Pédagogie en maternelle : les virelangues

Des mots, expressions ou une ou des phrases difficiles à articuler. Le virelangue met en jeu les capacités d’élocution et d’articulation rapide. Des exemples

Virelangue : des exemples

Trois tortues trottaient sur un très étroit toit

Mur usé,
trou s’y fait ,
rat s’y met,
chat l’y prend.
Mur pourri,
trou s’y fit,
rat s’y mit,
chat l’y pris.

Six cent six Suisses ont mangé
six cent six saucisses
dont six en sauce
et six cents sans sauce

Natacha
n’attacha pas son chat Pacha
qui s’échappa
cela fâcha Sacha
qui chassa Natacha

Bonjour Madame Sans Soucis
combien ces six saucissons-ci ?
Six sous, ces six saucissons-ci
Six sous ci
six sous ça
six sous ces six saucissons-là,
c’est trop cher !

Pourquoi donc tant de thym
dans ce gratin de thon ?

Ciel ! Si ceci se sait,
ces soins sont sans succès
Silence, ceci est secret !
Si ceci se savait
si ce secret se sauvait
Ciel ! ceci serait su.

Ton tuteur t’a-t-il dit qu’il tutoie des tueurs ?

As-tu su si c’est ici que se situe l’issue de l’usine ?

Coq a des os, ver n’en a pas, taupe si

Intérêt pédagogique

  • L’objectif du virelangue est de parvenir à la qualité et à la fluidité d’ élocution.
  • Un travail sur les virelangues permet aussi de lier la voix au travail rythmique, en insistant sur l’importance de choix de sonorités rythmiques et sur la possibilité de rythmer la diction d’une phrase.
    Les mot sont alors matériau sonore avec lequel on joue de plusieurs manières.

Exploitation en classe

Essais de diction rythmique et travail de mémorisation en grand groupe sur :

Tas de riz, tas de rats
Tas de riz tentant, tas de rats tentés
Tas de riz tentant tenta tas de rats tentés
Tas de rats tentés tâta tas de riz tentant.

Distribuer deux virelangues par groupe de quatre à cinq enfants :

Tatie ton thé t’a t’il ôté ta toux,
Disait la tortue au tatou
Mais non pas du tout, dit le tatou
Je tousse tant que l’on m’entend
De Tahiti à Tombouctou

Suis-je bien chez ce cher Serge ?
Il fait si chaud chez ce cher Serge.

  • Chaque groupe apprend les virelangues en faisant une proposition rythmique
  • Restitution au grand groupe et comparaison

Y a-t-il d’autres possibilités ?
Essayons de les dire très lentement en étirant les sons, puis très vite et très sèchement. Disons chaque voyelle régulièrement sur un tempo médium.
Cherchons !
On peut, alors, isoler certains phonèmes, des mots monosyllabiques ou des enchaînements de sons voyelles pour chercher des effets rythmiques rappelant des sons instrumentaux ou des sensations.
Des propositions :

  • Chhhhher avec une attaque sur le "e" donne un effet de charleston.
  • Sssserge donne un effet de cymbale.
  • Tatou, avec une forte attaque sur le "tou" et une "note morte"
    le "ta" presque avalé, donne une impression de grosse caisse.
  • Pas du tout : effet de peaux ou de balafon. Etc.

On peut jouer sur les types de voix :

  • chuchotée, chantée, parlée
  • en unisson ou en polyphonie
  • un soliste parle sur des voix chuchotées...

On peut aussi :

  • chercher un crescendo ou un decrescendo dans la dynamique des sons
  • jouer sur les contrastes : masse sonore - silence - masse sonore
  • donner une durée libre (sans pulsation), une durée contrainte (avec pulsation)
  • marquer la pulsation avec les pieds, rajouter des frappes de mains, mêler les sons vocaux des virelangues aux sons des corps sonores, etc.

On peut instaurer un meneur de jeu.

Logo de l'Association Enfance et musique
L'association " Enfance et musique " propose plusieurs CD intitulés Virelangues