Inspection 18B - Goutte d'Or

Présentation de l'équipe de circonscription et informations utiles

Présentation de l'équipe de circonscription et informations utiles

L’équipe de circonscription

Équipe de la circonscription de la Goutte d’Or - 18B (2017-2018)

L’ensemble de l’équipe de circonscription est à la disposition des enseignants et des directeurs pour toute question, demande d’information ou d’aide. Le courrier électronique permet des réponses directes et rapides.

  • Inspectrice chargée de la circonscription
    Corine ZIMMER : ce.ien18b@ac-paris.fr
  • Secrétaire de circonscription
    Magali VENOT : ce.ien18b@ac-paris.fr
  • Conseillères pédagogiques de circonscription
    • Conseillère pédagogique généraliste : Frédérique MAUGUEN - frederique.mauguen@ac-paris.fr
    • Conseillère pédagogique en EPS :  Nadia CLINQUART - aclinquart-pouye@ac-paris.fr
  • Conseillères pédagogiques départementales 
    Elles interviennent également dans d’autres circonscriptions :
    • conseillère pédagogique en éducation musicale : Marie-Laure COTTE - marie-laure.cotte@ac-paris.fr
    • conseillère pédagogique en arts visuels : Anne GAVARRET - anne.gavarret@ac-paris.fr
  • FIP (formateur en informatique pédagogique, pour le 18e arrondissement)
    Aurélien BRENDEL - aurelien.brendel@ac-paris.fr

Personnes travaillant dans le secteur,  avec des missions concernant les écoles

  • Enseignant référent
    • Philippe CHAUVEAU : philippe.chauveau@mdph.paris.fr
      113 rue Championnet, 18e - Tél. : 01 42 51 72 81 – Fax : 01 42 51 66 88 
  • Coordonnateurs des réseaux d’éducation prioritaire
    • REP+ Georges Clemenceau : Cédric FABRE - cedric.fabre@ac-paris.fr
    • REP Aimé Césaire (Pajol) : Caroline POURTUGAU - caroline.pourtugau@ac-paris.fr
    • REP Marx Dormoy : Christel MONNERIE - christel.monnerie@ac-paris.fr
    • REP Marie Curie : 

Informations pratiques

Coordonnées

L’inspection de l’éducation nationale "18B Goutte d’Or" a déménagé depuis septembre 2012.
Antérieurement dans le 10e, elle se trouve dans l’hôtel Mathagon qui comporte aussi deux autres inspections (18C Montmartre et 18D Jules Joffrin), ainsi que le CIO du 18e arrondissement.

Plan adresse de l'inspection 18B

 Plan dynamique nouvellefenetre-16x16 

75 rue Marcadet (au 3e étage)

  • Tél. : 01 53 09 34 39 
  • Fax : 01 53 09 34 30 
  • Mél. : ce.ien18b@ac-paris.fr

Métro : Marcadet-Poissonniers
(ligne 4, station la plus proche)
et Jules Joffrin (ligne 12)

Horaires 

Les jours et horaires d’ouverture du secrétariat  :

  • lundi, mardi, jeudi et vendredi de 8h à 17h (sans interruption)
  • mercredi de 8h à 12h.

Dans le 18e

Le 18e arrondissement comporte quatre circonscriptions : 18A La Chapelle, 18B Goutte d’Or, 18C Montmartre, 18D Jules Joffrin

La circonscription de la Goutte d’Or comprend 16 écoles publiques :

  • 7 écoles maternelles
  • 8 écoles élémentaires
  • 1 écoles polyvalentes (de la petite section au CM2)

et une école privée polyvalente sous contrat organisée en deux sites : maternelle et élémentaire.

Précisions historiques 

La rue Marcadet, longue de 2 km, est une ancienne partie du grand chemin des Bœufs, mentionné en 1672, qui conduisait de la Chapelle Saint-Denis à Clichy-la-Garenne. Elle a formé une des limites sud du village de la Chapelle jusqu’à la construction du mur des Fermiers généraux vers 1785. Le nom de Marcadet a été donné en 1846 à une section de cet ancien chemin, puis en 1856 et 1868 à sa totalité. On lui a retranché en 1867 la partie située à l’est de la rue Stephenson qui est devenu la rue Ordener, et en 1890 la partie située à l’est de l’avenue de Saint-Ouen qui est devenue la rue de la Jonquière. 

Ce nom de Marcadet provient du lieu dit la Mercade, déjà mentionné en 1540, situé à la chapelle Saint-Denis. Peut-être celui-ci venait-il lui-même du mot latin mercadus (marché), d’après le marché qui devait se tenir à cet endroit du temps de la foire du Lendit. 

Au 29, se trouvait le second cimetière de la chapelle, dit Marcadet. En 1804, le cimetière de la Chapelle étant insuffisant, on ouvrit ce nouveau cimetière à l’extérieur de l’agglomération comme cela était prescrit. Son terrain fut choisi en bordure de la rue Marcadet dans un enclos qui serait délimité de nos jours par les rues Marcadet, des Poissonniers, d’Oran et Ernestine. On y transféra la croix Cottin, érigée en 1763 dans le cimetière de la Chapelle Saint-Denis par un certain Philippe Cottin, marguillier, c’est-à-dire ayant la charge de l’administration des biens de la paroisse : il recevait à ce titre les aumônes, gérait les terres et leur location, les écoles… Cette croix sera transférée plus tard sur le parvis de l’église Saint-Pierre de Montmartre. La superficie initiale du nouveau cimetière était de 6 ares ; en 1828, du fait de l’accroissement de la population, il dut être porté à 41 ares. Mais le développement rapide de la commune et le grand nombre de maisons qui s’élevaient autour du cimetière, obligèrent la municipalité à chercher en 1849 un autre emplacement en dehors des murs. Le cimetière Marcadet fut fermé, mais pendant le siège de Paris en 1870, du fait de l’impossibilité d’utiliser le nouveau cimetière en raison de la présence des armées prussiennes, il fut réouvert et accueillit 2811 dépouilles entre septembre 1870 et juin 1871. Complètement rempli, il fut fermé définitivement et son terrain fut désaffecté en 1878. De nos jours la rue Pierre Budin et la partie nord de la rue Léon traversent son emplacement en partie occupé par l’école maternelle 29 rue Marcadet.

Concernant la station de métro Marcadet-Poissonniers, il y avait à l’origine deux stations de métro distinctes :

  • Marcadet, ouverte en 1908 sur la ligne 4 
  • Poissonniers, ouverte en 1916 sur la ligne A du Nord-Sud. 

Suite à l’absorption de la Société du chemin de fer électrique souterrain Nord-Sud de Paris par la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris en 1930, un couloir de correspondance fut construit entre les deux stations. À sa mise en service en 1931, les deux stations prirent leur nom actuel, Marcadet-Poissonniers.
La rue des Poissonniers en question est l’ancien chemin des Poissonniers emprunté dès 1307 par les marchands de poissons pêchés dans la mer du Nord. 
Quant à l’hôtel Mathagon, il fut bâti, avec tourelle et lucarnes, pour le receveur général des domaines et bois de la généralité de Paris de 1766 à 1790 (les 34 généralités furent remplacées en 1790 par 83 départements). Il faisait partie du village de Clignancourt, qui fut rattaché à la commune de Montmartre à la Révolution. 

Voici le bâtiment avant et après sa réhabilitation :

Mathagon avantMathagon après

Courriers

Transmission des documents administratifs

Tout le courrier entre les écoles, l’inspection de la circonscription et l’inspection académique (au rectorat) est transmis par voie hiérarchique, soit :

  • inspecteur d'académie, directeur académique des services de l'Education nationale (DASEN)
  • inspecteur chargé de la circonscription (ICC)
  • directeur d’école
  • destinataire du document
  • dans un sens, comme dans l’autre.

L’inspection de circonscription n’affranchit pas le courrier. Tout le courrier imprimé passe par le rectorat. Un coursier passe à l’inspection le lundi et le jeudi en début de matinée.
Il faut tenir compte de ce fonctionnement pour les envois par voie hiérarchique à l’inspection académique lorsqu’une date limite d’arrivée au rectorat est fixée. 
Ainsi, une pièce qui doit parvenir au rectorat le lundi doit-elle arriver à l’inspection le vendredi au plus tard pour être traitée par la secrétaire et envoyée à temps.

  • Pour une arrivée au rectorat le jeudi, il faut que le document parvienne à l’inspection le mardi dans la journée au plus tard.
  • Pour des documents importants à adresser au rectorat pour une date donnée, sans date précisée d’arrivée à l’inspection de la circonscription : si un avis circonstancié après examen d’un dossier est à indiquer de la part de l’ICC, il vaut mieux s’assurer par téléphone auprès de la secrétaire de la date à laquelle déposer le document pour s’assurer qu’il sera transmis complet à temps.

Le quartier

Publications sur le quartier

Photos

Rue Jean-François Lépine jadis Rue Cavé jadis Rue de la Charbonnière et rue de la Goutte d’Or jadis