Presse et liberté d’expression : atelier du 18 mars 2016

Les étudiants en première année BTS Comptabilité Gestion à la BnF

 

Presse

En premier lieu, une activité au CDI animée par professeure de Culture Générale et professeure documentaliste dès la rentrée de mars, à partir de documents créés ou sélectionnés dans le fonds, a permis d’extraire et se rappeler des informations essentielles pour se constituer des repères à la fois historiques, littéraires et juridiques sur la longue marche vers la Liberté de la Presse et la liberté d’expression en France depuis le XVIIIème siècle : le combat durant le siècle des Lumières, l’article XI de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, le dix-neuvième siècle jusqu’à la loi de 1881, le XXème siècle et la position de la Presse durant les guerres, enfin la rapidité de l’accès à l’information avec la révolution numérique et ses problématiques.

 

Les étudiants ont également recueilli des informations sur la BnF, établissement prestigieux en plusieurs lieux depuis le Moyen-Âge. La salle des périodiques ainsi que le département Droit, Économie, Politique avec des ressources sur le monde de l’entreprise, l’économie, la gestion ont été pointés comme lieu de ressources et de travail pour des étudiants en BTS Comptabilité Gestion.  

 

Le 18 mars 2016, Madame Pascal, de l’action pédagogique BnF accueillait les étudiants pour participer à l’atelier «Presse et liberté d’expression» : L’histoire de la presse française fût alors présentée sous la forme d’un exposé à partir de documents issus du fonds exceptionnel de la BnF, pour la plupart extraits de Gallica (bibliothèque numérique de la BnF ), dont le plus vieux titre de presse français : la Gazette de Théophraste Renaudot (1631), et illustrée de quelques journaux ou publications authentiques acquis par l’Action pédagogique de la BnF (les documents des Collections ne sortant pas des réserves), parfois abîmés par le temps, ce qui met en évidence une des missions de la BnF : la conservation des documents.

Ensuite une présentation des lois encadrant la liberté de la presse en France (la loi de 1881 et ses prolongements au domaine numérique) puis l'exploration de quelques exemples de journaux originaux censurés de différentes époques a renvoyé les étudiants aux travaux documentaires préparatoires menés au lycée et a suscité la discussion avec Madame Pascal sur des questions comme les médias en temps de guerre, les affaires ayant soulevé des polémiques ou réactions répréhensibles par la loi, l’évolution de la société, l’individualité, la précision des lois liées à la liberté d’expression dans le respect de l’autre. Ensuite les étudiants ont été invités, en prenant appui sur la Loi de la liberté de la presse de 1881, à un exercice pratique de caviardage sur différents articles de presse en repérant dans différents cas les délits de presse susceptibles d’être punis par la loi. Une restitution des travaux de groupe et une dernière démonstration de recherche dans Gallica clôturait cet atelier plébiscité par les étudiants. Ils en parlent encore et émettent le souhait de retourner à la BnF.