Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Navigation X  
Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements  
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14
Terminologie grammaticale officielle (cycle 3)
Résumé

"Classe" ou "nature" d'un mot ? Un document officiel donne une référence pour utiliser les mêmes termes et assurer une continuité. (Claire Boniface - IEN - 2007)

Chapeau

"Classe" ou "nature" d'un mot ? Un document officiel donne une référence pour utiliser les mêmes termes et ainsi, assurer une continuité. (Claire Boniface - IEN - 2007)

Contenu

D’un manuel à l’autre, d’un enseignant à l’autre, certains termes changent ou ne désignent pas exactement la même chose. En passant du CM2 au collège, les élèves doivent aussi parfois s’adapter à un manque de continuité.
Un document officiel émanant du ministère donne une référence pour utiliser les mêmes termes, dont nombre d’entre eux d’ailleurs ne sont pas à connaître par les élèves.
Une terminologie grammaticale a remplacé la nomenclature officielle pour le second degré, datant de plus de 20 ans (1).
Annoncée par une circulaire (2) au BO quand elle a été publiée, elle n’a pas été abrogée.

Cette terminologie vise à donner aux enseignants un ensemble commun de termes indispensables à l’analyse du fonctionnement de la langue et n’est évidemment pas un objet d’apprentissage en tant que tel pour les élèves.

Voici une sélection dans ce document en relation avec les programmes de l’école et les programmes de 6ème.

Les classes de mots

Le terme de « classe » (et non de « nature ») est employé depuis longtemps dans les programmes.
Les classes de mots citées dans les programmes de l’école :

  • les verbes :
    « Le verbe est identifié dans une phrase en repérant les modifications qui peuvent l’affecter (personne, nombre, temps...) ou les éléments qui peuvent l’entourer (la négation, le nom ou le pronom sujet...).
    L’élève ne doit pas être conduit à imaginer qu’il existe une procédure automatique pour découvrir le verbe. Il doit être au contraire familiarisé avec l’idée qu’il ne peut s’agir que du constat de critères convergents » (3)
    L’identification du verbe « se fait à partir de l’observation des variations morphologiques (temps, mode, personne, nombre) qui l’affectent ou des éléments qui peuvent l’entourer (la négation, le nom ou le pronom sujet...).
  • les noms :
    « Le nom peut être identifié dans une phrase par ses variations en nombre et en genre, par les éléments qui l’entourent (essentiellement les déterminants et les expansions) » (3)
  • les déterminants : articles, déterminants (et non adjectifs) possessifs, déterminants (et non adjectifs) démonstratifs, indéfinis (4)
  • les adjectifs qualificatifs
  • les pronoms (5)
  • les adverbes.

Les fonctions

Seules les fonctions de sujet et de complément sont mentionnées pour l’école primaire.

  • sujet : « le seul groupe de la phrase qui puisse être détaché à l’aide de c’est… qui… » et auquel on peut substituer un pronom personnel.
  • attribut
  • épithète : un soleil noir, un véhicule qui roulait à vive allure, un roman fleuve, un tailleur très sport, une fille bien.
  • compléments essentiels : ce sont des compléments du verbe.
    Critères : « les compléments essentiels ne peuvent pas être supprimés, ne peuvent pas être déplacés dans la phrase, sont susceptibles de pronominalisation par le, la, les, lui, en, y. »
    • complément d’objet direct
    • complément d’objet indirect (6) :
      Je pense à toi. Elle lui donne une pomme.
    • complément essentiel exprimant le lieu, le temps :
      Je reviens de Dourdan. Je vais à la pêche. La secousse a duré deux minutes.
  • compléments circonstanciels : ce sont des compléments de phrase.
    Critères : ils « peuvent être supprimés ou peuvent être déplacés dans la phrase » :
    Pour son anniversaire, Pierre a offert un cadeau à Marie.
    Pierre a offert un cadeau à Marie pour son anniversaire.
    Pierre a offert un cadeau à Marie.
    Avec ces distinctions, on voit clairement qu’il peut y avoir des compléments de lieu essentiels (Je vais au cinéma.) et des compléments de lieu circonstanciels (Au cinéma, j’apprécie les esquimaux.)
  • Complément du nom dans le groupe nominal.

Constituants d’une phrase, anaphores, connecteurs, expansions, etc.

  • les constituants d’une phrase : les groupes syntaxiques de base sont le groupe nominal et le groupe verbal.
    Le groupe verbal comprend le verbe + l’attribut ou le verbe + le complément essentiel (d’objet ou de lieu ou de temps).
    Les groupes sont obligatoires ou facultatifs.
    • Les groupes facultatifs comprennent les compléments circonstanciels.
    • Les groupes obligatoires comprennent le groupe verbal dans la phrase verbale ainsi que dans le groupe verbal, le groupe attribut et le groupe complément essentiel : d’objet, de lieu, de temps...(7). Les programmes de 2007 indiquent comment les distinguer : « On fera dans des phrases simples, à partir de manipulations, la distinction entre compléments de verbes, essentiels, et compléments de phrase, susceptibles d’être supprimés ou déplacés. Ces différences seront mises en évidence en situation de production d’écrits ou en lecture. »
  • anaphore : reprise dans l’énoncé, sous différents termes (substituts pronominaux ou lexicaux), d’un nom, d’une expression, d’une notion ou d’une idée.
    Pierre a téléphoné : il ne viendra pas. Ce pauvre malheureux a attrapé la grippe.
  • mots de liaison ou connecteurs :
    • logiques : car, puisque, pourtant…
    • temporels : aujourd’hui, ensuite, auparavant…
    • spatiaux : ici, derrière, plus bas...
  • les manipulations ou jeux, notamment sur les expansions du verbe ou du nom : déplacement, substitution, réduction, expansion.

(1) Circulaire parue au BO n°30 du 31 juillet 1975 avec des compléments parus au BO n°47 du 25 juillet 1975.
(2)
Parue au BO n°29 du 31 juillet 1997. La brochure Terminologie grammaticale a été publiée au CNDP en 1997.
(3)
Programmes de l’école primaire (2007)
(4)
Au programme de l’école : « La classe des déterminants ; étude de l’article et du déterminant possessif ».
(5)
Au programme de l’école : les pronoms personnels, les pronoms relatifs (qui et que).
(6)
Le complément d’attribution et le complément d’objet second ne sont pas mentionnés dans la terminologie officielle.
(7)
Au programme de l’école : les compléments de temps et de lieu.