Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Navigation X  
Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements  
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14
La classification du vivant : mettre ses connaissances à jour
Résumé

Savez-vous que vous êtes plus proches d’un bolet que d’une pâquerette ? Que les crocodiles sont plus proches des oiseaux que des lézards ? Que les dinosaures sont toujours parmi nous ? Que les termes "poisons", "reptiles" ou "invertébrés" ne sont pas scientifiques ? C’est là le résultat des bouleversements de la classification, dont les méthodes ont été totalement repensées au cours de ces trente dernières années.

Chapeau

Savez-vous que vous êtes plus proches d’un bolet que d’une pâquerette ? Que les crocodiles sont plus proches des oiseaux que des lézards ? Que les dinosaures sont toujours parmi nous ? Que les termes "poissons", "reptiles" ou "invertébrés" ne sont pas scientifiques ?

Contenu

C’est là le résultat des bouleversements de la classification, dont les méthodes ont été totalement repensées au cours de ces trente dernières années.

La réactualisation des connaissances

Il existe un décalage entre ce que l’on enseigne parfois encore à l’école et ce qui se fait dans les laboratoires du monde entier.
La classification moderne est dite phylogénétique.
Un nombre significatif d’enseignants de la circonscription a pu suivre une animation pédagogique (proposée chaque année au Muséum d’histoire naturelle), permettant de remettre à jour leurs connaissances et de renoncer à la classification obsolète : vertébrés/invertébrés, etc.

Sur le site La Main à la pâte logo "ouvrir dans 1 nouvelle fenêtre", les explications nécessaires sont fournies par Guillaume Lecointre logo "ouvrir dans 1 nouvelle fenêtre"professeur au Muséum national d’histoire naturelle, directeur du département « Systématique et évolution » du Muséum.

Comment enseigner la classification du vivant

Son livre de référence permet de mettre à jour ses connaissances ou de les « réviser » : Comprendre et enseigner la classification du vivant (Belin, coll. « Guide Belin de l’enseignement », 2ème éd. 2008).

En voici la présentation :

  • on n’enseigne plus que le Soleil tourne autour de la Terre ; pourtant, en biologie, la révolution copernicienne n’est pas encore complètement effective...;
  • on continue souvent à confondre tri et classification ou à apprendre des 
    noms de groupes qui, tels " invertébrés ", ne disent rien des êtres vivants qu’ils désignent, mais renvoient à la place que se donnait l’homme dans la Nature voici deux siècles ;
  • aujourd’hui, l’homme n’est plus au centre, et la classification du vivant a changé : fruit de plusieurs années de travail sur le terrain, ce livre n’est ni un ouvrage de pédagogie théorique, ni un ouvrage de systématique, mais un guide pratique ;
  • il fournit aux enseignants un rappel synthétique des principes de la classification du vivant, ainsi que les outils leur permettant de l’enseigner, depuis l’école primaire jusqu’aux classes préparatoires ;
  • les auteurs ont constaté que la pédagogie active qui a été élaborée, au départ, pour l’école primaire, pouvait parfaitement être adaptée pour le collège, le lycée, voire au-delà ; 
  • pour chaque niveau, ils proposent des pratiques de classe : issues d’expériences de terrain, élaborées conjointement par un chercheur du Muséum national d’histoire naturelle et des enseignants, elles sont 
  • contrôlées scientifiquement, testées en classe et conformes aux nouveaux programmes. Elles impliquent un travail autour de collections rigoureusement sélectionnées d’êtres vivants, familiers des élèves et des professeurs.

lecointre classification

 

 

 

 

Le site logo "ouvrir dans 1 nouvelle fenêtre" de l'éditeur présente l’ouvrage.