BAC PRO MELEC

13 oct. 16

Le baccalauréat professionnel Métiers de l'Électrotechnique et Équipements Connectés  traite des secteurs d'activités: de l'industrie, des services, de l'habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Le Bac pro MELEC

PRÉAMBULE

 

Le titulaire du baccalauréat professionnel Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés intervient dans les secteurs d’activités du bâtiment (résidentiel, tertiaire, industriel), de l’industrie, de l’agriculture, des services et des infrastructures.

Ce baccalauréat professionnel aborde toutes les compétences professionnelles liées au métier d’électrotechnicien depuis le point de production de l’énergie jusqu’aux utilisations. Les fondamentaux du métier d’électrotechnicien sont transversaux à tous les secteurs d’activités.

 

ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

 

Secteurs d’activités :

Considérant les enjeux de la transition énergétique et l’évolution des techniques et des technologies numériques, le titulaire du baccalauréat professionnel Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés met en oeuvre et intervient sur les installations électriques et sur les réseaux de communication des domaines de la production, du transport, de la distribution, de la transformation et de la maîtrise de l’énergie électrique.

Les activités professionnelles peuvent s’exercer dans les secteurs :

 

- des réseaux : o production de l’énergie électrique (énergies renouvelables, production centralisée et décentralisée),

o stockage de l’énergie électrique (batteries d’accumulateurs),

o connexion des systèmes de production,

o connexion des réseaux hybrides (électrique, gaz, chaleur, cogénération),

o transport de l’énergie électrique (aérien, souterrain),

o distribution de l’énergie électrique (lignes aériennes et souterraines HTA/BT, poste de transformation),

o gestion et comptage de l'énergie électrique (effacement, régulation, smartgrid …), intelligence énergétique,

o réseaux de communication et de transmission (cuivre, fibre optique, sans fil).

 

- des infrastructures : o aménagements routier, autoroutier, ferroviaire, urbain (éclairage public communicant, signalisation, vidéosurveillance, régulation/gestion de trafic, systèmes de communication, transports en commun …),

o installations de recharge (véhicules électriques, hybrides …).

 

- des quartiers, des zones d’activités : o aménagement des quartiers, des éco-quartiers (éclairage public communicant, signalisation, sûreté/sécurité, aménagements intégrant les questions du développement durable) et des quartiers connectés (Wi-Fi / Wi-Fi outdoor …),

o connexion des systèmes de production électrique locale (énergies renouvelables).

 

- des bâtiments (résidentiel, tertiaire et industriel) : o installations électriques des bâtiments,

o réseaux de communication, réseaux Voix Données Images (VDI),

o gestion technique des bâtiments connectés : contrôle des énergies (efficacité énergétique et surveillance/contrôle de la consommation de l’énergie), sûreté/sécurité…,

o domotique (Smart-Home, maintien à domicile …),

o installations techniques (éclairages de sécurité, chauffage électrique, Eau Chaude Sanitaire, ventilation, alarmes, contrôle d’accès, sécurité incendie ...),

o connexion des systèmes de production électrique locale (énergies renouvelables).

 

- de l’industrie : o distribution et gestion de l’énergie liées aux procédés (efficacité énergétique, protection et fiabilité des installations, réseaux industriels …),

o installations industrielles (alimentations et protections, automatismes et contrôle commande, capteurs, moteurs, vérins, systèmes d’éclairage, de chauffage …),

o industries connectées et cyber-sécurisées.

 

 

- des systèmes énergétiques autonomes et embarqués : o installations électriques sur des bateaux, avions, trains …

 

Contexte professionnel

 

Le titulaire du baccalauréat professionnel Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés est amené à travailler dans toute structure qui se caractérise notamment par :

 

- sa taille : o entreprises artisanales,

o petites et moyennes entreprises ; petites et moyennes industries,

o grandes entreprises.

 

- ses domaines d’intervention : o production et transport de l’énergie électrique,

o bâtiment (résidentiel, tertiaire, industriel),

o industrie,

o agriculture,

o services,

o fonctions publiques d’État, territoriale et hospitalière,

o infrastructures.

 

- la nature des travaux : o neuf, extension,

o rénovation.

 

Les emplois les plus courants attribués au titulaire du baccalauréat professionnel Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés sont :

- électricien(ne),

- électrotechnicien(ne),

- artisan électricien(ne),

- installateur(trice) électricien(ne),

- installateur(trice) domotique,

- technicien(ne) câbleur(se) réseau informatique,

- technicien(ne) fibre optique, réseau, cuivre,

- monteur(se) électricien(ne),

- tableautier(re),

- intégrateur(trice) électricien(ne),

- technicien(ne) de maintenance

- technicien(ne) de dépannage,

-

 

DÉLIMITATION DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

 

Les caractéristiques de la profession conduisent le titulaire du baccalauréat professionnel Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés à assumer des activités professionnelles variées. Son degré d’autonomie peut être différent selon la taille, l’organisation de l’entreprise, la nature et la complexité des installations. Au terme d’un temps de pratique professionnelle, il pourra travailler en autonomie et/ou en tant que responsable d’une équipe.

Dans ses réalisations, il maîtrise les aspects normatifs, réglementaires, de sécurité des personnes et des biens, de l’efficacité énergétique, de la protection de l’environnement et du développement durable. Il appréhende les aspects relationnels, économiques et commerciaux.

 

Les activités du titulaire du baccalauréat professionnel Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés sont :

- A1 : Préparation des opérations de réalisation, de mise en service, de maintenance,

- A2 : Réalisation,

- A3 : Mise en service,

- A4 : Maintenance,

- A5 : Communication.

 

Le titulaire du baccalauréat professionnel Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés possède une formation technologique et professionnelle qui lui permet de :

- contribuer à la performance énergétique des bâtiments et des installations,

- s’adapter à l’évolution des techniques, des technologies, des méthodes et des matériels,

- participer à l’analyse des risques professionnels, de mettre en oeuvre, de respecter et faire respecter les exigences de santé et de sécurité au travail,

- respecter et de mettre en oeuvre les réglementations environnementales, de proposer des solutions techniques minimisant l’impact sur l’environnement,

- contribuer à la mise en oeuvre de la démarche qualité de l’entreprise,

- appréhender la composante économique de ses travaux,

- communiquer (y compris en langue étrangère) avec son environnement professionnel (client, hiérarchie, équipe, autres intervenants …),

- appréhender l’entreprise et son environnement,

- coordonner, après expérience, une activité en équipe.

 

PERSPECTIVES

 

Le baccalauréat professionnel Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés atteste un niveau de compétences générales et professionnelles permettant au titulaire du diplôme de :

- s’insérer professionnellement,

- poursuivre sa formation initiale dans une formation complémentaire ou supérieure,

- évoluer vers des niveaux de qualification supérieure, notamment dans le cadre de la formation tout au long de la vie.

 

La diversité des entreprises susceptibles d'accueillir en formation des candidats au baccalauréat professionnel, tant par la nature de leurs activités que par leur taille, oblige à une certaine souplesse dans la définition des activités en entreprise et des capacités qu'elles permettent d'acquérir, ainsi que des modalités qui devront être adaptées à chaque situation particulière.

Le choix des activités les plus pertinentes, en fonction de l'entreprise d'accueil, doit être arrêté par l'équipe de professeurs, en liaison avec l'entreprise ou la collectivité d'accueil.

La recherche des entreprises d'accueil est assurée conjointement par l'élève et l'équipe pédagogique de l'établissement de formation.

L'organisation des périodes de formation en entreprise fait l'objet d'une convention entre le chef d'entreprise accueillant les élèves et le chef d'établissement scolaire où ces derniers sont scolarisés. Cette convention est établie conformément à la convention type définie par la circulaire n° 2016-053 du 29 mars 2016 (BOEN du 31 mars 2016)

Toute l'équipe pédagogique est concernée par le suivi de la période de formation en entreprise. Les visites sont organisées en accord avec les responsables des entreprises afin de prendre en compte leurs disponibilités et les exigences de confidentialité qui leur sont imposées.

 

La durée de la formation en milieu professionnel est conforme à la réglementation générale en vigueur. Les semaines sont réparties en plusieurs séquences sur le cycle de formation d’une durée de trois ans.

 

Les périodes de formation en milieu professionnel sont des phases déterminantes de la formation menant au diplôme et, à ce titre, doivent être en interaction et complémentaires avec la formation donnée en centre de formation. Elles concourent à l’acquisition des compétences, connaissances et attitudes professionnelles associées. Toutes les activités et les tâches associées, définies dans le référentiel d’activités professionnelles, sont appréhendées lors des périodes de formation en milieu professionnel. Ces dernières doivent permettre au futur diplômé :

 

• de participer aux activités de l’entreprise et ainsi d’utiliser les matériels et équipements professionnels afin d’acquérir des compétences ;

• d’appréhender par le concret les contraintes économiques, humaines et techniques de l’entreprise ;

• d’observer, de comprendre l’importance et d’analyser, au travers de situations réelles, les éléments liés aux stratégies de management QSE (qualité, sécurité, environnement) ;

• de prendre conscience du rôle de tous les acteurs et de tous les services de l’entreprise.

 

Les périodes de formation en milieu professionnel faisant partie du temps de formation de l’élève, l’équipe pédagogique est garante de la continuité pédagogique de la formation de chaque élève et porte un soin particulier à la préparation (contenu), au suivi et à l’exploitation des périodes de formation en milieu professionnel.

 

L’équipe pédagogique assure le suivi des PFMP notamment en accompagnant l’élève dans la construction de son portfolio. Pour cela, l’élève complète autant de fiches du portfolio que d’activités auxquelles il a participé. Ces fiches sont transmises à l’équipe pédagogique et sont archivées durant tout le cycle de formation.

Ces fiches contribuent à l’individualisation du parcours de formation (complémentarité formation en centre / formation en entreprise) et à la définition d’objectifs complémentaires sur l’ensemble des périodes en entreprises (Cf. annexes pédagogiques des conventions).

Ces fiches servent de point d’appui aux « bilans entreprise » renseignés conjointement par le tuteur et le professeur d’enseignement professionnel à l’occasion d’une visite en entreprise, et en présence de l’élève.

Le professeur d’enseignement professionnel et le tuteur attestent que les activités présentées dans les fiches correspondent à celles confiées à l’élève au cours des périodes de formation en milieu professionnel.