Allosaure et Diplodocus

Il y a 150 millions d’années...

1280px-Allosaurus fragilis moulage MNHN paleontologie 1

(c) MNHN

"Les allosaures sont des dinosaures carnivores qui vivaient à la fin du Jurassique supérieur en Amérique du Nord, en Afrique et en Europe. Ils appartiennent au groupe des théropodes, constitué de dinosaures bipèdes et majoritairement carnivores.

Allosaurus signifie le "lézard autre", nom créé par Othniel C. Marsh en 1877 en raison des différences exhibées avec les restes d'autres dinosaures connus à l'époque.

Ces redoutables prédateurs terrestres possédaient d’énormes mâchoires, pourvues de dents crénelées et recourbées leur permettant d’arracher de gros morceaux de chair. L’Allosaurus les perdait souvent pendant ses repas, mais elles repoussaient à nouveau très vite. Le corps massif de l’Allosaurus était soutenu par ses forts membres postérieurs et par sa longue queue qu’il tenait horizontalement et qui lui servait de balancier.

Leur crâne, qui pouvait atteindre jusqu’à 90 cm, était percé de nombreuses ouvertures et donc fortement allégé. Leurs membres antérieurs, courts mais robustes, leur servaient à agripper leurs proies pour faciliter leur dépeçage. Leurs membres postérieurs, longs et robustes, se terminaient par quatre orteils munis de griffes dont l’un était retourné vers l’arrière à la manière des ergots des oiseaux. Leur queue servait de balancier et devait équilibrer leur corps lors de leurs déplacements.

Ils se nourrissaient de dinosaures herbivores, et pouvaient chasser en groupe, mais devaient également être charognards.

Le spécimen de la Galerie de Paléontologie et d'Anatomie comparée est un moulage d’un dinosaure théropode carnivore qui vivait il y a environ 155 à 150 millions d’années. À cette époque, l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest formaient un seul continent, nommé la Laurasie. Ainsi, beaucoup de fossiles d’Allosaurus ont été trouvés sur ces deux masses continentales maintenant éloignés, la plupart étant découverts aux États-Unis. Les premiers restes d’Allosaurus ont été extraits en 1869 au niveau de la formation géologique de Morrison, dans le Colorado, et comptent parmi les tout premiers théropodes retrouvés."

Source et suite de l'article : https://www.mnhn.fr/fr/allosaurus-l-autre-lezard

Il y a 150 millions d’années...

Diplo

"Les Diplodocus vivaient au Jurassique supérieur (entre -136 et -148 millions d’années) en Amérique du Nord.

Ils pouvaient mesurer jusqu’à 27 m de long (dont 9 m de cou). Leur queue immense, dont l’extrémité effilée évoque un fouet, équilibrait leur corps et devait leur servir de moyen de défense. Elle ne traînait donc pas sur le sol, comme on l’a longtemps pensé. Leurs membres postérieurs étaient légèrement plus longs que les antérieurs. Leurs dents espacées avaient une forme de crayons et n’étaient situées qu’à l’avant de la bouche. Elles étaient utilisées à la manière d’un râteau pour récolter la végétation au niveau du sol, car les Diplodocus ne pouvaient pas lever leur cou à la verticale au dessus de leur corps. Ils se déplaçaient en troupeaux, les animaux les plus faibles se plaçant au centre afin de se protéger de prédateurs comme l'Allosaurus.

On doit le nom de Diplodocus à l'un des pionniers de la paléontologie, Othniel C. Marsh (1831-1899). Ce terme est forgé en 1878 à partir du grec diplous, "double", et docos, "poutre", en référence aux chevrons situés sous les vertèbres caudales et destinés à protéger les nerfs et vaisseaux sanguins sous la queue.

Le Diplodocus carnegii surnommé "Dippy" est l’une des pièces les plus impressionnantes du Muséum ! Ce fossile est un moulage arrivé en 1908 à la Galerie, offert par Andrew Carnegie au Président de la République française Armand Fallières. C’est probablement le squelette de grand dinosaure le plus copié et exposé dans le monde."

Source et suite de l'article : https://www.mnhn.fr/fr/diplodocus

Podcats "Le Diplodocus, le géant célèbre" France Culture

Observons la mise en espace du diplodocus : la queue touche terre. Depuis l'installation de ce moulage de fossile, les paléontologues pensent que la posture retenue est incorrecte et qu'elle serait probablement plus proche du dessin ci-dessous (exposé au pied du colosse) : un subtil jeu de balancier semblant opérer.

IMG-9268

Diplodocus

Étymol. et Hist. 1890 (Lar. 19eSuppl.). Composé du gr. δ ι π λ ο ́ ο ς « double » et de δ ο κ ο ́ ς « poutre » en raison des os doubles de la queue de l'animal et de sa grande taille.(source : CNRTL)

Détail de "double poutre":

IMG-9267