Rentrée 2016 - le mot du proviseur

30 août 16

Le lycée Turgot va effectuer une rentrée très originale cette année suite au résultat des affectations de seconde de l’académie, via le logiciel AFFELNET.

Nous aurons, parmi nos nouveaux élèves, 83% d’élèves boursiers venant des collèges du nord et de l’est parisien. Sur 245 élèves de seconde, nous devrions frôler les 90 % d’élèves boursiers, en comptant nos redoublants.

C’est la première fois sur notre académie de Paris qu’un tel mouvement de ghettoïsation se met en place sur un lycée dans le niveau de seconde générale.

Evidemment cela pose des questions de politique éducative et de société, cela est porteur de révolte de la part des élèves et des familles d’élèves non boursiers qui, malgré des moyennes excellentes,  n’ont pu accéder à leur premier vœu de seconde pour le lycée Turgot, et d’inquiétudes pour les élèves ainsi regroupés et stigmatisés ainsi que pour les enseignants qui depuis des années travaillent sur un axe de mixité sociale, scolaire et de réussite scolaire.

 

Une fois ces éléments posés, regardons les causes et les perspectives.

 

Les causes sont assez simples, le lycée Turgot est un lycée du centre parisien qui attache une grande importance à l’accompagnement de ses élèves dans une politique d’ambition scolaire et  d’exigence tous azimuts, générale, technologique, professionnelle, ce qui rassure les plus fragiles et leur famille et motive l’ensemble.

Les résultats sont là et le classement 2015 du lycée Turgot avec une valeur ajoutée positive de 10 points et des résultats au baccalauréat de 98 % de réussite, a été remarqué par la presse nationale.

 

Un autre phénomène est à prendre en compte selon moi. Le mouvement des familles d’enfants boursiers, qui osent, avec raison, demander des établissements parisiens qui leur paraissaient inaccessibles. 

Aujourd’hui, notre société n’est plus celle des années 1970 dans laquelle seules les familles d’initiés connaissaient et utilisaient pour ses seuls enfants la hiérarchisation des établissements parisiens.

Aujourd’hui, tout le monde veut le meilleur pour son enfant, tout en sachant que certains établissements se protègent en ayant une politique interne très sélective.

Le lycée Turgot ne joue pas cette carte, mais développe une politique de projets multiples et ouverts pour tous les publics et toutes les voies de formation, dont la voie technologique STMG dont nous sommes si fiers des résultats au baccalauréat et dans le supérieur, grandes écoles de commerce comprises.

Nos perspectives.

Loin de nous atteindre, cette affectation « ghetto » que nous dénonçons, nous poussera dans les années à venir à faire encore mieux, dans l’encadrement exigeant et sans démagogie et le suivi de nos élèves, la promotion du travail vrai et de l’ambition scolaire, la mise en place de projets fédérateurs et porteurs d’autonomie de nos élèves.

Cette promotion de seconde sera particulièrement observée, chacun de nos 245 élèves de seconde sera suivi jusqu’à la réussite de son baccalauréat général, technologique ou professionnel et nous publierons les résultats série par série en 2019.

 Je vous invite à aller sur notre site Internet pour consulter les résultats 2016 de nos élèves et étudiants, tant au baccalauréat, toutes séries, que pour nos BTS, classes préparatoires, ENS, PC, ECT (prépa technologique) ou notre DCG.

Le projet d’établissement du lycée restera le même, un projet d’ambition scolaire plurielle, pour un public mixte. Un projet d’établissement basé sur la bienveillance et l’exigence qui donne confiance aux élèves et aux enseignants, qui unit tous les publics scolaires, toutes les excellences, et toutes les cultures.

«Nous oserons être Fiers d’être à Turgot et de réussir tous ensemble ».

 Christophe Barrand, proviseur