Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14

Activités avec la presse à l’école maternelle et élémentaire

En dehors de la Semaine de la presse, l’on peut au cours de l’année faire un travail sur la presse.

Voici une sélection de fiches du CLEMI Ouvre vers une nouvelle fenêtre (cliquez sur les titres) :

Logo CLEMI (grand)

Feuilleter la presse pour le plaisir. Feuilleter et découvrir des journaux inconnus. Feuilleter différents quotidiens pour comparer le traitement d’une information... Le feuilletage est une bonne entrée pour susciter la curiosité des élèves et les sensibiliser à la variété des titres et de leur contenu.

La Une représente l’accueil et l’entrée du journal. Elle témoigne du choix d’une rédaction et de la hiérarchisation de l’information. Voici un exercice classique qui permet de synthétiser rapidement les notions de base de l’information écrite.

Familier ou insolite, le nom d’une publication évoque souvent son contenu. Il entraîne aussi plus ou moins l’adhésion des publics. Accompagné parfois d’une maxime, le titre du journal peut interpeller les lecteurs sur les choix et la déontologie de la rédaction.

Journaux et revues du kiosque de la semaine de la Presse dans l’Ecole sont mis à la disposition des enfants des petites et moyennes sections. Il s’agit pour eux de prendre contact avec le journal : le manipuler et en reconnaître les écrits.

La presse est très présente à l’école maternelle. Le papier journal et les pages de magazines sont d’excellents matériaux pour confectionner des marionnettes, réaliser des collages… et contribuer à favoriser et développer l’habileté manuelle des tout-petits. Mais la presse est aussi un objet de lecture qui offre une multitude de signes. Elle permet l’acquisition de prérequis indispensables pour l’apprentissage de la lecture.

Journaux, revues et catalogues du kiosque de la semaine de la Presse sont mis à la disposition des enfants. Il s’agit pour eux de découvrir leur nom, leurs caractéristiques physiques, leurs contenus, leur fréquence de parution, leur prix. Au préalable, les enfants ont manipulé l’objet journal : travail sur le papier, le format, le sens de lecture, la couleur...

Les dépêches des agences de presse représentent des outils très utiles pour travailler en classe sur cette forme particulière d’écriture journalistique, basée sur la clarté, la précision et la concision cherchant à atteindre une efficacité maximale. Cette fiche est accompagnée d’un document de synthèse, pour les enseignants et les formateurs.

La presse dispose dans le monde d’un large réseau d’informateurs, qui sont à la source des informations. Cette fiche propose de montrer aux élèves comment l’identifier à la simple lecture des journaux. Ils apprennent à en repérer l’origine, à mieux connaître le travail du journaliste et abordent la notion d’émetteur.

Parmi les éléments qui composent les pages des journaux et des magazines, les images peuvent constituer des pôles d’attraction puissants. Des photos, des dessins attirent notre regard, mobilisent notre attention. Pourtant dans l’ensemble des images publiées, beaucoup restent banales, illustrent sans informer.

La part informative d’une photographie est liée au savoir de celui ou de celle qui la regarde. On reconnaîtra un objet, un lieu, un paysage... Mais on apprendra aussi sur un événement politique, économique, social... La photographie transmet une part de savoir qui est de l’ordre de l’information. D’autres savoirs peuvent être contenus dans les images en référence à l’histoire de la photographie, à l’histoire de l’art, à l’histoire des images... Des savoirs qui relèvent de la subjectivité du photographe. Savoir repérer, dans la presse ou dans des ouvrages, des photographies appartenant à différents genres, aide à la construction du regard critique.

L’ensemble des images -photographies de presse, images télévisées, publicités- affichées par les médias, participent à la construction de nos représentations mentales. Elles influencent la manière dont nous percevons un événement, un thème d’actualité ou une question sociale. Or ces images répondent à des objectifs précis, parfois implicitement liés : informer, émouvoir, choquer, rassembler, vendre. Il s’agit de prendre du recul et de comprendre ainsi comment certaines images de presse contribuent à construire des mythes, au sens de représentations mentales partagées par tous.

"Préparer le jeune élève à recevoir l’abondance des images avec lesquelles il est mis en contact dès son plus jeune âge" : les textes officiels encouragent à introduire une éducation à l’image dès le cycle 1. Il s’agit d’aider les tout-petits à se libérer de leurs émotions face aux images, à acquérir un regard actif en comprenant que l’image est un langage. Les activités conduisant à l’analyse et donc à la lecture des images sont multiples et variées. Celles concernant la fabrication, la production d’images et la maîtrise des outils sont aussi des étapes au développement des savoir-faire visuels et des compétences critiques.

"Encadrer", "recadrer", toute manipulation du cadre entraîne une lecture différente de l’image. Le choix du cadre, complété par celui de l’angle de prise de vue, est essentiel et parler du cadre, c’est aussi parler de la surface de représentation qu’il détermine arbitrairement : le champ.

Fixe, animée, accompagnée d’écrits ou de sons, l’image est un langage qu’il faut apprendre à décoder dès la maternelle. Il s’agit d’aider les tout-petits à se libérer de leurs émotions et à acquérir un regard actif. Sachant que, par ailleurs, l’image fixe est un support de verbalisation important dans une classe maternelle.