Russe

montage photo russe 2

Une classe de 6° bilangue russe/anglais

à la rentrée 2014-2015

(3 heures d'enseignement hebdomadaire pour chaque langue)

Cette section est ouverte à tout élève de CM2 (secteur et hors secteur) motivé par cet enseignement. Les élèves hors secteur désireux d'intégrer cette classe ont une dérogation à demander l'inspection académique. Le russe et l'anglais seront étudiés chacun comme « 1ère langue vivante » à raison de 3 heures hebdomadaires pour chaque langue dès la 6ème.

La connaissance de ces deux langues offre de nombreuses perspectives aux élèves qui s'intéressent aux divers pays anglophones et russophones de par le monde. Elle ouvre à des échanges internationaux, économiques ou culturels.

Pourquoi le russe ?

Lire l'article joint pour en savoir plus

montage photo russe

Depuis plusieurs années déjà, le collège de Staël dispose  d’une section européenne russe pour les classes de 4ème et de 3ème.
Chaque élève y bénéficie de 5 heures d’enseignement par semaine au lieu des 3 heures habituellement.

Les 2 heures supplémentaires sont consacrées à l’étude en langue russe de questions de civilisation : histoire et géographie de la Russie, étude de tableaux de maîtres, de textes littéraires ou aussi de livrets d’œuvres musicales qui peuvent se faire dans le cadre de projets interdisciplinaires.   

Cette section permet aux élèves qui ont fait le choix de la langue russe depuis la 6ème de consolider et de développer leurs acquis linguistiques en s’enrichissant sur le plan culturel. L’échange prévu parallèlement avec Moscou en est d’autant plus profitable et apprécié.

P1110625

 

L’échange 2015 Paris –Moscou a eu lieu cette année avec 25 élèves des classes de russe de 3° et 4° du collège de Staël.
Nous avons poursuivi notre partenariat officiel avec l’Ecole Romain Rolland de Moscou car il est à chaque fois apprécié par les deux parties et nous en sommes heureux.

Voici les programmes concernant Moscou et Paris ainsi que des extraits des journaux de voyage d’élèves : ils y racontent leur séjour et commentent des tableaux de maîtres russes exposés à la Galerie Trétiakov.

Madame Priselkow, professeur de russe et Monsieur Aubert, professeur de mathématiques, accompagnateur.

 

 

P1110616

 

Le journal de Clara Veysman 3°4 . Journée du 24 mars 2015

Comme la veille, tous les élèves avaient rendez-vous à l’école à 10h. En arrivant, les professeurs nous ont expliqué ce qu’était l’atelier « Je découvre Moscou » : il consistait à préparer un dossier Powerpoint sur Moscou, ses monuments, sa nourriture…Mila, Odélia, Alexandra et moi avons fait équipe. Nous avons cherché sur Internet des informations sur les stéréotypes russes, tels que…les russes boivent beaucoup de vodka… les jeunes femmes russes sont toutes magnifiques…les grand-mères russes font tout pour que l’on grossisse… Heureusement, Maxime, un élève de l’Ecole Romain Rolland, nous a bien aidées. Une heure plus tard, notre dossier était terminé. En vérité, nous étions tous très fiers de ce que nous avions produit. Mais il était déjà temps d’aller en cours d’EPS. C’est Monsieur Choulaev qui s’occuperait de nous pour une partie de volleyball.Il choisit les équipes qui allaient se défier sur le terrain, mais quand il vit le niveau des élèves français, il eut l’air exaspéré. Il va nous falloir faire des progrès… A midi, le cours d’EPS était fini et nous rejoignîmes nos correspondants pour aller déjeuner.

Deux heures plus tard, nous étions à l’Ecole, prêts à partir pour la visite du musée Tolstoï. Il s’agit d’une belle demeure dans laquelle vécut Léon Tolstoï, un des plus célèbres écrivains russes, l’auteur du classique Guerre et Paix. Après cette visite, nous sommes rentrés à l’Ecole et avons passé du temps avec nos correspondants.

           L.N.Tolstoy Prokudin-Gorsky      tolstoi

Je suis allée avec Vitalina, ma correspondante, Mila et Liza faire du shopping dans un centre commercial de Moscou. Nous sommes ensuite rentrées chez Vitalina et avons mangé du borchtch, la soupe à la betterave. Une fois à la maison, je me suis préparée à dormir.

 

Le journal de Mila Ryngaert 3°4 . Journée du 27 Mars 2015

Le matin, nous sommes allés visiter les plus belles stations de métro de Moscou ; c’est assez dépaysant d’avoir un métro tout beau et bien entretenu, avec de grands lustres suspendus quand on est habitués au métro parisien ! Même si j’avais déjà pris le métro tous les jours, c’était une très bonne idée de nous faire visiter les stations historiques pour le voir sous un autre angle ! Nous avons visité entre autres les stations Komsomolskaïa, avec le buste de Lénine, Kievskaïa et ses mosaïques retraçant l’histoire russe sous Staline, ou encore Belorousskaïa à la gloire de L’URSS…C’est fou comme le métro est lié au communisme !

2015-03-27 10.49.22

Ensuite, nous sommes partis à Kolomenskoye (là où j’étais allé voir mon grand-oncle la veille) pour visiter l’ancien domaine des tsars russes. Une dame en costume nous a fait la visite guidée du parc, des différentes églises (j’aime beaucoup celle d’été !), du musée… Nous avons ainsi appris comment vivaient les boyards russes.

Puis nous sommes allés dans une sorte d’izba pour reconstituer un mariage typique de l’époque. Certains ont été costumés et des actrices ont animé la cérémonie. Il faut dire que c’était très drôle de voir ses amis habillés de manière typique ! Après le « mariage » de Rémi et Odélia, nous avons mangé des blinis à la confiture et bu un thé avant de repartir pour l’Ecole.

L1070606
Nous avons fait une partie de football avec les correspondants (le sport, ça rapproche !) avant de monter en salle des fêtes. On a projeté les diaporamas faits pendant l’atelier « Je découvre Moscou », puis Nastia, la correspondante de Dimitri, a dansé le kazatchok (danse cosaque). Maxime et Vitalina ont récité tour à tour des poèmes en français avec une diction parfaite ! Ce fut à notre tour de « chanter » les chants appris le lundi… rien n’était en place ! La professeur de français avait préparé un tee-shirt, un diplôme et la matriochka qu’avait peinte chacun des participants au voyage. C’était une très touchante attention.
Nous avons dansé et fini la soirée dans un parc avec beaucoup d’autres correspondants.

 

Les tableaux de Maîtres russes de la Galerie Trétiakov 

Présentation de BRUNO Léandre  4°4

Mésalliance de Vassili Poukirev 1862

Capture d’écran 2015-05-18 à 18.27.18

Ce tableau porte également le titre d’Union mal assortie ou de Mariage arrangé. Vassili Poukirev le peint juste à sa sortie de l’Ecole de peinture et il en devient immédiatement célèbre. Le tableau, très grand, présente une scène de mariage religieux. Trois personnages sont éclairés par la lumière qui traverse la fenêtre. Il y a le marié qui est un vieil homme très bien habillé, en costume. Son expression est méprisante. Il a le visage ridé et il regarde la mariée. Celle-ci est, elle, très jeune, en robe de mariage blanche, son visage est triste et elle baisse les yeux. Elle tend sa main au prêtre pour qu’il lui passe l’alliance. Derrière, le groupe des invités. Le peintre s’est représenté dans l’homme aux bras croisés à droite du tableau : c’est le garçon d’honneur de la mariée et son expression et sa posture marquent son désaccord pour ce mariage forcé entre un vieil homme riche et une jeune fille.

Les freux sont de retour Vassili Savrassov 1871

800px-RooksBackOfSavrasov

C’est son œuvre la plus connue. Alexeï Kondratievitch Savrassov est un peintre paysagiste russe du mouvement des peintres ambulants comme Pérov dont il a été proche.

Ce tableau représente les freux qui sont des oiseaux noirs. C’est le printemps et ils se reposent sur les branches des bouleaux. Le peintre arrive à peindre le printemps dans le renouveau de la vie : l’air, la lumière, le mouvement. Il est dit de ce tableau qu’il reflète l’âme du monde.

Présentation de GEORGE Alys  4°4

L’Inconnue de  Ivan Kramskoï     1883

Capture d’écran 2015-05-18 à 18.30.54

Ce tableau est une huile sur toile de 75,5 sur 99cm. Il représente une femme assise dans un carosse. Le peintre l’avait aperçue dans la rue et mémorisée dans sa tête pour le peindre ensuite car il l’a trouvait magifique.On peut remarquer que tous les détails de son visage sont très bien faits, comme par exemple ses yeux.

Troïka de Vassili Perov 1856

perov troika

La troïka, ce sont ici trois enfants (et non trois chevaux) qui tirent avec difficulté un tonneau rempli d’eau sur un traîneau. On peut voir que l’eau tombée du tonneau a déjà gelé sur les côtés. Sur le visage des enfants se lisent douleur et désespoir. L’enfant du milieu a une histoire plutôt triste et particulière.
Le peintre avait déjà trouvé les deux enfants qu’il allait peindre (celui de gauche et celle de droite), mais il lui en manquait un. Un jour il vit un enfant et sa mère dans la rue et eu comme une révélation : il était le troisième enfant de son tableau. Alors il demanda pour le peindre l’accord de sa mère. Quelques années plus tard celle-ci le recontacta alors que le tableau était exposé à la Galerie Tretiakov. Elle voulait le lui acheter et avait pour cela vendu tous ses biens. Son fils était mort et elle voulait un souvenir de lui. Malheureusement Perov ne pouvait pas le lui donner, alors il fit pour elle un nouveau portrait de son fils

 

La petite fille aux pêches Valentin Serov 1887

Serov devochka s persikami

 Ce tableau est une huile sur toile de 91cm de haut sur 85cm de large. Il représente une fillette assise à table, une pêche dans une main, d’autres pêches à côté. Elle a les joues rouges et roses : la porte- fenêtre donnant sur le jardin juste derrière étant ouverte, on peut imaginer qu’elle revient de ce jardin où elle était en train de jouer.

 Goûter d’adieu au Collège de Staël

RUSS-8241

RUSS-8362

RUSS-8408