Atelier Scientifique 2014/2015

Mnhn        VigieNature

Fondé et porté par le Muséum national d'Histoire Naturelle, pionnier des sciences participatives en France depuis 20 ans, Vigie-Nature consiste à suivre les espèces communes (faune et flore) à l’échelle nationale grâce à des réseaux d’observateurs volontaires.

En s'appuyant sur des protocoles simples et rigoureux, il propose à chacun de contribuer à la recherche en découvrant la biodiversité qui nous entoure. Initié il y a plus de 20 ans avec "Oiseaux des Jardins" créé en 1989, le programme Vigie-Nature s’est renforcé depuis avec le suivi de nouveaux groupes : les papillons, chauves-souris, escargots, insectes pollinisateurs, libellules, plantes sauvages des villes….

En offrant aux scientifiques des données de terrain essentielles, dans toute la France, les observateurs volontaires participent ainsi à l’amélioration des connaissances sur la biodiversité ordinaire et sur ses réponses face aux changements globaux (urbanisation, changement climatique…).

Vigie nature  au collège repose sur trois objectifs généraux:

- il permet aux élèves de se rendre acteur d'un véritable programme de recherche en observant l'évolution de la biodiversité, 

- il ouvre la réalisation de projets interdisciplinaires et l'utilisation de TICE

- il favorise les acquisitions de connaissances et de compétences scientifiques relatives aux programmes scolaires.

Dans le cadre de l’atelier scientifique avec le club environnement, nous avons choisi de travailler sur le suivi des plantes sauvages des rues (avec le programme « sauvages de ma rues »), des insectes pollinisateurs (avec le programme SPIPOLL) et des oiseaux (Oiseaux des Jardins).

NOTRE DEMARCHE :

Il s’agira de faire :

- un recensement initial prouvant la relative pauvreté en biodiversité autour du collège.

- d'envisager des installations ou plantations permettant d'enrichir cette biodiversité urbaine (nichoirs et mangeoires pour oiseaux, hôtels à insectes, plantations d'espèces végétales attirant les pollinisateurs...)

- et enfin de refaire un recensement l'année suivante afin d'estimer l'impact de nos actions sur la faune et la flore alentour.

Mme Cordary et M. Viaud