Bonjour,

en raison d'une opération de maintenance, les contributions sur les sites Web d'établissements, d'écoles, de circonscriptions et les Cybercarnets seront momentanément indisponibles le mardi 27 octobre de 9h30 à 12h.

La consultation de ces sites ne sera pas impactée (les accès en lecture restent opérationnels).

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

La DSI

J'ai compris !

Le climat, c’est chez moi en tant que lycéen d'Ile de France et du monde

La tenue de la COP 21 du 30 novembre au 12 décembre 2015 a été l'occasion pour de nombreux lycéens d'Ile de France de mener une reflexion sur le climat de façon locale.

Les élèves de 1 CAP APH ont entrepris ce projet  à l'aide de leurs professeurs de biotechnologies Messieurs MANLIUS et ANDRIAMIARINA.

 

Les objectifs généraux de ce projet sont:

  • Eduquer, former, sensibiliser ouvrir les élèves sur le dérèglement climatique communal, régional et international.
  • Développer le LP Edmond Rostand en tant qu'établissement E3D

 

A) Présentation du projet « Le climat, c’est chez moi ! »

Un accord passé en mars 2010 entre le Ministère de l’Education Nationale et le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie prévoit une coopération en matière d’Education au développement durable.

Cet accord est décliné en Ile-de-France par une coopération entre les académies de Créteil, de Paris et de Versailles et la DRIEE (Direction Régionale de Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie) d’Ile-de-France, coopération se concrétisant par la mise sur pied de projets annuels. Ainsi, durant l’année scolaire 2014-2015, 14 lycées d’Ile-de-France ont participés à un projet intitulé « Lycée franciliens, notre COP 21 » dont le point d’orgue a été, le 6 mai 2015, la simulation de négociations climatiques préfigurant la COP 21 . Le jeu de rôle était que chaque lycée représentait un pays ou un groupe de pays.

Pour l’année scolaire 2015-2016, un nouveau projet intitulé « Le climat, c’est chez moi ! » a été mis sur pied. Au total, 24 lycées d’Ile-de-France et 2 lycées AEFE (établissements français à l’étranger) _ Vienne et Casablanca _, y ont participé, parmi lesquels le Lycée Edmond Rostand. Chaque lycée devait choisir deux thématiques parmi les sept proposées (Energie, Qualité de l’air, Eau, Biodiversité, Bâtiments et urbanisme, Transport et mobilité durable, et Economie circulaire).

Pour chacune des thématiques choisies, une seule solution devait être retenue, ce qui fait que chaque lycée retenait deux solutions.

Une rencontre des 26 lycées participant au projet s’est déroulée le 18 mai à l’ENSAAMA Olivier de Serres (Paris 15ème). Le jeux de rôle était que chaque lycée représentait un bureau d’étude et envoyait quatre spécialistes pour défendre ses deux solutions (deux élèves par solution) ; seul un lycée dérogeait à cette règle car il envoyait quatorze élèves représentant les élus qui devaient choisir les solutions les meilleures.

 B) Déroulement du projet pour nos élèves

Les thèmes qui ont été retenus sont:

- Qualité de l'air (polluants atmosphériques, GES)

- Transports et mobilité durable (polluants atmosphériques, GES)

 

  • Les élèves ont commencé par se renseigner sur les enjeux climatiques actuels en visitant le Dôme du climat, en suivant des cours ou en visualisant des films. Ils se sont ensuite familiarisés avec les problématiques liées à leurs thématiques en assistant à des interventions de plusieurs professionnels (p. 1 / 5 du PowerPoint ).

 

  • Les élèves ont ensuite déterminé le territoire d’étude dans lequel ils circonscriraient leurs thématiques. Ils ont choisi le 18ème arrondissement de Paris (p. 2 / 5 du PowerPoint). Ils ont alors établi un diagnostic de ce territoire.

 

  • Dans le cadre de la thématique « Transport et mobilité durable », ils ont mis au point un formulaire d’enquête consistant à savoir quels étaient les moyens de transport utilisés par les personnes fréquentant le lycée (élèves, membres de l’équipe éducative, administratifs, agents, etc.) et le temps qu’ils passaient pour se rendre de leur domicile au lycée. En tant qu’Ambassadeurs éco-responsables, ils ont fait remplir ce formulaire à cent personnes (p. 3 / 5 du PowerPoint).

Les résultats de cette enquête ont mis en évidence une utilisation prépondérante de l’autobus (38 % des interrogés), type de transport le plus polluant de tous (p. 4 / 5 du PowerPoint).

 

Forts de tous ces éléments, les élèves devaient choisir une solution par thématique et développer des argumentaires.

Ils ont choisis pour:

la thématique « Qualité de l’air »  la solution : L’autobus électrique,

et pour la thématique « Transport et mobilité durable » la solution : Les pistes cyclables.

 

  • Sous l’impulsion de Mme la Proviseure, nous avons obtenu l’assistance de deux professionnels de l’association « Glottodrama » (Loraine DUMOULIN et Antonia DA SILVA), proposant des ateliers de théâtre à visée linguistique, en vue de présenter nos deux solutions sous forme de saynètes humoristiques.

 

  • Ces deux solutions ont été présentées et défendues lors de la rencontre de tous les participants le 18 mai 2016. Cette approche très originale a été réalisée avec brio par nos élèves, et a été plébiscitée par les participants de cette rencontre (p. 5 / 5 du PowerPoint).

 

  • Leurs solutions n’ont malheureusement pas été retenues, mais l’essentiel n’était pas là !... Un agenda des solutions a été rédigé à partir des solutions retenues, et des affichages sur les sites des rectorats témoignent de l’engagement et de la sensibilisation des lycéens sur le développement durable et le changement climatique sur leur territoire. Dont nos élèves de 1 CAP APH.

Enfin, grâce à ce projet, le lycée a obtenu la labellisation E3D : Etablissement en Démarche de Développement Durable.