Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14

Dispositifs d’aide : des recommandations de l’inspection générale (publiées en juin 2012)

Voici les recommandations concernant le premier degré, contenues dans le rapport de l’inspection générale Observation et évaluation de l’ensemble des dispositifs d’aide individualisée et d’accompagnement à l’école, au collège et au lycée (datant de 2010, publié en 2012).

A l’école primaire, l’optimisation supposerait réunies des variables que les inspecteurs généraux n'ont jamais vu jouer en même temps :

  • une organisation concertée dans l’école et avec les partenaires éventuellement impliqués pour tirer un meilleur profit des temps d’aides de toutes formes (avec respect de leur durée réglementaire) et des ressources humaines disponibles ;
  • une organisation pédagogique globale à l’échelle de chaque classe qui prenne en compte les temps additionnels hors des 24 heures hebdomadaires mais qui n’externalise pas l’aide aux apprentissages : les élèves doivent ressentir en classe à la fois les exigences et la volonté de l’enseignant de permettre à chacun de réussir ; l’attention personnalisée peut s’exprimer dans les temps de recherche, d’exercices et d’entraînement sans que les dispositifs de différenciation soient sophistiqués et lourds à gérer ;
  • des séances d’aides (aide personnalisée, stages de remise à niveau, aides spécialisées) en relation avec ce qui est fait en classe : dès le cours préparatoire, des fiches-navette, des cahiers spécifiques ou des portfolios peuvent permettre aux élèves de matérialiser des liens centrés sur les connaissances et compétences à acquérir ; à tous les niveaux, des fiches de liaison entre personnels concernés devraient permettre d’échanger des informations sur des difficultés ou des réussites particulières ;
  • des séances d’aides centrées sur des objets et des objectifs précis, qui requièrent une réelle préparation : les élèves gagnent à savoir ce qui est attendu d’eux et il est possible de l’exprimer simplement à leur intention (sont-ils là pour s’entraîner à …, pour mieux comprendre …, pour se préparer à …, pour reprendre ce qu’ils n’ont pas compris, pour réviser … ?). La part du maître doit aussi être claire pour lui ; déterminer en quoi il aura à aider est un élément de sa réflexion préalable. Doit-il susciter un cheminement (il aura réfléchi aux obstacles prévisibles, aux chemins possibles), soutenir dans un travail (il sera au clair sur les objectifs, les procédures, sur les manières d’étayer en fonction des tâches qu’il aura choisies), aider à reconstruire un apprentissage (il aura alors envisagé des modalités autres que celles qui ont échoué en classe), etc. Le temps d’aide est un temps supplémentaire d’apprentissage pour les élèves : c’est une chance si l’enseignant prend au sérieux ce moment en s’efforçant d’enseigner au plus juste des besoins ; cela ne s’improvise pas ;
  • une association des élèves à leur évaluation : c’est ainsi qu’ils peuvent prendre conscience des progrès qu’ils réalisent (je ne sais pas .. ; je sais mieux … ; je sais …) ;
  • une valorisation de l’implication, des progrès, des réussites dans les temps d’aide apparente dans les bilans périodiques adressés aux familles ; l’on témoigne ainsi que « ça compte » ;
  • une valorisation des activités effectuées dans le cadre de l’accompagnement éducatif ou d’autres activités complémentaires au sein de la classe et de l’école : en classe, l’attention aux petits travaux écrits et la vérification de l’apprentissage des leçons peuvent valoriser les efforts. Il importe que les élèves sachent que leur enseignant voit, sait qu’ils ont rempli leur contrat. Dans l’école, il peut y avoir des temps et/ou des lieux pour montrer les réalisations, prouver des savoir-faire, etc. liés aux activités culturelles et sportives pratiquées ;
  • une mutualisation entre les enseignants des réponses trouvées à des problèmes professionnels entre les enseignants et une assistance à la demande, de la part des équipes de circonscription. Les enseignants devraient se sentir plus accompagnés qu’ils ne le sont en moyenne ;
  • une information des parents et leur association, autant que possible, aux projets d’aide afin qu’ils comprennent et soutiennent l’action de l’école.

(extrait d’Observation et évaluation de l’ensemble des dispositifs d’aide individualisée et d’accompagnement à l’école, au collège et au lycéeFichier-pdf Rapport n° 2010-114, octobre 2010 (147 p.), Inspection générale de l’éducation nationale – Inspection générale de l’administration de l’Éducation nationale et de la Recherche)