Arts Plastiques

mis à jour le 03/10/13

La Grande Lessive®

Année 2017/2018 : Le Printemps arrive... et la Grande Lessive aussi !

Cette année, elle a lieu le Jeudi 29 Mars. affiche-def-GLlogo-29-03-2018-photo

L'invitation : "Pierres à images et pierres à imaginer"

Sur un support de format A4, votre proposition signée participera à cette installation artistique éphémère, faite par tous sur les fils accrochés dans la cour.

  • Dessin, photo, collage, image numérique, texte, ...
    P1040777    P1030757

  • Elèves, profs, personnels de direction, secrétariat, vie scolaire, agents de service, ... TOUS ENSEMBLE


P1050171                          P1020659

 

Pour tout renseignement, s'adresser à Mme Bourlet.

www.lagrandelessive.net
Lien Facebook :  lalessive

 

Souvenirs : année 2015/2016

Voici l'album souvenir de l'édition du 15 octobre :

P1000186 resultat P1000193 resultat

P1000195 resultat P1000168 resultatP1000173 resultat

     Nouvelle invitation pour la grande Lessive d'octobre 2015 :

La tête en bas

Naître au monde « la tête en bas » est une expérience primitive partagée par la plupart d’entre nous. Nous découvrons ainsi le monde par son envers, quand bien même nous n’en serions pas conscients, tout entiers occupés à reprendre notre souffle.

«La tête en bas» évoque l’une des représentations communes de la population terrestre. Sur cette planète qui tourne, chacun d’entre nous est plaqué au sol par une gravité qui l’empêche de tomber. Les antipodes se situent alors toujours à l’opposé du lieu où nous vivons convaincu d’être debout sur un plan tête en haut, pieds au sol. Représenter quelqu’un la tête en bas est ainsi le montrer tel qu’il est de l’autre côté de la Terre, en réalité ou en imagination. La Grande Lessive® invite à dialoguer avec un autre qui agit ailleurs pour faire exister une action conjointe afin de se sentir au monde.

« La tête en bas » est la méthode ancienne inventée par les peintres afin d’évaluer l’achèvement d’une œuvre. Placé de dos face au tableau, l’artiste se courbait en deux en écartant les jambes et en regardant, la tête en bas et par conséquent à l’envers, ce qu’il avait accompli. Ce changement radical de point de vue l’aidait à évaluer au mieux l’équilibre de la composition, de même que l’effet sur un spectateur, en oubliant le sujet et les détails de la toile.

« La tête en bas » est l’orientation dans laquelle Vassili Kandinsky est supposé avoir retrouvé un tableau dans l’un des mythes fondateurs de la peinture abstraite. À la faveur du hasard, y compris pour son créateur, la toile figurative serait devenue méconnaissable une fois placée le haut en bas. L’artiste aurait déduit de cette perception renouvelée la possibilité de peindre en se concentrant sur les points, les lignes, les plans et les couleurs, afin de peindre en se délestant de l’anecdote. Quelques temps auparavant Maurice Denis affirmait déjà : « Se rappeler qu'un tableau – avant d'être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote – est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées. ».

« La tête en bas », c’est également une œuvre qui touche à un extrême : « un carré blanc sur fond blanc » comme le fit Casimir Malevitch par exemple. C’est une façon de dire que les codes, les règles, les conventions admises sont abandonnés, chamboulés, retournés, détournés...

« La tête en bas », c’est un renversement du sujet effectué dans les tableaux de Georg Baselitz. Alors, peindre quelqu’un à l’envers en se tenant soi-même à l’endroit, n’est pas peindre à l’endroit quelqu’un qui se tient à l’endroit, avant de retourner le tableau.

« La tête en bas » sollicite ainsi l’expérience du jeu comme « le cochon pendu » de l’enfance, et celle de la performance du trapéziste qui se suspend par les pieds dans le vide en renvoyant aux spectateurs l’image de ce que nous sommes tous : des êtres vivants la tête en bas ! « La tête en basé », c’est la place de l’expérience dans l’art contemporain quel qu’en soit le domaine. La photographie, les arts visuels, la danse...tout médium et approche renouvelant les perceptions, les représentations et les créations.

« La tête en bas », c’est ainsi que le colibri butine une fleur, ce sera peut-être ainsi que ceux qui s’aventure en direction de quelque chose de l’art grâce à La Grande Lessive® réussiront, avec d’autres, à le toucher.

Joëlle Gonthier Juin 2015 

 

Année 2014/2015

BRAVO À TOUS LES PARTICIPANTS de la Grande Lessive® d'octobre 2014

          cliquer pour voir la video

Mme la Principale Mme Haueur, élèves, enseignants, et agents de service!

DSCF2097

Transparents/Pas transparents
Invitation lance´e pour La Grande Lessive® du 16 octobre 2014


Au sens propre
« Transparents » signifie que la lumie`re passe au travers. Le synonyme est « diaphanes ».
« Pas transparents » revient a` arre^ter la lumie`re et, en conse´quence, a` e^tre « opaques ».
Le plus souvent « transparents » et « pas transparents » caracte´risent un mate´riau. Le premier semble alors s’opposer a` l’autre au point de devenir son contraire. Existerait-il un e´tat interme´diaire ? La « semi transparence », par exemple, est-elle concevable autrement que dans le cas de pierres pre´cieuses ?
En apparence oppose´, les deux caracte`res peuvent toutefois se combiner au sein d’une me^me re´alisation afin d’accentuer l’effet produit sur notre perception par l’un comme par l’autre. Une telle confrontation pre´sente d’ailleurs un inte´re^t majeur pour la pratique plastique puisqu’elle invite a` explorer les possibilite´s esthe´tiques et expressives offertes par le fait d’e^tre « transparents » ou « pas transparents », en prenant aussi bien en conside´ration les qualite´s de chacun, qu’en tirant parti de leurs diffe´rences.
Que faire ?
Jouer avec la lumie`re pour la laisser filtrer, la stopper, la renvoyer, la colorer... seront ainsi des modalite´s envisageables dans le cadre de cette Grande Lessive®.
La conception des re´alisations pourra de`s lors explorer cette approche plastique et formelle qui utilise des formes, des couleurs, des matie`res (carton, papier calque, aluminium, matie`re plastique transparente ou semi transparente colore´e ou non, etc.) et des actions (trouer, lace´rer, incruster, tresser, superposer...). Suivant les ope´rations choisies, il sera pre´fe´rable de travailler sur un papier plus ou moins rigide.
Chaque re´alisation suspendue a` un fil donnera a` voir « a` travers elle » gra^ce a` un cadre unique ou a` de multiples troue´es transparentes me´nage´es dans la surface A4 du support. En plus de la lumie`re qui habitera la re´alisation, l’arrie`re-plan s’inte´grera de la sorte au plan de la feuille suspendue a` un fil, et interviendra e´galement dans le hors champ de celle-ci : on regardera a` la fois la feuille et ce qui l’entoure, comme ce qui est derrie`re elle. Des reflets et des lumie`res colore´s pourront e´galement apparai^tre sur le sol, sur des objets ou sur des personnes pre´sentes. Les re´alisations pourront me^me e^tre conc¸ues a` cette fin tel un dispositif capable de capter et de renvoyer la lumie`re.
« Transparents » pourra e´galement se traduire par des couleurs transparentes passe´es sur un support. Des encres laisseront alors deviner un dessin au-dessous ; une couleur tre`s dilue´e pourra couler... Leur le´ge`rete´ et leur luminosite´ parviendront alors a` cre´er la sensation d’un filtre ou celle d’un e´cran place´s entre celui qui regarde et ce qui est a` voir.
Une fois encore, le cache´ et le montre´ entreront en jeu, tout comme le feront le champ et le hors-champ, le cadrage, la couleur, la texture.

Pour en savoir plus, connectez-vous sur le site de la grande lessive

Le carnet

Voici la couverture votée à une large majorité:

Capture d’écran 2015-06-11 à 21.57.20

Vous pouvez voir les propositions en ligne :http://fr.padlet.com/sitedestael15/concourscouv

 

AVIS AUX GRAPHISTES !

Concours de la couverture du carnet de correspondance

2015-2016

Thème : Que la lumière soit !

Sur votre couverture, une lumière vient d’une fenêtre, d’une lanterne….Elle éclaire un espace, une pensée, elle nous sort de l’obscurité, de l’ignorance… A partir des références du Siècle des Lumières jusqu’aux dernières innovations, la couverture du collège doit s’imprègner de vos lumières. Faites-la rayonner !

« Le siècle des Lumières est un mouvement intellectuel lancé en Europe au XVIIIe siècle (1715-1789), dont le but était de dépasser l'obscurantisme et de promouvoir les connaissances. »                             

           200px-Encyclopedie frontispice section 256px                  3676589837-9758986651-4fc9b65aa8-o-1420530003           

 Votre réalisation peut être un dessin, un collage, ou  une peinture scanné et numérisé pour ajouter le texteou une réalisation numérique (attention aux droits d’auteurs : vous devez modifier toute image prise sur internet).

Réalisation personnelle à rendre imprimée sur une feuille 16 cm. x 24 cm. (format de la couverture du carnet)  Et, ou sur clé USB en format JPG, et, entre 500 ko et 2 mo

Contraintes : Textes LISIBLES (choisir une police simple et faire attention aux contrastes et COMPLETS (tous les renseignements qui sont sur la couverture actuelle en changeant les dates)

(Vos nom, prénom et classe figurent au dos de la feuille ou sur le fichier !)

 Apporter votre proposition en cours d’arts plastiques la semaine du 6 au 10 avril 2015  pour qu’elle puisse participer au vote collectif (vote des élèves, de la direction, des enseignants, et du personnel.)

Si votre projet de couverture est élu, il sera imprimé pour l’année prochainne!

Pour tout renseignements, n’hésitez pas à venir me voir dans la salle 208. Mme Bourlet.

couverturefinale1

                                      Thème : "La nature envahit la couverture!"

Quelques couvertures précédentes :

Carnet 

Thème : "La fenêtre"

  DSCF3024

Thème : " Les grandes villes"

DSCF3025  

Thème : " L'eau " (référence à la grande lessive sur le thème de l'eau )

Le panneau d'accueil

Année 2014-2015 :

DSCF5764

Et les 3eme2 avec "je me souviens" en écho à l'oeuvre Pina Bausch, Nelken, et Georges Perec.

DSCF5379

Les 5eme4 avec "Le mariage catastrophique" en écho avec l'exposition sur Sonia Delaunay.

DSCF4228

Les 3eme 5 avec le calendrier de Mayas.

DSCF3336

Les 3eme 5 : "Je suis Charlie" Réaction aux évènements tragiques de Janvier 2015 en référence à Charlie Hebdo.

 

DSCF3034

Les 3eme4:"Adieu collège de Stael, l'envolée vers un lycée idéal" en référence à Ilya Kabakov.

 

Année 2013-2014 :

accueil stael bonne annee

Les 3èmes 2,"Mme de Stael Pop", Référence à Roy Lishtenstein.

 

panneau mexique 2014

Les 3ème 1 "Viva Mexico "en référence à Frida Kahlo et les catrina du Mexique.

panneau cigarette 303

Les 3ème 3 "La cigarette qui tue" en référence à Ron Mueck.

sorties culturelles

Sorties culturelles des 3ème  depuis la rentrée 2014 :

.     Capture d’e´cran 2014-11-18 a` 23.05.32

 Niki de St Phalle au Grand Palais. Visite conférence et atelier. 3ème1 . Arts plastiques et français avec mme Belkodja et mme Bourlet .

       Capture d’e´cran 2014-11-18 a` 23.06.22                                                     

Franck Gerhy au Centre Georges Pompidou et la fondation L . Vuitton au jardin d’acclimatation. Visite conférence et dessin d’observation. 3ème 3 . Arts plastiques et anglais avec mme Bareste et mme Bourlet .

Capture d’e´cran 2014-11-18 a` 23.07.06

 « Vu du front. Représenter la grande guerre » au musée de l’Armée. Visite conférence. 3ème2. Français et arts plastiques avec mme Assan et mme Bourlet.

    

Capture d’e´cran 2014-11-18 a` 23.08.08

Les Mayas au Musée du quai Branly. Visite conférence. 3ème1et 3ème5. Espagnol, lettres et arts plastiques avec  m.Ferrandis, mme Karsenti et mme Bourlet.

 

Capture d’e´cran 2014-11-18 a` 23.11.46

Duel de Steven Spielberg, 1971. Projection en salle, Collège au cinéma. 3ème 1,3eme 2, 3ème 3, 3ème 4,

3eme 5. Français et arts plastiques. Mmes Pauzet, Karsenti, Assan, Belkhdja et Bourlet.

 

 

Sorties culturelles des 6ème   depuis la rentrée 2014 :

 

   Capture d’e´cran 2014-11-18 a` 23.08.51

La grande Galerie de L’évolution et la Grande Serre . Visite conférence et dessin d’observation. 6ème 2 et 6ème 4. Arts plastiques et méthodologie avec mme Cruet et mme Bourlet.

Capture d’e´cran 2014-11-18 a` 23.05.32

Niki de St Phalle au Grand Palais. Visite conférence et atelier.6ème 3. Arts plastiques et français avec mme Belkodja et mme Bourlet .

 

Coordonnées X  
Téléchargements X  
Gwenaelle Lavoine mis à jour le 06/03/18
Journal Postaël n°3 (11,26 Mo)   30/05/14
Capucine Bourlet mis à jour le 30/05/14
Supplément Postaël n°2 (7,3 Mo)   06/03/14
Marc Gianfilippo mis à jour le 06/03/14
Journal Postaël n°2 (17,09 Mo)   06/03/14
Marc Gianfilippo mis à jour le 06/03/14