en extérieur, l’espoir d’une scolarité et d’une vie normale retrouvée, un regain d’énergie à déployer pour les dernières semaines de cours et la préparation des 3èmes au Brevet.

Cette année, pandémie oblige, nous avons moins parlé de voyages linguistiques et culturels, de sorties et d’ateliers pédagogiques, projets essentiels pour la culture et la formation des élèves mais nous avons débattu pédagogie à distance, évaluation, citoyenneté et santé au travers des actions de prévention maintenues par le CESC.

Une année de plus inédite, extra-ordinaire et sous « contrôle » qui a su conserver l’essentiel des missions du collège :  l’instruction et l’éducation, la préparation au diplôme et au projet d’orientation des adolescents.

En espérant un avenir meilleur et une rentrée plus sereine, je souhaite à toute la communauté scolaire de Debussy de vivifiantes vacances largement méritées.

Pascale Doumatey-Frager, principale-adjointe 2020-21