Du 21 au 28/03/16 : semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme

La Marianne de l'artiste Combo

La semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme au collège (*) G. Flaubert

Hasard du calendrier, durant le week-end du 20 mars 2016,  une effigie géante de Marianne a été dessinée par l'artiste Combo sur le mur du collège G. Flaubert rue Baudricourt, à l'initiative de la mairie du 13e et de SOS racisme. Pour réaliser cette oeuvre, Combo a travaillé avec des élèves de l'établissement, dont les contributions sont visibles sur le drapeau de Marianne.

 

Marianne

 

"Depuis les attentats qui ont frappé Paris vendredi 13 novembre 2015, le street-artist Combo lutte contre la peur que les terroristes cherchent à diffuser, en collant ses œuvres dans les rues de la capitale". Source site RFI : http://www.rfi.fr/culture/20151127-france-combo-street-art-resistant-attentats-paris-coexist

 

Pour aller plus loin : qu'est-ce que street art ?

http://culturebox.francetvinfo.fr/tendances/histoire-du-street-art-francais-3411

 

(*) A propos de la réserve citoyenne :

http://www.education.gouv.fr/reserve-citoyenne/cid94074/la-reserve-citoyenne.html

 

 

 

Interventions de la réserve citoyenne en 3e

Rencontres préparées par Mme Machkouri (CPE) et Mme Moékri (professeur documentaliste)

 

L'oeuvre de Combo a permis de proposer à tous les élèves de 3e une réflexion dans le cadre de l'Enseignement Moral et Civique, liée à un événement national, autour de l'actualité de Marianne et de ses valeurs, avec le concours de membres de la réserve citoyenne (*)M. M'baye (président-fondateur, Ecrivain - Juriste, attaché sénatorial)  et de Mme Crochard (responsable du comité d'éthique, Maître de Conférence Associée - Université Paris-Sud - IUT de Sceaux) de l'association "Expressions de France", association apolitique créée au lendemain des attentats au siège du journal  "Charlie Hebdo" et à l'hyper casher à Vincennes.

 

Voir site d'"Expressions de France" :

http://www.expressionsdefrance.fr/association.html

 

En concertation avec nos invités, le débat a pris appuis sur  les éléments suivants :

  • Dans quelle mesure Marianne est-elle un symbole d’actualité, pérenne, et parfois controversé ?
  • Comment voient-ils leur engagement citoyen actuel et futur, en tant que futur lycéen notamment ?
  • Les notions d’engagement, de citoyen, de ce qu’il faut défendre et-ou promouvoir.

Cette base de discussion a généré des questions plus spécifiques comme le sentiment d'injustice (parfois de colère) dû aux préjugés liés au  sexe, aux  origines, aux origines sociales ... Ce fut également l'occasion d'ouvrir le collège à la société civile par la tenue d'assemblées ambitieuses et riches d'enseignements de part et d'autre.

 

Réserve citoyenne

 

 

(*) A propos de la réserve citoyenne :

http://www.education.gouv.fr/reserve-citoyenne/cid94074/la-reserve-citoyenne.html

Documents annexes

Remerciements (Magali Crochard) :

Gustave Flaubert & Exp2F

Visages de Marianne pour amorcer la discusion avec les élèves (Prezi réalisé par Brigitte Moékri, professeur documentaliste) :

http://prezi.com/pkqrgxd2ms8a/?utm_campaign=share&utm_medium=copy

Interventions de la réserve citoyenne en CM2 et 6e

En marge du parcours littéraire inter-degrés 2015/2016 "Un petit pas pour Soi, un grand pas vers Autrui", Mme Crochard et M. M'Baye ont rencontré une classe de CM2 de l'école Baudricourt B et les classes de 6e 4 et de 6e 2 de notre établissement à l'initiative de Mme Moékri, professeure documentaliste.

 

Déroulement de ces rencontres :

En 6e 4 :

A partir de la lecture et de l'étude du roman "Ma mère est un gorille, et alors ?" en cours de français (professeur : Mme Stievenard) les élèves ont été invités à prendre part à une discussion philosophique autour de mots proposés par l'ensemble de la classe  pour définir le roman de Frida Nillson :

    1) amour, empathie, partage, confiance, acceptation

2) méfiance, peur, différence, préjugés, regard des autres, étrangeté (étrange), discrimination

Quelques mots tirés au hasard ont permis aux élèves et aux intervenants de s'exprimer sur leur ressenti face à ces notions qui font référence non seulement au livre lu mais également au monde dans lequel nous vivons.

Copie (2) de Réserve citoyenne 6e 4

 

En CM2 :

Les élèves de la classe de M. Pierrefitte (école Baudricourt B) avaient produit des dessins qui ont servi de base à une réflexion et à des développements étonnant, comme cette phrase spontanée d'une élève au cours de la discussion : "lire, c'est refuser de mourir ..."

[VISUEL EN COURS]

En 6e 4 :

M. de Paix de Cœur (professeur d'histoire géographie) a proposé  à ses élèves un dilemme moral sur le thème : "Fuir est-il un acte de résistance ?"

Conduite de la séance (établie par le professeur)

-lecture du résumé de l'histoire n° 2 "d'eau et de sel" tirée du roman : "On n'a rien vu venir".

-durant les 10-15 premières minutes : les élèves établissent eux-mêmes les règles du débat. Tandis que le professeur note leurs consignes sur un document Word projeté. Un délégué et un élève désigné par les professeurs est chargé de faire appliquer les règles qui consistent  notamment à ce que le dernier qui a parlé désigne celle ou celui qui prendra la parole.

 

Règles du débat

-durant les 10-15 minutes suivantes : le thème du débat s'affiche. Les élèves débattent en s'appuyant sur l'exemple donné par le résumé de l'histoire. Le professeur note les arguments tandis que les intervenants rebondissent sur ce qui vient d'être énoncé par le(s) élève(s).

 Débat on a n'a rien vu venir

-Synthèse.

Reéserve citoyenne Alex

 

 

Reéserve citoyenne groupe 6e2