Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14

Langues étrangères à l’école maternelle (BO du 12 avril 2007)

Les instructions concernant les langues étrangères à l’école maternelle ont varié. Voici un extrait du BO du 12 avril 2007, présentant le programme de l’école maternelle.

Le langage au cœur des apprentissages

« Profitant de la plasticité des compétences auditives du jeune enfant et de ses capacités expressives, l’école maternelle est partie prenante de l’effort du système éducatif en faveur des langues étrangères ou régionales. Elle conduit les enfants à devenir familiers des sons caractérisant d’autres langues, elle leur fait rencontrer d’autres rythmes prosodiques, d’autres phénomènes linguistiques et culturels. Elle utilise à ce propos la multiplicité des langues parlées sur le territoire national et, plus particulièrement, celles qui sont les langues maternelles de certains de ses élèves. Dès la grande section, elle met les enfants en situation de commencer à apprendre une nouvelle langue. »

Premier contact avec une langue étrangère

« L’apprentissage d’une langue est commencé dès la dernière année d’école maternelle. Il sera poursuivi au cycle 2. Les objectifs de cet apprentissage sont précisés dans le programme du cycle 2. La programmation des activités est effectuée avec les enseignants de l’école élémentaire qui reçoit les élèves en cours préparatoire afin d’assurer la continuité des apprentissages. Certains aspects de ce programme sont privilégiés à l’école maternelle. »

Éducation de l’oreille aux réalités phonologiques et accentuelles

« L’élève est systématiquement habitué à écouter les sonorités spécifiques de la langue étudiée, à en reconnaître, reproduire et produire les rythmes, phonèmes et intonations. Il est en particulier sensibilisé aux phonèmes inconnus dans la langue française, à des traits linguistiques non pertinents en français comme la durée dans la réalisation des voyelles, la succession des syllabes accentuées ou non accentuées, les rythmes… Les activités les mieux adaptées à cet apprentissage sont :

  • la mémorisation d’énoncés, de chants et de comptines ;
  • l’imitation de rythmes différents en accompagnant les phrases entendues ou reproduites au tambourin ;
  • les jeux sur les sonorités de la langue. »

Acquisition des premiers énoncés et de quelques éléments de la culture des pays ou régions concernés

« L’élève est conduit à pouvoir parler de lui-même ou de son environnement, à pouvoir entretenir quelques relations sociales simples et participer oralement à la vie de la classe. Parallèlement, il découvre certaines réalités et faits culturels du ou des pays où la langue est en usage, concernant la vie d’enfants du même âge et en relation avec d’autres domaines du programme. »

Familiarisation avec la diversité des cultures et des langues

« Selon les ressources présentes dans la classe, dans l’école ou dans son environnement immédiat, les langues parlées par des élèves dont le français n’est pas la langue maternelle sont valorisées. On peut présenter des énoncés, des chants ou des comptines dans ces diverses langues, en particulier lors d’événements festifs (anniversaire d’un élève, fête dans l’école…), et mémoriser les plus faciles. L’intervention ponctuelle de locuteurs de ces langues est favorisée. »

Activités vocales

Acquisition d’un répertoire de comptines et de chansons : « Le répertoire est enrichi, année après année. Il comporte des chansons en français, en langue régionale ou en langue étrangère. »