BTS Systèmes Numériques option Electronique et Communication

Le BTS SN à Louis Armand

Pour tout savoir sur le BTS SN - EC au lycée Louis Armand

Présentation

RPi CDLe BTS SN - EC au lycée Louis Armand prépare les futurs techniciens supérieurs du domaine de l'électronique et de la communication au sein des systèmes numériques.

Les emplois en électronique requièrent une qualification importante. Elle doit suivre les mutations au rythme des transformations technologiques rapides. Aujourd’hui, les ingénieurs, cadres et techniciens supérieurs représentent près de la moitié des emplois.

 Les avancés technologiques nécessitent pour les professionnels qui travaillent dans ces industries, une évolution régulière de leurs compétences. D’importants efforts sont réalisés par les entreprises de ce secteur pour la formation continue de leur personnel. Le système éducatif, en partenariat avec la profession s’adapte également aux besoins de ces entreprises en faisant évoluer leurs filières de formation ou en créant de nouvelles.

 Le technicien supérieur en Systèmes Numériques utilise ses compétences dans tout le cycle de vie d’un produit : études et développement, qualité et contrôle, intégration (installation-assemblage-interconnexion), maintenance, production, suivi d’affaires et relation client fournisseur.

Conditions de travail

Supports d'études :

Les étudiants interviennent sur des systèmes industriels réels :

Télécommunication :

  • autocom IPBX
  • DECT – Voix sur IP

 Audiovisuel et multimédia :

  • distribution collective télévisuelle, satellite, TNT et analogique
  • régie lumière DMX 512

 Informatique et réseaux :

  • réseau d’entreprise
  • Ethernet – WiFi - ADSL - LiFi
  • Mesures, instrumentation et micro-systèmes
  • banc de mesures informatisé PXI
  • Communication via fibre optique

 standards antenne tv sat optical-fiber-ethernet-cable

 

 

 

Et après le BTS ?

La vie active : Le technicien supérieur en Systèmes Numériques trouve sa place dans des entreprises de toutes tailles. Ses fonctions et sa qualification d’accueil correspondent à la catégorie « d’Employé Technicien Agent de Maîtrise »

Selon les entreprises, le technicien supérieur en systèmes numériques est amené à exercer son activité dans différents secteurs tels que :

  • L’Aéronautique et l’espace
  • L’audiovisuel et le multimédia
  • L’informatique, les réseaux et les télécommunications
  • Le commerce électronique
  • L’automobile et la mécatronique
  • Les systèmes microinformatiques embarqués
  • La domotique
  • L’électronique médicale
  • Les automatismes industriels et « grand public »
  • La mesure, la qualification d’appareil et l’instrumentation

électronique-aéronautique-42761657 auto info domotique-maison

Poursuite d'études : La formation donne accès aux licences professionnelles des secteurs de l’informatique, des télécommunications et réseaux, de l’audiovisuel et multimédia, du technico-commercial, de la mécatronique, etc.  En une année après le BTS, en France ou à l’étranger, ces licences se préparent en formation initiale ou par apprentissage dans différents établissements rattachés aux universités. Elles débouchent sur un niveau de technicien hautement qualifié et offrent une équivalence avec les diplômes européens à bac + 3.

Les meilleurs élèves peuvent intégrer une classe ATS, préparatoire aux Grandes Ecoles. Ces classes se situent dans les lycées. Il en existe 5 sur Paris – Créteil - Versailles. Cette année préparatoire ouvre les portes de beaucoup d’Ecoles d’ingénieurs.  Il est également possible d’intégrer directement certaines Ecoles d’ingénieurs, souvent proposées par la voie de l’apprentissage.

Enfin, une poursuite d’études après le BTS est possible en Grande-Bretagne via ERASMUS.

Partenariats

Afin de rendre la formation plus pertinante, une partie des projets d'élèves sont menés dans le cadre de partenariats :

Partenariat avec le Centre  National d'Etudes Spatiales

Au cours de l'année scolaire 2013-2014, un groupe d'étudiant a participé à la réalisation d'une réplique de la sonde spatial PHILAE.

Philae 

Cette réplique nommée PHILEA a été réalisée par 7 établissement de 4 académies différentes pour le compte du CNES. L'équipe d'élèves du BTS SN du lycée Louis Armand a travaillé sur la gestion de l'alimentation en énergie de tous les composants de la réplique.

PHILEA