Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14

Orthophonie et troubles spécifiques du développement du langage oral

Si les progrès tardent dans le langage oral d'un enfant entre 3 et 6 ans, si des difficultés importantes persistent, des évaluations et des bilans spécifiques doivent être conduits.

C’est le médecin et le psychologue scolaire - et non l’enseignant de la classe - qui proposent des investigations qui permettront des prises en charge complémentaires à l’action de l’école. 

La prescription

«La prescription d’un bilan orthophonique chez les enfants entre 3 et 6 ans doit être envisagée différemment chez les enfants les plus jeunes et les enfants les plus âgés de cette tranche d’âge. Une proportion élevée d’enfants présentant des retards du développement de leur langage entre 3 et 5 ans ne manifeste plus de retard quelques mois ou quelques années plus tard, même en l’absence de prise en charge particulière, et sans qu’il soit possible de prédire cliniquement l’évolution du langage. L’indication du bilan orthophonique dépend de la sévérité, de la spécificité et de la persistance du retard de langage. »

Le bilan

« Le bilan orthophonique précise le trouble du langage et sa gravité, en évaluant à la fois l’aspect expressif (phonologie, vocabulaire, morphosyntaxe et récit), réceptif (perception et compréhension) et pragmatique (emploi du langage dans les interactions sociales et familiales). Il permet de préciser les déficits et leurs domaines, les potentialités conservées, la répercussion du trouble du langage et les potentialités d’évolution de l’enfant. Il précise les indications et les modalités du traitement orthophonique et fait l’objet d’un compte rendu écrit. »

La prise en charge

« La prise en charge orthophonique vise des objectifs adaptés à l’âge et aux potentialités de l’enfant, pour remédier aux différents aspects déficitaires du langage, améliorer la communication de l’enfant et faciliter l’acquisition des apprentissages scolaires, en particulier du langage écrit. Les objectifs et les techniques de rééducation sont précisés et communiqués à l’ensemble des acteurs. Les contacts et les interactions entre les parents, le médecin de l’enfant, l’orthophoniste et l’équipe enseignante doivent toujours être développés. La coordination de tous les acteurs de la prise en charge est particulièrement importante en cas de répercussions sur l’intégration scolaire et sociale. »

Logo - Ressources pour faire la classe - CNDP - 2011

Extrait de Le langage à l’école maternelle, Ministère de l’éducation nationale, CNDP, coll. "Ressources pour faire la classe", mai 2011 (Fichier-pdf - 214 p.)