RÉSIDENCE D’ARTISTE EN COLLÈGE | ALEXANDRA SERRANO DU RÉEL AU SURRÉEL

Serrano-Alexandra

Alexandra Serrano, artiste photographe, mènera tout au long de l’année une activité régulière de découverte et de pratique artistique autour de la thématique “Du réel au surréel” avec deux classes : la 4e3 et la 4e5 SEGPA.

Ce projet de résidence a pour intention d’accompagner les élèves vers une réflexion sur le statut et le sens de l’image photographique, en tant que moyen de reproduction objective de la réalité mais aussi en tant que trace d’une fiction, d’une scène imaginée ou construite spécialement pour la prise de vue.

 

La pluralité de lecture de l’image photographique permet de jouer de son ambiguïté dans son rapport au réel, d’envisager des détournements de sens et ainsi faire basculer la réalité dans la fiction.

 

Si la narration photographique sera un axe de travail important abordé avec les élèves dans le cadre de cette résidence, la place du texte et la nature de la relation que celui peut avoir avec les arts visuels sera également un sujet de réflexion à explorer afin de permettre aux jeunes de jouer des impulsions créatives entre l’image et le texte.

 

Comment les images peuvent susciter l’écriture ? Comment les mots peuvent donner naissance aux images ? Comment articuler les deux modes d’expressions pour construire une narration ?

 

En s’interrogeant sur les logiques narratives liées au montage, à la séquence d’images et à l’association de textes, les adolescents·es seront invité·es à laisser libre cours à leur imaginaire pour construire collectivement une fiction à l’intrigue mystérieuse tendant vers le surnaturel et le fantastique.

 

Afin de permettre l’élaboration d’un récit commun dont l’histoire se déploiera à travers l’écriture d’un texte et son association à de multiples images, les élèves seront à la fois à la fois auteur·e, scénariste, modèle et photographe. En partant du collège et de son environnement proche, ils photographieront lieux, objets et personnes avec un regard singulier dans le but de faire surgir du familier un « sentiment d’inquiétante étrangeté ».

 

Pour faire basculer l’ordinaire dans l’extraordinaire, les adoslescents·es s’adonneront à diverses expérimentations plastiques inspirées des artistes des mouvements DADA et Surréaliste : surimpression, distorsion, détournement, photomontage, jeux d’ombres et de lumières, recadrage, agrandissement, double exposition, solarisation, collage, etc.

 

Comme ont su le faire les surréalistes, cette résidence permettra aux jeunes d’explorer le pouvoir subversif des images et ainsi les introduire à un nouveau rapport à la photographie, non pas juste comme un document attestant du réel mais comme un moyen d’expression subjectif qui à travers des choix techniques et esthétiques précis font rejaillir toute la poésie et l’illusion des images.

 

Alexandra Serrano

 

 

 

Cette résidence d’artiste s’articulera autour de plusieurs temps forts que sont les ateliers de pratique avec l’artiste, la fréquentation de lieux culturels et la présentation sous forme de restitution ouverte à l’ensemble de la communauté scolaires et des familles.