La page des arts plastiques du collège Coysevox

L'atelier d'arts plastiques

L’atelier d'arts plastiques permet à des élèves volontaires de s’exprimer de manière personnelle en réalisant des productions plastiques dans des formats, sur des supports et dans des techniques très divers : dessin, peinture, gravure, assemblage ou collage, photographie argentique et numérique, etc...
Le partenariat avec la MEP (Maison Européenne de la Photographie) permet de travailler en collaboration avec des artistes professionnels sur différents thèmes.
Pour l'année scolaire 2017-18, l’atelier de pratique du jeudi de 12 h 55 à 13 h 55 sera complété ponctuellement de visites d’expositions certains samedis matin. Les préinscriptions ont lieu dès la rentrée auprès de M. Philippe (lui remettre le formulaire, le déposer dans son casier ou le donner au professeur principal). La 1ère séance est à l'essai. Une première liste d'admis sera affichée dans la cour et les anciens élèves de l'atelier auront la priorité. L'atelier se fera en petits groupes en alternance tous les 15 jours (semaines A ou B).

P2040134

IMG 5179

 

Classe à PAC 2015-16

Photographier la sculpture contemporaine.
La classe à PAC de 6e1 - Année 2015-2016.

IMG 0912
Un travail en collaboration.
Ce projet mené en collaboration avec la Maison Européenne de la Photographie permet de répondre aux objectifs de l’établissement de créer un pôle d’excellence en 6e et de  contribuer à  créer un climat favorable à l’apprentissage du socle commun. Ce projet artistique et culturel concerne à la fois la classe de 6e1 et l’atelier culturel et de pratique plastique. Il prendra plusieurs formes :
- l’approche de la sculpture par assemblage et par modelage permet des échanges verbaux entre les élèves favorisant une approche critique et  tolérante. 
- la collaboration entre les enseignants du collège, en particulier entre SVT, Français, Histoire-géographie et Arts plastiques, crée une synergie dont profitent les élèves en travaillant les liens entre  photographie, sculpture et expression écrite.  
- Ce projet est construit au tour de l’étude et de la pratique de la photographie numérique. Les élèves participeront aussi au Festival ac@rt du centre G. Pompidou comme les élèves du projet 2014-2015.  
- Les sorties scolaires permettent à chacun de découvrir son patrimoine avec une grande variété de lieux. Le patrimoine parisien et d’île de France est au centre du projet : le fonds Dubuffet du Musée des Arts décoratifs, le Centre Georges Pompidou, la Fondation Dubuffet à Perrigny-sur-Yerres, la Maison Européenne de la Photographie sont des lieux stimulants pour les élèves voulant tantôt observer, tantôt réaliser leurs prises de vues.

Un projet débouchant sur des réalisations concrètes.
« Photographier la sculpture contemporaine » permet de travailler en interdisciplinarité selon plusieurs approches:
-    la prise de vue et l’étude de la  sculpture moderne chez  Dubuffet ou contemporaine par exemple chez Beuys ou Sarkis dans les collections du centre Georges Pompidou,
-    l’échange verbal ou écrit lors de visites d’expositions de photographes contemporains tels que Stéphane Couturier à la MEP. Ces recherches sont complétées par l’observation d’analogies que l’on peut faire entre les êtres vivants et l’art actuel.


Les élèves prendront en compte la diversité des regards qu’un photographe peut porter sur la sculpture contemporaine et exerceront leur jugement dans le choix de cadrages et de points de vue avec les conseils de professionnels de la MEP. Ces prises de vue seront réalisées au centre Georges Pompidou et à la Fondation Dubuffet de Périgny-sur-Yerres où la Closerie Falbala sera visitée lors de la journée d’avril banalisée pour cette sortie en car.


Ce projet permet l’apprentissage de la prise de vue photographique avec l’aide de Marie Maurel de Maillé, artiste photographe professionnelle ayant mené à bien le projet de l’année précédente sur l’art des jardins.  Un livre de photographies réalisées par les élèves sera édité en juin par la MEP et une exposition ayant lieu au même moment dans le collège donnera à chacun la possibilité de partager et d’échanger.


Pierre Philippe, professeur d'arts plastiques

Côté cour, Côté jardin

“Côté cour, côté jardin”
Année scolaire 2014-15

arts-pl-1Comme chaque année un groupe de professeurs du collège Antoine Coysevox a travaillé en interdisciplinarité autour d’un projet artistique et culturel élaboré avec la Maison Européenne de la Photographie*. L’approche a été à la fois littéraire (Mme Ollivier), historique (Mme Lagié, Mme Saint-Rémy), scientifique (Mme Machetto) et bien-sûr artistique. Les élèves de 6e5 et des enfants de différents niveaux inscrits à l’atelier d’arts plastiques ont pu échanger avec Mme Maurel de Maillé, artiste et photographe professionnelle, autour des rapports entre la photographie et l’art des jardins. Leur travail réflexif sur l’objet végétal, sur l’installation de plantes in situ, sur les rapports entre le jardin et son cadre architectural a permis la réalisation de clichés assez élaborés. Ce travail a été propice à l’entraide entre les élèves et a contribué à l’évolution de leur comportement. arts-pl-2Le souci d’unir l’approche réflexive et la pratique nous a conduits à demander aux élèves de réaliser des projets écrits et dessinés de leurs futures prises de vue et d’analyser leurs propres images. La réalisation pratique a pu se faire « côté cour » dans l’établissement-même et « côté jardin » par exemple aux serres du jardin des Plantes, au jardin Albert Kahn, au parc d’Ermenonville ou dans les jardins de l’abbaye de Chaalis. La variété des lieux choisis pour les visites culturelles ou les prises de vues ont permis aux enfants de découvrir des jardins de toutes provenances, orientaux, à l’anglaise, à la française et même des lieux qui sembleraient viergesarts-pl-3 de toute intervention humaine comme le « Désert » de Jean-Jacques Rousseau. Les visites d’expositions comme « Nature(s)» à la galerie Artifact, l’exposition Bernard Plossu à la MEP ou la rétrospective Hokusaï au Grand Palais ont complété ces recherches. Le fruit de ce travail en plus de l’exposition au sein du collège est concrétisé par le livre de photographies édité par la MEP. Enfin Le dialogue entre Mme Fryszowski, autre photographe de la MEP, intervenant au collège Verlaine, et les élèves de 6e de notre collège s’avère également fructueux : réalisation de sténopés par les 6e5 et échanges entre les enfants des deux établissements dans l’auditorium de la MEP sous le regard avisé de Mme Badezet, responsable de l’action culturelle et pédagogique.

Pierre Philippe.
Professeur d’arts plastiques.
    •    Opération réalisée avec le soutien de la DRAC Ile-de-France, de la DAAC du Rectorat de Paris, de la DASCO de la Ville de Paris, en partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie.

Classe à PAC 2017-18

En prolongement au travail de l'an passé sur « L’animal, la fable et le photographe », ce projet en partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie, ouvrira la sensibilité des élèves d’une classe de 6e, la 6e9, et de l’atelier. Grâce à un travail de photographie il invitera à l’étude du merveilleux et du fantastique dans l’art de plusieurs civilisations et époques, particulièrement le Moyen-âge et les arts premiers. Ce projet répond à une attente des enfants et des enseignants, qui apprécient de travailler en équipes avec des intervenants professionnels comme Mme de Maillé. Les prises de vues au château de Pierrefonds ou à l’exposition « Forêts natales » au musée du quai Branly conduiront les élèves à créer par leurs photographies leur propre univers merveilleux ou fantastique. Travail interdisciplinaire, ce projet permettra de tisser des liens entre les disciplines. Le projet éprouve les capacités des enfants à donner forme à leur imaginaire. Le travail en atelier permet aux élèves de niveaux différents et pour certains d’Ulis d'échanger dans un climat de tolérance et d'entraide. Comme les années précédentes ce travail aboutira sur l’édition d’un livre de photographies. Les élèves pourront connaître la double satisfaction d'allier le plaisir de la photographie à celui  de porter sur elle et sur leur patrimoine un regard plus distancé.
M. Philippe

Photos du Projet 2016-17 sur « L’animal, la fable et le photographe » :

photo2photo3

photo1