L'entrée en 6ème

Guide-gratuit-Entrer-en-6e-Decouvrir-le-college-rentree-2019 article vertical 

Ce guide sera distribué aux élèves de 6ème à la rentrée.

" Entrer en 6ème - Découvrir le collège " rentrée 2019

Arrivée

L’entrée en sixième « Dans la cour des grands »

L’entrée en sixième marque, pour les anciens élèves de l’école primaire, un changement important de vie scolaire.
Tout d’abord, l’enfant n’aura plus un instituteur mais huit professeurs. Cependant un Professeur Principal sera désigné pour être à la fois l’interlocuteur privilégié des parents et celui de ses collègues afin d’assurer le meilleur accompagnement possible de chacun des élèves.
Au collège Jules Romains, deux langues vivantes sont proposées aux élèves de 6ème : l’anglais et l’allemand.
En début d’année scolaire, tous les élèves de sixième sont évalués en français et en mathématiques : ces tests permettent de repérer rapidement les difficultés que peuvent rencontrer les élèves et de mettre rapidement en place des dispositifs d’aide et de soutien.
Plusieurs réunions sont organisées en direction des parents d’élèves :
Le jour de la rentrée, le Principal et son équipe réunit les parents pour répondre à leurs questions et leur présenter la construction de l’année scolaire. Pendant ce temps, les élèves découvrent leur classe, leur Professeur Principal et leur nouvel emploi du temps.
Avant la fin du mois de septembre, les équipes enseignantes réunissent tous les parents par classe et présentent leur programme et leurs méthodes.
A la mi-octobre, un bilan de demi-trimestre, accompagné des résultats des évaluations, est envoyé à chaque famille et un rendez-vous est proposé pour les élèves en difficulté.
• Enfin, à la fin du premier et du second trimestre, un entretien individuel est organisé pour chaque famille.
Ces relations étroites et fréquentes sont nécessaires pour que l’année de sixième soit réussie pour chaque élève : c’est en effet le partenariat collège-famille qui permet à chaque enfant de bénéficier d’un cadre de travail rigoureux et bienveillant et donc la possibilité d’acquisition des méthodes nécessaires à la réussite de leurs études.

Lexique

Petit lexique du collégien…

A.S. : Association Sportive.
Bulletin trimestriel : à la fin de chaque trimestre, l’élève reçoit son bulletin. Il contient toutes ses moyennes du trimestre ainsi qu’une appréciation générale de son travail. Il est envoyé par courrier à la famille.
Cahier de textes électronique (viescolaire.net) :  les professeurs notent ce qui a été fait pendant les cours ainsi que les devoirs à faire pour le prochain cours.
Carnet de correspondance ou carnet de liaison : carnet servant de lien entre la famille et le collège. Chaque élève doit l’avoir dans son cartable, sac à dos tous les jours. Il doit le présenter en entrant au collège et à tout moment au sein de l'établissement.
Carte de cantine : elle permet de manger à la cantine après passage dans la machine d’accès au self. Elle est délivrée gratuitement à l’entrée en 6ème . En cas de perte son renouvellement est payant.
CDI : le Centre de Documentation et d’Information du collège. 
Conseil de classe : réunion trimestrielle de l’ensemble des professeurs d’une classe, avec le Principal ou la Principale adjointe, les délégués élèves et parents. Il étudie les notes et le comportement lors du trimestre de chaque élève. Au 3ème trimestre, le conseil de classe propose le passage de l’élève dans la classe supérieure, le redoublement ou une autre orientation.
CPE : Conseiller Principal d’Education. Il (ou elle) assure le suivi des absences, la vie scolaire en-dehors des cours (discipline, aide par des entretiens, organisation d’activités citoyennes et éducatives).
Délégués élèves : ils représentent les élèves d’une classe, notamment en conseil de classe. Leur élection a lieu à la mi-octobre.Les délégués de classe sont élus par les élèves de la classe en début d’année scolaire. Ils doivent être de préférence sérieux, responsables et motivés car ils représentent les élèves de leur classe.Il y a toujours deux délégués titulaires et deux suppléants. Ils participent aux conseils de classe et trois d’entre eux seront à leur tour élus pour siéger au conseil d’administration et au conseil de discipline.
Demi-pensionnaire : élève qui est inscrit à la demi-pension, c’est-à-dire qui reste déjeuner à la cantine.
Emploi du temps : tableau de tous les cours sur la semaine. Il est donné le premier jour de classe par le Professeur Principal.
E.P.S. : Education Physique et Sportive.
Evaluation : plus souvent appelée « contrôle », série de questions qui permettent de repérer les forces et les faiblesses d’un élève.
Externe : un élève « externe » est un élève qui ne reste pas déjeuner à la cantine.
F.S.E. : Foyer Socio Educatif (loi 1901).

Gestionnaire : adjoint du chef d'établissement, il dirige un service de gestion.

Le service de gestion du collège

Interclasse : moment qui sépare deux heures de cours. Les élèves doivent rejoindre sans tarder leur nouvelle salle de cours.
L.V. : langues vivantes enseignées à partir de la 5ème : anglais, allemand, espagnol, italien.
Permanence : lorsqu’il y a un « trou » dans l’emploi du temps (une heure libre entre deux cours), les élèves ne sortent pas du collège. Ils vont en salle d'étude. Un AED est présent pour aider les élèves dans leur travail si nécessaire.
Principal : c’est le chef d’établissement.

Principal(e) adjoint(e) : adjoint(e) pédagogique du chef d'établissement.

Professeur(e)-documentaliste : Enseignant(e) responsable du centre de documentation et d'information dont la mission est de former les élèves aux techniques de l'information et de la communication.
Règlement intérieur : règlement du collège. Il est inscrit dans le carnet de correspondance et doit être signé par l’élève et sa famille.
AED : étudiant qui surveille et aide les élèves pendant les interclasses.

ATC : adjoint technique des collèges chargé de l'entretien (personnels du département de Paris).

Souvenirs

Quelques « souvenirs » d’élèves de sixième
Pendant l’année scolaire 2006 / 2007, les élèves de 6ème et les élèves de CM2 de l’école Estienne (Paris 8ème) ont écrit, ensemble, des textes sur leur expérience vécue.
Voici quelques extraits de « Nos souvenirs seront les vôtres ».

« La première semaine au collège »
La veille de la rentrée, avant de dormir, j’avais peur et en même temps j’étais excitée. Pendant la nuit, je fis un rêve : j’avais oublié mon cartable à l’école primaire et je ne pouvais pas aller le chercher. A mon retour au collège, je ne pouvais pas entrer car je n’avais pas mon cartable.
Le lendemain, mes parents m’accompagnèrent. Sur le chemin, j’avais le trac. J’espérais être dans la même classe que mon amie Camille.
Quand on annonça son nom et pas le mien, je fus déçue. Elle était en 6ème 5 et moi en 6ème 1. Mais nous avions presque les mêmes horaires pour déjeuner, nous pourrions donc nous voir à la cantine.
Le soir de la première journée de classe, j’étais très heureuse. Le collège était rassurant. Je l’ai beaucoup aimé. Il me semblait accueillant.
J’avais déjà rencontré presque tous les professeurs.
Au bout d’une semaine, je commençais déjà à mieux connaître l’équipe pédagogique. J’avais repéré les locaux et appris mon emploi du temps par cœur.
J’ai compris durant cette première semaine que le collège est vraiment très différent de l’école primaire.
THIPHAINE   
                                
La veille, j’étais angoissée et contente de pouvoir enfin entrer en 6ème. Je rangeais mes affaires soigneusement et, à chaque fois, je vérifiais s’il ne me manquait rien.

Le soir j’eus beaucoup de mal à trouver le sommeil, même si j’étais très fatiguée. J’avais l’impression que cette nuit allait durer une éternité.
Le lendemain, les 6ème se faisaient appeler, et moi je restais là, espérant que l’on me nomme ; en vain. Mon nom retentit enfin…
Je ressentis un grand soulagement. Cela me fait une impression bizarre : avant, nous étions les « plus grands », et maintenant nous sommes les « plus petits ».
Finalement je trouve que mon entrée en 6ème est particulièrement réussie.
INES

« Nos souvenirs seront les vôtres »
Quand je suis rentré pour la première fois au collège avec mes parents, il y avait beaucoup d’enfants avec leur famille.
Nous avions tous peur. Je me sentais tout petit dans ce collège qui était très grand par rapport à mon école primaire.
Après l’appel, chaque classe monta avec son professeur principal. Avec mon groupe, nous sommes allés en cours pour découvrir l’emploi du temps et, bonne nouvelle, certains jours seraient plus courts.

Ce fut la découverte de chaque matière avec son professeur, l’institutrice de l’année passée me semblait déjà loin.
La première récréation nous permit de vite nous repérer dans le collège et d’échanger nos émotions.
Nous avons aussi fait la connaissance de nouveaux amis puis nous avons mangé à la cantine. La fin des cours eut lieu tôt : la première journée fut finalement excellente !
LOUIS

« Le casier »
Après les premiers jours, un mystère n’était pas résolu au collège : celui du casier.
Nous étions intéressés par ces casiers car ils permettaient d’alléger considérablement nos cartables. Ils étaient de couleur jaune et formaient des carrés parfaits, juxtaposés le long d’un mur.
Nous restions là, à regarder ces carrés jaunes, dans la cour. Nous nous acharnions tous pour trouver les combinaisons secrètes. Certains élèves nous agaçaient sérieusement. A chaque fois qu’ils nous voyaient, ils nous entendaient : « Quand aurons-nous nos casiers ? ». En gros, ils étaient fous.
Puis un jour, le conseiller principal d’éducation entra dans notre classe et annonça : « Les casiers ont été attribués ! « . Nous étions ravis. Nous devions nous rendre à son bureau à la fin des cours. Dommage, ce serait un casier pour deux, mais bon, c’était déjà bien. Les élèves passaient au fur et à mesure. Puis vint mon tour ; j’étais avec mon ami. On nous donna le numéro et le code. Dès notre sortie, nous nous précipitâmes vers ce casier.
Maintenant, le collège n’a plus de mystère pour nous, enfin, je le crois
.
JULIEN

C’était la première fois que je mangeais dans un self, j’étais en cours et j’attendais la sonnerie. Les surveillants allaient de classe en classe pour distribuer à chaque demi-pensionnaire une carte de cantine. Au moment du premier repas, c’était l’impatience, tous les collégiens étaient très excités.
La sonnerie retentit et, en moins d’une minute, tout le monde se précipita vers la cantine. On aurait dit une armée de titans affamés !
Je faisais la queue et j’étais perdue au milieu de tous ces grands qui m’entouraient. Je suis très petite et je ne voyais même pas la tête de certains. Mon corps était écrasé et, pendant vingt minutes, j’attendis que la porte s’ouvre pour glisser ma carte dans la machine.
Après cette bousculade, j’avais tort, car je m’étais bien amusée. Finalement je pus passer ma carte et manger tranquillement avec mes amies.
Ce fut un souvenir pour moi, et pour tous !
CANDIDA

« Le test de math »
Au début de l’année scolaire, les professeurs vont nous faire passer un test de math et un test de français, ils veulent connaître notre niveau. Voici le test de math !
Nous sommes fin septembre, la brise souffle et, en salle de math, le professeur nous donne un cahier à remplir avant la fin de l’heure. Nous devons répondre à 11 questions. C’est avec facilité que je termine ces exercices, pas si difficiles à vrai dire.
Une longue semaine d’attente et d’angoisse commence. Cette période écoulée, nous recevons des feuilles pour calculer notre pourcentage de réussite. Après plusieurs comptes… j’ai la meilleure moyenne de 6ème ! (93% de réussite), un sentiment de fierté m’envahit et un grand sourire se dessine sur mon visage, je suis au bord des larmes, avoir la meilleure moyenne sur plus de 200 élèvves de 6ème, quel bonheur !
ADRIAN DENYS

« La journée frissons »
Cela faisait deux semaines que nous avions découvert les dieux (Poséidon, Artémis, Héra)… et les monstres de la mythologie grecque (le Cyclope, Chimère, Scylla)…

Un jour, notre professeur de français annonça : « Nous allons faire une journée de frissons ». Ce qui consistait à choisir un monstre de la mythologie et à raconter son histoire. Tout le monde était ravi…
Les semaines passèrent.
Le jour tant attendu arriva. Chacun vint au collège avec une affiche ou un poster sous le bras. Quand nous rentrâmes en classe, nous commençâmes tout de suite.

Chacun son tour, nous terrorisions nos camarades avec nos histoires. Quand tout le monde fut passé, un vote eut lieu à bulletin secret pour désigner la meilleure prestation.
Le verdict arriva : « Le gagnant de la journée frissons est… MOI ! J’étais heureuse, joyeuse, contente, émue et fière de moi !
Le lendemain, le professeur m’offrit en récompense un beau carnet secret.
VOICI L’EVENEMENT QUE JE N’OUBLIERAI JAMAIS.
SARAH

Nous étions le mercredi 20 décembre 2006, c’était la veille du conseil de classe. J’étais très tendue à l’idée de connaître enfin le résultat de mon premier trimestre et l’avis de mes professeurs.
Le jour arriva finalement. Je commençai la journée en me posant de grandes questions : « Vais-je avoir une bonne appréciation ?… » Dans ma tête il avait une infinité d’interrogations. A la sortie tous les élèves de ma classe étaient impatients : il ne manquait plus que quarante minutes avant l’événement. Je savais que je m’étais améliorée en français et, pour cela, j’étais très contente.
Le lendemain, le fameux conseil de classe avait eu lieu. J’appris que trois élèves avaient été félicités. Peu après, Sarah, ma meilleure amie, me révéla « tu as les félicitations. Bravo ! ». Je fus très heureuse du travail que j’avais fourni.

« NE PERDEZ JAMAIS ESPOIR »
CINDY