Circonscription 17A Wagram
une organisation apprenante

Le site du CNESCO

logo site web Un site passionnant pour ceux qui aiment découvrir un travail comparatif sur les orientations stratégiques dans le domaine de l'éducation dans le monde.

Le Cnesco (Conseil National de l'Evaluation du système SCOlaire) répond aux questions que la société française se pose sur l’école, en mobilisant un réseau de chercheurs français et internationaux.

Depuis plus de 10 ans, la Nation se pose des questions fondamentales sur le système scolaire, pour lesquelles peu de réponses ont été apportées : pourquoi les inégalités sociales dans l’école se sont-elles amplifiées depuis une décennie ? Pourquoi ne pas avoir de diplôme déclasse nos jeunes en France plus significativement et plus durablement que dans les autres pays de l’OCDE ? Pourquoi nos jeunes peinent à maîtriser les langues étrangères… ?

Beaucoup d’études analysent l’école française, des diagnostics sont repris dans les médias, mais peu d’interprétations, d’explications fondées scientifiquement sont proposées pour mieux comprendre l’école.C’est pour répondre à cette attente que le Cnesco produit une nouvelle façon d’évaluer le système scolaire : une évaluation transparente, impartiale, scientifique et tournée vers l’international. Cette évaluation doit apporter une meilleure connaissance de l’école au grand public et en particuliers aux parents, elle doit aussi constituer un véritablement outil d’aide à la décision pour les professionnels de l’école.

Avec le Cnesco :

  •  c’est la première fois qu’une instance indépendante constituée majoritairement de chercheurs est créée pour évaluer le système scolaire. L’école va bénéficier de l’expertise de la recherche. Elle va pouvoir croiser des analyses de terrain, des études statistiques, des travaux d’économistes, de sociologues, de psychologues, de didacticiens…. pour mieux comprendreson fonctionnement.

CONCRÈTEMENT : Dès 2014-2015, le Cnesco constitue un réseau d’une cinquantaine de chercheurs spécialistes de tous les champs de l’école.

  •  c’est la première fois aussi que des experts étrangers contribuent à la réflexion sur l’école française.

 CONCRÈTEMENT :

  1. Deux membres du Cnesco sont des universitaires étrangers : l’une britannique, l’autre canadien ;
  2. un partenariat fort est créé avec le Conseil Supérieur de l’Éducation canadien (Québec) pour réaliser les premiers rapports et des activités conjointes des deux côtés de l’Atlantique, dès 2015 ;
  3. des actions communes sont organisées, dès 2014, avec le ministère de l’Éducation chinois, qui développe un Centre national d’évaluation scolaire, à l’image du Cnesco.

Le Cnesco réalise des évaluations de l’école sur des dimensions cruciales mais aussi sur des sujets restés dans l’ombre

 Afin de porter un jugement scientifique sur les principales questions qui sont posées aujourd’hui à l’école, le Cnesco a organisé son premier mandat de 6 ans autour de problématiques larges dont certaines ont très peu été étudiées pour l’instantLe Cnesco va ainsi s’intéresser à 9 thématiques :

  1.  Les apprentissages scolaires : Quelles évolutions des pratiques pédagogiques pour quels résultats (le numérique, le suivi personnalisé des élèves…) ? Quels accompagnements pour les élèves en situation de handicap ?
  2.  Les inégalités scolaires : Pourquoi les inégalités sociales à l’école se sont-elles amplifiées depuis une décennie ? Se croisent-elles avec de nouvelles inégalités territoriales dans l’offre scolaire de l’Éducation nationale mais aussi celles des collectivités territoriales ? Quelles sont les pratiques et politiques qui ont fait leurs preuves à l’étranger en matière de réduction des inégalités à l’école et d’inclusion scolaire ?
  3.  Le cloisonnement des parcours scolaires : Comme rendre les parcours des élèves entre les filières plus souples ? Quels sont les effets du redoublement et quelles sont ses alternatives ? Comment lutter contre le décrochage scolaire ?
  4.  La gouvernance du système scolaire : Peut-on vraiment réformer l’école ? Quelle gestion des établissements scolaires possible ?
  5.  Les ressources humaines dans l’Éducation : Comment améliorer l’attractivité des métiers de l’éducation ? Comment rendre plus performante la formation initiale et continue des personnels d’éducation ?
  6.  Le rôle des parents : Quels sont les rôles et positionnements des parents dans l’école ? Comment mieux prendre en compte les familles socialement défavorisées ?
  7.  La qualité de vie à l’école : Comment mieux prendre en compte les dimensions psycho-sociales et physiologiques du jeune à l’école (motivations, santé, activités parascolaires…) ?
  8.  L’école et la démocratie : L’école permet-elle un apprentissage de la citoyenneté de qualité ? Y a-t-il un lien entre ces formes d’apprentissages civiques et les socialisations politiques et associatives des jeunes, aujourd’hui très en retrait en France ?
  9.  L’école et la mondialisation : L’école française arme-t-elle les jeunes, notamment ceux issus des milieux les plus défavorisés socialement pour une intégration choisie et non subie dans un contexte de globalisation économique et culturelle ? Comment apprend-on les langues étrangères dans les autres pays de l’OCDE, pour quels effets ?

Le Cnesco soutient les professionnels de l’éducation en diffusant les principaux résultats de la recherche qui les aident dans leur quotidien

Le Cnesco organise, avec l’Institut Français d’Éducation (IFÉ), un cycle de conférences de consensus scientifiques qui permettra aux praticiens de l’école de s’approprier les principaux enseignements de la recherche. Au programme : les apprentissages de la lecture, de la numération, la maîtrise de l’orthographe, la production de l’écrit…

Le Cnesco explique la recherche sur l’école aux parents

Les parents se posent de nombreuses questions sur l’école auxquelles la recherche a déjà répondu. Le Cnesco ira à leur rencontre et, plus largement, en direction des citoyens en organisant les Forums de l’éducation en région avec France Culture et la Ligue de l’enseignement.

Le programme 2014-2015 du Cnesco, c’est :

  • une conférence de consensus scientifique sur le redoublement, une pratique pédagogique peu efficace, socialement discriminante et coûteuse qu’il faut faire régresser. Pour faire avancer l’école et les parents sur ce sujet, le Cnesco met en place : un diagnostic actualisé sur le redoublement dans l’école française, des débats avec des chercheurs à partir de questions qui seront posées directement par les praticiens eux-mêmes, à travers la mobilisation d’un réseau d’établissements, un jury d’acteurs de terrain qui écrit les préconisations pour leurs alter ego, des outils originaux pour diffuser, en partenariat avec le ministère de l’Éducation, ces informations dans toutes les écoles de France… ; 
  •  une conférence de consensus scientifique sur l’apprentissage de la numération à l’école primaire sur le même modèle ;
  •  la publication de deux rapports phares sur les raisons de l’Amplification des inégalités sociales à l’école et sur les causes de la perte de l’Attractivité des professions d’éducation ;
  •  des conférences de comparaisons internationales, organisées des deux côtés de l’Atlantique avec le Conseil supérieur de l’Éducation du Québec (retransmises en direct). Au programme : découvrir des politiques scolaires qui ont réussi à produire de la mixité sociale dans d’autres pays, repérer des dispositifs qui accueillent efficacement des élèves en situation de handicap, faire connaitre d’autres organisations de l’enseignement professionnel dans les pays de l’OCDE… ;
  •  des Forums de l’éducation en région pour les parents, en partenariat avec France Culture (porté par l’émission de radio Rue des écoles) et la Ligue de l’enseignement. Au programme, des débats controversés : la mixité sociale, l’orientation, la notation

Lien proposé par Anne VAN DE PORT (maternelle Tapisseries)